Comment une rosace devient un mandala ?

Le thème portait sur un bonsaï qui s’épanouit et orne un vitrail de rosace. La rosace deviendra finalement un mandala ! Et le vitrail disparaît au profit du bonsaï.

Je suis partie d’un crayonné et d’une idée de scène à illustrer. La peinture finale est réalisée avec le logiciel Photoshop d’Adobe. Il s’agit donc, même à la tablette, d’un dessin réalisé à la main. Pour l’anecdote, j’avais hésité à solliciter une IA générative mais au final, j’étais suffisamment lancée sans copilote.

Première étape – ma gribouille initialement assortie d’un crayon mécanique et de mon carnet de croquis, ici scannée et superposée à du dessin numérique :

Dessin au crayon d’un arbre et dessin numérique d’une rosace puis superposition des deux

La rosace ! Après observation des photographies qui m’inspirent, j’ai esquissé rapidement une rosace. Toute simple. Juste pour voir comme insérer l’arbre. Sur la réalisation de la rosace, c’était un peu nouveau : ok, je me m’étais déjà servie du dessin en symétrie pour certaines études d’après nature* mais je n’avais encore jamais essayé de symétrie axiale multiple. Ici je me suis amusée avec les symétries centrale, axiale et mandala de Photoshop. Puis j’ai grossièrement superposé la rosace et l’arbre ; ensuite placé le tout sur un plan en perspective* :

Insertion de deux dessins sur un plan en perspective dans Photoshop
Effet de perspective appliqué à l’arbre, derrière la rosace / le vitrail

Ce qui m’a alors déplu par rapport à ce que j’avais en tête, c’est la déformation inhérente à l’arbre sur le plan en perspective. Je suis revenue plusieurs fois sur le sujet et ai décidé de ne garder que l’arbre comme sujet principal. La géométrie de la rosace est alors passée à la trappe, au profit d’un dessin certes toujours géométrique mais plus fantaisiste. Le mandala !

Évolution du bonsaï avec le mandala en fond de l’illustration pour la carte de vœux

Le mandala sera d’ailleurs le thème des prochains mois sur Yrial in Sight ! A la base c’était surtout un exercice en mode dessin automatique. Progressivement, des séries thématiques se sont constituées d’elles-mêmes et j’ai choisi de vous les partager sur ce blog.


Aparté et sources citées :

*Dans Charadesign : morphologies & proportions du corps humain je révisais les proportions du corps humain à partir des différents « canons » esthétiques, homme et femme où pour l’exercice, je dessinais avec une symétrie axiale.

*La perspective : contrairement à d’autres travaux, j’ai ici utilisé l’outil « point de fuite » de Photoshop sans réaliser tout le crayonné. L’utilisation de cet outil ne dispense pas d’avoir des connaissances pratiques sur le sujet. Exemple concret avec ce mix d’architecture médiévale franco-japonaise, réalisé en traçant les lignes de perspective et les points de fuite :

Croquis en perspective du Château des Ducs à Nantes, avec ajout imaginaire d’étages Japonais médiévaux

Étude réalisée sur demande pour la Wazabi Tournament : tournoi, décor, architecture médiévale :


Cet article porte sur les étapes principales sur la carte de vœux 2023-2024 : rosace et mandala, bonsaï et vitrail. Il est lié à cette illustration :


EDIT 2024 – index des articles portant sur le mandala en particulier :


Ou laissez-moi un commentaire

Carte de Noël : vitraux, rosace et bonsaï !

Illustration d’une carte de Noël pour 2023 !

Pour le thème de cette carte de vœux, je m’inspire de vitraux et d’une rosace photographiée cet été ainsi que d’une esquisse d’un sharimiki dessinée à la même période. Une rosace ou des vitraux, vous savez déjà de quoi il retourne. Quant au « sharimiki » il s’agit d’un arbre miniature au tronc partiellement écorcé – c’est un style de « bonsaï » japonais :

Photographies et croquis de référence – projet d’illustration – Saisei sur Yrial in Sight

Donc comme promis dans Dessin au pastel blanc sur papier noir voici un arbre tortueux mais florissant ^__^ Presque en opposition complète avec la définition de shari (os laissés à la crémation) et miki (tronc). Bon. Côté dessin ! Concrètement, pour le traitement du tronc en termes de valeurs* je pense dissocier l’écorce normale plus sombre, de la partie dénudée plus claire :

Esquisse de bonsaï « sharimiki » en traditionnel et en numérique – Saisei sur Yrial in Sight

… Même si c’est susceptible de gêner la compréhension des volumes – cf. image ci-après.

Ce bonsaï sera ensuite inséré en perspective dans la rosace. Bien que mon projet de carte de vœux soit pour le moment au stade de, hum… Peinture inachevée, juste à l’état de grisaille :

Grisaille ou composition en niveaux de gris – rosace, vitraux et bonsaï – Saisei sur Yrial in Sight

J’aime toujours autant chercher la lumière, imaginer différentes sources. Que ce soit en 3D avec Bryce ou en 2D avec Photoshop, le lighting* reste une de mes étapes favorites !


Bien que je n’aurai pas le temps de terminer ce dessin, je vous souhaite de joyeux fêtes de fin d’année. À commencer à par un bon réveillon de la Saint Sylvestre. Bonnes vacances si vous en avez !


*Valeurs. Nuances pour un objet ou un plan, de manière à ce qu’il se détache du reste, même avec ses propres ombres et lumières. J’en parle souvent sur ce blog.

*Mise en lumière. Par exemple, je fais tourner un spot autour de mon sujet comme dans cette précédente Étude de la lumière pour de précédentes scènes :

Sources pour les valeurs et la mise en lumière :

Étapes pour la carte de vœux (edit 2024) :


À vous de faire tourner les spots, les boules ou les têtes ! Amusez-vous bien !!!

Ou laissez-moi un commentaire

Dessin au pastel blanc sur papier noir

Dans la série « Technique et matériel : j’ai testé ! » aujourd’hui on parle de dessin au crayon. Plus particulièrement : de croquis et d’esquisses au pastel blanc sur papier noir. Le sujet ? Le bonsaï, un arbre miniature japonais !

En mai dernier, j’ai inauguré un nouveau carnet de croquis au thème de Maulévrier. Le Parc Oriental de Maulévrier m’a toujours inspirée. C’était l’occasion de s’offrir un nouveau carnet vierge – auquel j’ajoute, comme à l’accoutumée, aussi bien des notes textuelles que des esquisses et des croquis. De rapides dessins au crayon gris, au crayon bic, à l’aquarelle et… Au pastel blanc, sur papier noir :


Le carnet est blanc donc lorsque j’ajoute du papier noir, je dois le découper et le coller dans le carnet. Or le format du carnet, comme je le soulignais cet été dans une aquarelle de bonsaï en semi-cascade, s’apparente plutôt à celui d’une marine* ! C’est-à-dire un format très allongé qui ne coincide pas forcément avec mon sujet arboré.

Ici les dessins de Nejikan et de Sabamiki correspondent au format du carnet tandis que les deux autres bonsaïs sont eux réalisés au format original A5* :

Cliquez sur les images pour les agrandir !

*Format A5 : 148x210mm | Format du carnet Maulévrier : 196x126mm | Format Marine : 180x100mm, 73x50cm, etc.


Concernant le type de crayons pastels, j’ai essayé un Royal Pencil offert par Suzie Suzy puis un Pitt Pastel de Faber-Castell que j’avais déjà acheté pour une obscure autre raison* !

Gros plan sur la mine de crayon pastel et le type de tracé blanc sur papier noir

*une obscure – enfin claire finalement ^.~- raison : mes tests de dessin sur papier gris, où j’ajoutais du noir et du blanc.


Matériel pour ce test de dessin blanc sur papier noir :

  • Papier noir « Carb’ON » teinté dans la masse, de CANSON : ce petit format A5 se prête bien à l’exercice et la densité 120g/m2 est vraiment sympa, ni trop épais ni trop fin ;
  • Crayon pastel de Royal Pastel Pencil : mine sèche qui casse facilement mais fait le job pour démarrer ;
  • Crayon pastel de Pitt Pastel, ••• medium de Faber-Castell : mine grasse, généreuse, s’use plus vite que l’autre marque, mais procure un résultat plus intense !

Dessins et esquisses de bonsaïs issus de mon carnet de croquis sur la végétalisation au balcon dont je parlais précédemment sur MD studio ! Pour une fois, j’essaie de tenir un carnet dédié à une thématique, une seule. Ce carnet de dessin est donc voué à se remplir plus lentement. Affaire à suivre. Et d’ici-là…

…Le thème de l’arbre tortueux mais florissant sera également à l’honneur dans la prochaine carte de vœux 2023-2024.

Ou laissez-moi un commentaire

Dessins de recherche, carte de nouvel an

Retour sur l’élaboration de la carte « Bonne Année » publiée précédemment sur Yrial in Sight ! Comme pour la précédente carte de vœux, elle a été notamment illustrée grâce à quelques photographies personnelles.

Lors de la Saint Sylvestre / Fête de l’Hiver / Réveillon de Noël, je souhaitais déjà illustrer un changement d’état de l’eau, passant de neige à eau liquide, de glace à précipitations. Autant pour des raisons d’ordre écologique qu’esthétique. Et quoi de mieux pour situer la nécessité de s’en préoccuper que de placer le spectateur au ras de l’eau, justement :

Aperçu écran de mes dessins en parallèles de mes photographies sur MDstudio | illustration Yrial in Sight pour la nouvelle année !
Eau et Océan. Yrial in Sight et MD studio : photos qui alimentent mes dessins et illustrations !

A gauche : deux clichés issus de photographies personnelles – dont certains ont été publiés pour Un grain de sable dans le viseur sur MD Studio, mon site de photo. Des clichés qui commencent à dater mais qui m’ont grandement inspirée pour la texture de l’eau et des vagues dans Illustration de Bonne Année. A droite, la vérification de l’illustration en niveaux de gris (test de valeurs) où je me suis carrément servie desdites textures !

Processus de composition, croquis de recherche et illustrations finales :

Ou laissez-moi un commentaire

Dessins de recherche, carte de Noël

Compositions en noir et blanc, dessins uniquement en valeurs. Comme l’année dernière lors des esquisses nocturnes et… Comme toujours, en fait ! Esquisses en vue d’une illustration pour la prochaine carte de vœux.

Cette année l’ambiance tire son inspiration de mes photographies* sur MD studio dans « neige et glace » ! C’est que les photographies de neige sont rares en raison du climat jusqu’à présent océanique de la région où je vis. Aperçu de ma planche d’inspiration et de mon espace de travail pour ces quelques compositions :

Aperçu écran de mes dessins en parallèles de mes photographies sur MDstudio
Neige et glace. Yrial in Sight et MD studio : photos* qui alimentent mes dessins et illustrations !

Surtout, après deux années de suite sur les félins – et surtout les petits carnivores domestiques que sont les chats – j’avais envie de changer. Et d’opter pour ma marotte du moment, à savoir… Les Sims 4 !!! Ici des cristaux roches émergeant de la neige :

croquis en noir et blanc, composition en valeurs, projet d'illustration pour une carte de Noël 2022
Différentes compositions autour de la même ambiance

Dans le jeu vidéo des Sims 4, les Sims peuvent, à l’aide d’un marteau à bois, extraire différents collectibles de ces formations rocheuses, en fonction de l’aspect même de la roche :

  • des cristaux (comme sur la roche représentée ici d’où émergent des gemmes aussi brillantes que protubérantes),
  • des fossiles (autre esthétique de roche, représentant une empreinte négative fossilisée)
  • des métaux (autre esthétique encore, où la roche est incrustée de gemmes opaques et colorées).

En revanche, si le joueur connaît d’avance la nature du collectible, l’obtention de tel ou tel item reste aléatoire. C’est la surprise ! Et c’est ce qui m’anime dans ce projet dessiné.

A bientôt pour la version de l’illustration en couleurs ! Et où j’expliquerai le message de fond pour cette carte de Noël ainsi que le twist qui en sera tiré pour la carte de Nouvel An.


*Photographies présentées en sources d’inspiration : « Toitures enneigées, voiture givrées » suivie de « Boule de neige » et « Arbre de nuit sous la neige » sur MDstudio.

Ou laissez-moi un commentaire

Ce qui compte… C’est les valeurs XD

aquarelle de paysage : à gauche en valeurs (en niveaux de gris) versus à droite en couleurs (valeurs + teintes)
Les valeurs à gauche, le combo valeurs + teintes = couleurs à droite ! Papier coton et aquarelle en 1/2 godets.

J’en ai souvent parlé sur ce blog et à chaque fois, me revient la réplique de Perceval dans Kaamelott : « Ce qui compte, c’est les valeurs » ! Ici je parle de valeurs non pas issues d’un obscur jeu du Pays de Galle mais bien appliquées au dessin et j’ai souvent posté sur Yrial des études de valeurs* en niveaux de gris. Ce court billet de blog fera exception puisque j’y ai directement peint en couleur, sans passer par une étude en noir et blanc.


Mais pour illustrer mon propos, je vous propose un aperçu des étapes passées après coup en niveaux de gris, pour identifier les valeurs justement :

Peinture d'après photographie : les étapes, en noir et blanc, à l'aquarelle.
Étapes de peinture, photo d’inspiration… En noir et blanc / niveaux de gris / valeurs uniquement, même si la peinture a bien été faite en couleurs.

Edit de janvier – étude à l’aquarelle d’après référence unique, terminée et en couleurs !

Étude à l'aquarelle, paysage de lac en montagne, vue de jour.
Aquarelle d’après une référence unique, lac de montagne, probablement au parc national Jasper.

Habituellement, pour une illustration complète, je ne m’inspire jamais d’une seule référence : je préfère mixer différentes idées, en crayonnant plusieurs compositions de mon côté, où je varie les angles de vues et le scénario d’illustration. Puis j’imagine différentes ambiances colorées et je passe à la couleur. Parce que quitte à capturer une impression fidèle d’un lieu, je préfère la photographie* !

Si je me suis prêtée à l’exercice de la « reproduction » en aquarelle, j’avoue avoir joué le jeu de mauvaise grâce et ai tout de même interprété et simplifié certaines choses ; en l’occurrence, dans cet exercice, il fallait identifier précisément la position des masses ainsi que les couleurs de la photographie originale puis tenter de les reproduire le plus possible à l’aquarelle. Néanmoins, je reste convaincue que cet exercice reste formateur ^.~ Surtout si c’est la réalité telle qu’elle est qui nous intéresse.


Revenons aux valeurs ! Avec des exercices d’entraînement rapides.

Rapides – voire très rapides – études au crayon puis en couleur donc, pour des dessins en miniatures. Les deux premiers sont réalisés sur la technique du dessin d’observation, les deux paires suivantes sont, elles, très schématiques :

étude des groupes de valeurs : dessins miniatures de 10cm de large, au crayon puis à l'aquarelle.
étude des groupes de valeurs : dessins miniatures de 10cm de large, au crayon puis à l’aquarelle.

La couleur est posée à l’aquarelle en 1/2 godets mais toute autre technique fonctionne pour l’exercice, bien évidemment. Pour vérifier après coup que je n’ai pas confondu Saturation et groupes de Valeur, j’ai photographié la même miniature en noir et blanc – le monochrome que vous voyez sur la droite.

C’était aussi l’occasion de revenir ponctuellement aux papiers Canson :
– pour les crayonnés : du 90gr un peu rugueux qu’il est utile de laquer (fixer) pour éviter les épanchements de graphite ;
– pour l’aquarelle, du 200gr lisse dit « Multi-Technique » ou « Mix Media » – qui ne me convient pas du tout dans le cas présent, car il laisse les pigments en surface, sèche mal et en conséquence forme des auréoles disgracieuses* lors des superpositions de couches.



*Sources citées :

  • Auréoles – explication en image sur de l’aquarelle appliquée en dégradé de différentes couleurs :
Aquarelle – dégradés colorés : papiers Sennelier versus Canson Multi-Technique

Néanmoins lors d’Inktober, en encrage avec une seule couche, le Canson Multi-Technique reste un bon papier car le rendu satiné fait presque briller l’encre ^__^ Tout est question d’usage et de goût ! Et cet essai combiné entre crayonné et aquarelle me pousse une nouvelle fois à revenir au 300gr, à grain fin voire gros grain si possible, auquel je reste vraiment attachée.

Ou laissez-moi un commentaire

Mèches pour meshes

Suite de mes aventures 2D – 3D avec le jeu vidéo The Sims 4 découvert grâce à l’Atelier Kômori !

En fait, il s’agit ici de ma toute première tentative de mod(3) ! Début avril j’expérimentais rapidement la retouche de Diffuse(4) sur ce même personnage, puis la retouche de meshes, les deux portant sur la même coupe masculine, bien sûr ! Je commence ici avec, à gauche le mesh et sa texture originale ; à droite mon début de mod :

jeu vidéo The Sims 4 || Blender - meshes en jaune + texture | à gauche, le mesh original, à droite, le mesh modifié
Blender – meshes en jaune + texture | à gauche, le mesh original, à droite, le mesh modifié

Même si au départ, les Sims 4 m’ont inspirée pour créer du décor – objets et éléments types peintures murales & tapis plus exotiques, pont & moulin à vent, vélos & trottinettes, étagères en spirales pour les pots de fleurs – j’ai rapidement crayonné d’autres idées non pas en environment design mais bien en character design ; l’idée étant de m’approcher, notamment, de cette coiffure masculine-ci, imaginée pour une convention / japanimation :

Croquis d'étude pour un personnage masculin | Association Wazabi | Convention manga Wazabi Nantes
Croquis d’étude pour un personnage masculin

Les croquis ci-dessus sont un peu anciens et ne correspondent pas au style « Sims » aussi voici quelques esquisses où j’ai essayé de rester dans le type de visage standard d’un Sim masculin, tel que présenté dans Sims 4 Studio (et donc Blender 2.70) :

esquisses d'une variante | coiffures masculines de Sims | profils droit & gauche
esquisses d’une variante | coiffures masculines de Sims | profils droit & gauche

Et oui, tout à fait : ce profil masculin est tiré du profil féminin présenté dans Mèches en meshes [part.1] ^.~ Allez, tant qu’on y est, j’avais quelques idées en tête pour ce jeune homme :

coiffure du jeu de base + esquisses de variantes | coiffures masculines de Sims
coiffure du jeu de base + esquisses de variantes | coiffures masculines de Sims

Parmi toutes ces esquisses, aucune ne serait transposable sans modification. A dire vrai, seules deux coiffures passeraient complètement ici : celles avec des queues de cheval basses, comme la coiffure du jeu de base et la variante 1A. La variante 1B passerait à demie avec un chapeau haut ; les autres ne passeraient pas du tout ! La raison semble technique, car…

…Concernant les coiffures et leurs maillages associés, le studio de développement, Maxis, fournit pour chaque coiffure un fichier 3D contenant 3 meshes distincts :

  • une coiffure entière où toute la chevelure est visible,
  • une coiffure coupée pour un chapeau haut et droit, où la moitié du crâne est visible,
  • une coiffure coupée pour un chapeau incliné vers l’arrière, où une grosse propension du crâne est visible – ne restent chevelus que la nuque et les tempes.

Voici en images les trois maillages texturés :

Aperçus des trois meshes avec texture pour une coiffure donnée | The Sims 4 | coiffure masculine "pony tail" du jeu de base
Aperçu des trois meshes avec texture pour une coiffure donnée

Dans tous les cas, la calvitie permet, lors du rendu, qu’aucun cheveu ne passe au travers du chapeau : le couvre-chef semble réellement contenir la chevelure. Du moins, je suppose !

En conséquence, pour chaque coiffure, il faut retoucher 3 maillages, ou, couper le maillage complet et en faire 2 variantes. Sans copier-coller, on est obligé de procéder à l’aveugle. Sinon, la coiffure présentera des différences entre les trois versions. C’est ce que j’ai dû faire, en tant que vraie novice !

Voilà pour cette ébauche de modification de mesh avec Blender, donc – et encore, je suis restée loin de mes projets initiaux ! Pour ce premier mod, j’ai timidement allongé la pony tail (qui s’avère plus longue et plus torturée que ce je montre) :

allongement d'un mesh avec l'outil grab de Blender 2.70a | moding Sims 4
allongement d’un mesh avec l’outil grab de Blender 2.70a | moding Sims 4

Sur le principe, j’avais une idée de ce qu’était un mesh et le rôle des textures, grâce à Bryce. Mais avec le combo Sims 4 Studio / Blender, l’approche s’avère différente et mes débuts restent légers. J’ai d’abord préféré me concentrer sur la modification de texture, en particulier la Diffuse Map que les modeurs connaissent bien – et où j’ai l’avantage de maîtriser Photoshop. Un travail de texture apparente et non de sculpture réelle… Contrairement à Marie-Aure de Legend Utopia, qui elle, travaille à fond sa sculpture maillée et laisse Blender gérer les maps. In fine, il faudra bien s’attaquer aux deux.

A ce propos, je posterai éventuellement la façon dont j’ai modifié la Diffuse Map (en tachant de conserver le maximum de détails et d’ombres occlusives). Même si avec la prochaine sortie des Sims 5, ce tuto deviendra rapidement obsolète !

D’ici-là, bon dimanche à tous et à toutes 🙂

Ou laissez-moi un commentaire

Esquisses nocturnes : études d’ambiance lumineuse

Entre étude de la nature et tutoriel, un petit article sur une technique d’expérimentation. Ici sur une série en clair-obscur très contrasté, monochromatique – enfin sans couleur exactement, puisqu’il s’agit de blanc sur noir !

Au moment où je prépare cet article, le couvre-feu reste en vigueur et il est donc impossible de réaliser des croquis de nuit, dans un jardin ou au bord d’une rive, du moins, en zone urbaine. Pour démarrer, je me suis inspirée de mes propres souvenirs et photographies, notamment du Parc Oriental de Maulévrier qui orchestre de magnifiques nocturnes printanières et estivales, et ai ensuite joué avec un éclairage imaginé :

esquisses & dessins d'études : croquis d'arbres, de buissons et de berges la nuit
esquisses & dessins d’études : croquis d’arbres, de buissons et de berges la nuit

Travailler avec des miniatures donne rapidement une vue d’ensemble des différentes options et permet au besoin de dupliquer une vignette pour en dessiner une variante. Ci-après : les deux vues de dessus présentent un éclairage venant de la gauche, plus ou moins vif ; idem avec les deux vues de dessous, éclairage plus ou moins proche de l’arbre et du talus, avec une ouverture projecteur plus ou moins large :

esquisses d'arbre de nuit, éclairages plus ou moins vifs
esquisses d’arbre de nuit, éclairages plus ou moins vifs

Une fois en zoom, vous le voyez : je travaille à gros traits et en basse définition, à la recherche d’effets, d’ambiances. Ci-après, un zoom avec un éclairage type projecteur / spot venant du dessus, orienté vers les cimes de droite et plutôt loin / lumière diffuse ; en insert, la vue inverse (spot diffus, placé à 2 ou 3 mètres du pied de l’arbre) :

esquisse d'arbre de nuit, éclairage par dessus
esquisse d’arbre de nuit, éclairage par dessus ; insert à gauche avec éclairage inverse, pas dessous

Ce serait plus rapide de placer et déplacer les projecteurs en 3D autour de l’arbre mais pour le moment je n’ai investi que Bryce 5. Et mine de rien, dessiner en 2D, ça fait tout autant réfléchir et visualiser ^__^ Cela n’enlève rien à l’outil 3D qui, une fois la conception réalisée, permet d’aller plus vite, plus en souplesse ; le jeu de projecteur / mise en lumière / reste un de mes meilleurs souvenirs avec l’éclairage d’objets 3D sur Bryce !

Un bon exercice d’entraînement donc, que ces études préliminaires pour le projet 2021 : 1 chiffre pour 1 arbre – sachant que j’ai un petit tour dans ma botte pour l’effet final au cas où je ne maîtrise pas un éclairage par dessous satisfaisant ^.~ Si vous revenez sur l’article en question, vous avez normalement un bon indice pour le découvrir !

Ou laissez-moi un commentaire

2021 : chiffre 1 pour 1 arbre

Jeu typographique, à la fois graphique et illustré. Une idée bienvenue pour m’aérer de la carte de vœux « réaliste » :

Esquisse sur fond noir pour « 2021 : 1 chiffre, 1 arbre »

Évidemment, 1 arbre ne suffira pas d’autant que les arbres se plantent par groupe et profitent du mycélium pour communiquer, notamment des nutriments. Ici le dessin reste purement symbolique !

« 2021 : 1 chiffre, 1 arbre » et esquisse sur fond blanc, plus enjouée

J’aime l’idée que les arbres entretiennent un « réseau social » souterrain. Après tout, nos réseaux sociaux numériques semblent intangibles et sont pourtant sources de sentiments, d’émotions, de réunions ^-^

« 2021 : 1 chiffre, 1 arbre » et esquisse à très – vraiment très – gros traits autour d’une autre typographie

Typographies testées : Bernard MT Condensed pour la première esquisse et The Bold Font pour la dernière. Mais avant de choisir une typographie, j’envisageais carrément des lettres entièrement dessinées – moins montrables mais utiles pour poser ses idées : la planches de crayonnés !

2021 : 1 chiffre pour 1 arbre. Croquis d'intention. Scan des crayonnés.
2021 : 1 chiffre pour 1 arbre. Croquis d’intention. Scan des crayonnés.

Après ces gribouillis bien cracras, dimanche prochain, retour aux dessins de cartes et de chats !

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis de recherche, carte de vœux 2021

Nouvelle année = carte de vœux illustrée ! Ici des croquis de recherche, entre sujet, cadrage, composition et texte.

Entre les jeux de mots plus ou moins réussis à base « purrrrring year » (année ronrrrrrronnnnate) et de « prenons de la hauteur » avec le chat au sommet de son arbre, voici l’avancement de mes croquis pour une nouvelle carte :

Croquis de recherche : composition, sujet, texte – projet de carte de vœux 2021 illustrée

J’ai choisi trois niveaux de lecture :

  • A première vue, une carte simplement mignonne avec un animal de compagnie
    • Un compagnon de choix en plus de l’être humain qui aide bien dans les périodes de télétravail, de confinement et autre couvre-feu !
    • L’animal tient un doudou, synonyme de récompense pour lui, et de tendresse pour nous humains (ou l’inverse après tout)
  • A deuxième vue, le texte « pour une année tendre… » plutôt que l’impersonnelle formule de « bonne année » :
    • Il est temps d’axer sur les rapports tangibles, tactiles qui font défaut aux plus isolé(e)s d’entre nous – la distanciation sociale impacte même les proches
    • Et peut-être se diriger massivement vers des modes de consommation plus doux, plus respectueux ?
  • A troisième vue, un jeu de mot plus polémique sur le texte « softer, tender, better » en miroir au texte de Daft Punk – pour celles et ceux qui reconnaissent la référence !
    • Le contre-pied du texte d’origine qui déjà constitue une parodie en soit ;
    • Le texte peut se lire à la fois au pied de la lettre (une année plus tendre) ou au second degré (une année moins dure à tous les niveaux).

Certes tout le monde n’est pas impacté par 2020 de la même façon. Mais à tous, je souhaite de belles éclaircies !!!

En attendant la mise en couleur de la carte ^__^

Ou laissez-moi un commentaire