Recherches colorées de peaux ambrées

Aujourd’hui est consacré à la création de variantes sur un aspect spécifique – une sorte de « concept art » : un outil qui me permet d’avancer et de réfléchir au projet final, de tester des ambiances en me concentrant sur l’essentiel. Je parle toujours ici de réaliser un portrait d’une elfe noire, en couleurs cette fois.

Je commence par vous montrer une palette restreinte de peaux plutôt sombres. J’ai tellement l’habitude de voir des peaux claires illustrées que je me sens rouillée pour peindre des peaux plus mates !

Une sélection de peaux plutôt sombres pour le portrait de l’elfe noire

Je me suis longtemps interrogée aussi sur ce que l’auteur appelle « une peau basanée » – d’autant que le terme est péjoratif de nos jours… Voici la palette complète de mes tests :

La palette complète de peaux plutôt sombres pour le portrait de l’elfe noire

Pour celles et ceux qui se souviennent, j’avais déjà réalisé partiellement ce type d’étude avec le character design de Phaé – Charadesign : gradient de peau mate.

Un truc amusant : à mes débuts, je focalisais sur le corps, son mouvement, la posture et la cohérence. Puis en adoptant un style plus shojo manga, mon attention s’est d’abord portée sur les yeux et les cheveux (et j’ai vraiment dû revoir mes goûts esthétiques, en repassant par des personnages plus raides qu’avant). Plus tard, j’ai peaufiné les vêtements. Et à présent, ce sont les jeux de lumières et de couleurs sur la peau qui m’intéressent surtout !

Voilà pour l’aparté coloré sur l’elfe noire aux crocs saillants inspirée des Chroniques de Siala ^_^ Qu’en pensez-vous ?

Ou laissez-moi un commentaire

Étape par étape pour le charadesign de Phaé

Petit retour sur la conception d’un charadesign ¹ : celui de Phaé Minoa avec son schéma de couleurs ¹ !

Ici je focalise l’article sur le portrait² – l’étude des costumes ayant déjà été détaillée³. Je commence avec une animation des principales étapes à partir de ladite base du portrait (visage et buste, sans coiffure ni vêtement particulier) :

speed-painting du charadesign de Phaé
speed-painting du charadesign de Phaé

…Suivie d’un image par image pour ceux qui préfèrent prendre leur temps et faire des retours en arrière pour comparer les étapes :

J’ajoute les différents éléments en calques successifs : cela me permet de masquer ou dévoiler les couches du dessous. Je peux aussi plus aisément modifier la teinte présente sur un calque donné et l’ajuster pour que les couleurs « aillent bien entre elles » ; c’est en gros, ce qu’on appelle un schéma de couleur. Il existe des outils d’aide à la création de « color scheme », je vous en présente rapidement deux ci-après – que j’apprécie car on peut y uploader une image ou une création en cours !

Une fois le schéma de couleurs¹ établi, je décline sur les mêmes tons :

charadesign de Phaé : le schéma de couleur rendu par Colormind

Pour ColorMind, j’utilise clairement du vert – un vert qui ressemble plutôt à un jaune kaki ! Adobe Kuler, quant à lui, me situe bien dans le jaune et propose une version différente avec prise en compte du décor :

charadesign de Phaé : les références du schéma de couleur par Adobe Kuler

charadesign de Phaé : le schéma de couleur rendu par Adobe Kuler

En vérité, le violet est absent des couleurs de Phaé – même s’il est présent dans le décor d’arrière-plan et en ricoché sur sa peau et le tissu. Il est évidemment possible de déplacer les points de référence pour ajuster la roue chromatique en sortie !


¹ Charadesign = character design = conception de personnage
¹ Schéma de couleur = color scheme < > roue chromatique

² Voir les articles :

³ Voir les articles :


Pour finir, en prime, le détail de la dentelle portée par Phaé – je suis en mode costumière :

charadesign de Phaé : la dentelle de la capuche
charadesign de Phaé : la dentelle de la capuche

Ce motif vous rappelle-t-il quelque chose ? Je l’avais à l’origine créé pour un éventail en dentelle justement – mais dans les tons Steam Punk. C’est la petite touche de luxe féminin dans ce costume relativement sobre de voyage !

Voilà pour ce aperçu en mode création. J’espère que ce type de partage vous plaît ! Personnellement, j’adore les making-off de films et les step-by-step en général ^__^ Et vous ?

Ou laissez-moi un commentaire

Anagramme : Phéa vs Phaé

Pour conclure cette série sur le personnage de Phaé, voici une recherche d’anagramme pour son nom. Comme je l’expliquais précédemment, le prénom devait, dans la mesure du possible, être composé à partir des lettres de P, H, E, A :

Recherche d'un anagramme autour de Phéa
Recherche d’un anagramme autour de Phéa + typographie en vue d’un logotype

Ça a l’air évident, hein ! Pourtant l’idée ne m’est pas venue tout de suite ^^ Je cherchais quelque chose d’original, donc je listais au fur et à mesure, sans me fermer de portes.

Et voici les études pour un logo typographique :

Recherche typographique pour un logo au nom de Phaé
Recherche typographique pour un logo au nom de Phaé

Là il s’agit des recherches « dessinées à la main » et donc non vectorisées. J’aime travailler les logotypes sur fond gris neutre d’abord, afin de forcer les valeur de blanc et de noir. Ensuite je teste les propositions de logos retenues sur fond blanc et sur fond noir, en étudiant les variations de valeurs si besoin. Voilà pour l’aparté graphisme !

Ou laissez-moi un commentaire

charadesign Phaé : recherches de costumes part.2

Étude de personnage ou « character design », voici la deuxième planche de costumes ! Au programme : design d’objets, de textiles et de coupes  : )

Après avoir emprunté quelques touches d’orient, la tenue vestimentaire pour Phaé prend un tour occidental :

Phaé, charadesign : recherches de costumes planche 2
Phaé, charadesign : recherches de costumes planche 2

Barde à la cour, ce personnage féminin souhaite voyager relativement sobrement pour éviter trop d’attention. Sa « raison » prime légèrement sur son « empathie » et le score de personnalité la présente davantage comme une personne raisonnable que spontanée. Aussi, à l’exception de broderie et d’armes blanches ouvragées, j’ai conservé la ligne directrice de la discrétion.

C’est parti pour une détaillée, comme d’habitude !

On commence avec un exemplaire des deux paires de dagues et de couteaux :

Phaé, charadesign : détail du costume de la planche 2 > les armes blanches
Phaé, charadesign : détail du costume de la planche 2 > les armes blanches

Dessin en couleur du costume de voyage – simple et discret :

Phaé, charadesign : costume de la planche 2
Phaé, charadesign : costume de la planche 2

Je dis « occidental » bien que le col se rapproche davantage des cols asiatiques – je pense notamment aux vestes sans manche chinoises avec leur attaches latérales. De même, le pantalon emprunte sa coupe au sarouel – pantalon unisexe également d’origine asiatique et évoquant le monde arabe.

Illustration avec la cape de voyage : large capuche aux accents moyenâgeux européens, coupe droite pour la cape, longs pans de tissus épais et galon brillant :

Phaé, charadesign : costume de la planche 2
Phaé, charadesign : costume de la planche 2, vue en cape

Les bottines sont tout ce qu’il y a de plus commun. En fait, ce sont les armes, la cape et les chaussures qui sont « occidentales » !

Premier zoom sur le détail de la broderie (non représenté sur la vue en pied pour se concentrer sur les lignes principales de la coupe et les accessoires) – où le triangle réapparaît en arrondi, enjolivé de motifs floraux :

Phaé, charadesign : détail du costume de la planche 2
Phaé, charadesign : détail du costume de la planche 2 > la broderie de la capuche

Oui, c’est la petite touche de féminité pour ce costume ; )

Deuxième zoom sur le dessin de la broche (le triangle équilatéral est simplement suggéré par les médianes / hauteurs / bissectrices) :

Phaé, charadesign : détail du costume de la planche 2
Phaé, charadesign : détail du costume de la planche 2 > les broches de la cape

…Où le collier en trois tour rappel un tour de cou – une coquetterie qui se portait aussi bien par les femmes que par les hommes.

C’était un plaisir de me plonger dans un personnage au costume non contemporain et de pouvoir tout de même jouer sur des formes peut-être anachroniques et culturellement différentes – vive la fantaisie et le fantastique !

Dimanche qui vient, je vous partage une petite recherche sur l’anagramme du nom « Phaé » avec celui de « Phéa » : )

Ou laissez-moi un commentaire

charadesign et portrait : Phaé encapuchonnée

Suite du personnage de JdR traité comme un perso de jeu vidéo. Après une version portrait « de base » pour Phaé, voici une version portrait « Phaé encapuchonnée » !

Je suis directement partie de ma base justement, pour y dessiner un vêtement supplémentaire ainsi que quelques accessoires (les broches, symbole de la famille au service duquel se trouve le personnage) :

charadesign pour Phaé : vue portrait du costume de voyage
charadesign pour Phaé : vue portrait du costume de voyage

On reste dans les tons verts mordorés – brun ocre. Cette illustration-ci se rapproche au plus près de sa tenue de voyage – et d’aventure ! Ce que j’apprécie vraiment dans le character design en digital art, c’est la possibilité d’expérimenter des variantes : juxtaposer des éléments, en ajouter, en effacer certains pour faire apparaître un bout de peau ou de tissu en dessous, etc. En traditionnel, cela m’aurait pris un temps fou.

Après les vêtements d’intérieur (costumes planche 1) vous aurez droit à certaines recherches pour les vêtements d’extérieur : ) Rendez-vous vendredi prochain !

Ou laissez-moi un commentaire

charadesign Phaé : recherches de costumes part.1

Suite du personnage de JdR traité comme un perso de jeu vidéo. En complément de la présentation du visage de Phaé, voici une planche d’illustrations de son costume !

On démarre par un dessin de la jeune femme cheveux mouillés non maquillée, puis un élément de parure (les bracelets*), suivi de recherches de costumes et une vue portrait avec le maquillage et les tatouages finaux :

Phaé, charadesign : recherches de costumes planche 1
Phaé, charadesign : recherches de costumes planche 1

J’ai choisi comme motif principal le triangle, surtout le triangle inversé pointe en bas. Il est assez simple de le décliner dans la parure de Phaé : en galon (bande de tissu cousue par dessus le bord extérieur d’un vêtement), en bijou (triangle en motif sur les bracelets) et en maquillage (triangle blanc-or sur le front).

Les dessins ne sont peut-être pas trop visible en version web, aussi, voici des vues des différentes tenues séparées :

Phaé, charadesign : détail 1 de la planche 1
Phaé, charadesign : motif en triangle, zoom sur parure de la planche 1

Phaé, charadesign : motif en triangle, zoom sur parure de la planche 1
Phaé, charadesign : motif en triangle, zoom sur parure de la planche 1

Phaé, charadesign : costume de la planche 1
Phaé, charadesign : costume 1 de la planche 1

Phaé, charadesign : costume de la planche 1
Phaé, charadesign : costume 2 de la planche 1

Enfin, ça, c’était avant que j’apprenne que la pluie était fréquente ! Suite au prochain épisode avec un vêtement de pluie.

____

*bracelets : le lien entre Phaé et Phéa donc je parlais précédemment ; ) Dans Inflow, les bracelets de Phéa lui confèrent une partie de sa magie et restent la seule chose tangible dans sa silhouette évanescente. Ici, pour Phaé, je les ai représentés plus fins, plus proches de bracelets « standards » en somme.

Ou laissez-moi un commentaire

Charadesign : le visage de Phaé

Suite du personnage de JdR traité comme un perso de jeu vidéo. Et comme promis dans le précédent article gradient de peau mate, une vue en portrait de Phaé :

charadesign pour Phaé : base de travail
étude de personnage pour Phaé : base de travail avant parure et costume

Il s’agit là d’une base de travail. Après avoir sélectionné quelle teinte de peau me convenait le mieux pour ce personnage – teint basané en rapport avec l’univers du jeu – j’ai extrapolé un peu. Donc oui, cette base de dessin paraît « nue » et ce n’est pas une illustration en soit mais bien un début de recherche pour cette jeune femme. Bref du « character design » ou « charadesign », de la conception / recherche de personnage : )

Phaé est un personnage de jeu de rôle que j’incarne dans une quête des « Ombres d’Esteren ». Elle emprunte de multiples caractéristiques, avec un côté pragmatique – barde à la cour – et un côté un peu magique – Phaé est en effet l’anagramme de Phéa, une entité psionique que j’avais illustrée pour un jeu de stratégie fantastique il y a quelques années ; il s’agit du wargame « Inflow »* édité chez No-Xice©. Donc d’une certaine manière, je dessine un cross-over entre deux jeux !

________________________

*le jeu Inflow, en savoir + avec Inflow sur ce blog et Inflow de No-Xice©

Ou laissez-moi un commentaire

Charadesign : gradient de peau mate

Character Design ou étude de personnage réalisée entre décembre 2017 et février 2018. Je suis partie sur une base 3D comme souvent maintenant.

Or à la mise en couleurs, il en ressort un « outil » que je n’avais pas calculé : une sorte de gradient !

Character Design - étude de personnage
Même personnage féminin « Phaé » avec différents réglages de teintes pour la peau

Le format de la planche originale est grand et en version web, je doute que vous y voyiez vraiment. Aussi, petit zoom :

Character Design - étude de personnage
Zoom sur le visage et le buste – étude comparée

Là, le résultat reste brut : la peau capte normalement tout un tas de couleurs (bleu, vert, jaune, orange, rose ou violet) que je n’ai pas retranscrites – j’ai simplement représenté des niveaux de bruns orangés pour les valeurs.

Celles et ceux qui manient les courbes et autres effets correctifs sur Photoshop auront reconnu la technique : ) Elle sert aussi bien à équilibrer un paysage qu’un personnage, en détail (avec masques) ou en global (pour toute la feuille).

La prochaine fois, je vous montre une version portrait et un premier costume !

Ou laissez-moi un commentaire

Charadesign sur une soirée enquête : François

Ah, François Espérendieu ! Lui aussi fait partie de la belle brochette de personnages dans le scénario « Série noire à l’encre Rouge » imaginé par  Sans peur et sans reproche. Un personnage qui me fait sortir de ma zone de confort – un des rares personnages dérangeants que j’ai pu illustrer !

Le teint cireux, un sourire narquois et une fixette dérangeante… Si le personnage illustré ci-après revêt un je-ne-sais-quoi de désagréable, c’est volontaire :

François Espérendieu, "fanart" inspiré de "série noire à l'encre rouge"
portrait réalisé à partir du texte du scénario

Je n’en dis pas plus, excepté que ce portrait s’inspire d’un de mes amis qui a endossé le rôle du majordome ce soir-là ^.~ On pouvait le représenter bossu ; or compte-tenu du talent particulier de François, cette déformation décrédibiliserait complètement ladite compétence, vu les postures à tenir dans l’exercice. Ceci dit, dans le cadre d’une commission, je me serais pliée à l’exigence ^^

Sur ce, je vous laisse en compagnie de « Série noire à l’encre Rouge » pour ceux qui auraient envie d’y incarner un rôle tout en nuance et y ajouter la note de profondeur qui sied à toute surprise rôliste ^-^

Ou laissez-moi un commentaire

Charadesign sur une soirée enquête : Benedict

Il y a peu je vous parlais de murder party avec le character design de Mareska Wojdyla. Aujourd’hui c’est au tour de Benedict Herbert Lamprey, un personnage d’allure serviable et au style sobre & chic !

Benedict Herbert Lamprey « Le secrétaire » – principaux accessoires et un petit bidou

Telle qu’on imagine la vie de ce personnage, il doit dégager une certaine élégance mêlée à une froideur serviable. On lui trouvera un petit air mystérieux voire calculateur mais sans plus. Il a probablement un peu de ventre, le goût des vêtements simples et de bonne facture. Bref, il paraît très lisse, en fait. Vous ne trouvez pas ? Et c’est volontaire de la part des scénaristes !

Benedict Herbert Lamprey – premiers croquis de recherche

Tous les personnages de Série Noire à l’encre Rouge semblent mixtes – même si je trouve que Mareska passe mieux en « Janet Been » qu’en « Jimmy Been » … Enfin tous sauf Benedict.e qui, malgré un prénom mixte, est manifestement lié à un acteur masculin.

Benedict Herbert Lamprey – esquisses de visages et de cols, variantes

J’imagine bien Benedict avoir le goût du détail, déjà bien mis de sa personne, toujours nimbé d’une subtile et influente mise en scène :

Benedict Herbert Lamprey – esquisses de visages, côté + artiste

Pour les mêmes raisons que Mareska, je n’en dirai guère plus au sujet de Benedict, histoire de vous ménager la surprise si vous jouez à Série noire à l’encre Rouge. Et je précise aussi que je n’ai pas lu le scénario complet puisque c’est Torog qui était l’organisateur de la soirée ^^


Pour les plus curieux, et si vous ne l’avez déjà fait, vous pouvez lire ce scénario de Sans peur et sans reproche ou SPSR (ancienne maison d’édition de jeu de rôle) sur différentes sites web dédiées aux soirées enquêtes, comme ici :

Ou laissez-moi un commentaire