2021 : chiffre 1 pour 1 arbre

Une idée qui m’est venue pour m’aérer de la carte de vœux illustrée :

Esquisse sur fond noir pour « 2021 : 1 chiffre, 1 arbre »

Évidemment, 1 arbre ne suffira pas d’autant que les arbres se plantent par groupe et profitent du mycélium pour communiquer, notamment des nutriments. Ici le dessin reste purement symbolique !

« 2021 : 1 chiffre, 1 arbre » et esquisse sur fond blanc, plus enjouée

J’aime l’idée que les arbres entretiennent un « réseau social » souterrain. Après tout, nos réseaux sociaux numériques semblent intangibles et sont pourtant sources de sentiments, d’émotions, de réunions ^-^

« 2021 : 1 chiffre, 1 arbre » et esquisse à très – vraiment très – gros traits autour d’une autre typographie

Après ces gribouillis bien cracras, dimanche prochain, retour aux dessins de cartes et de chats !

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis de recherche, carte de vœux 2021

Nouvelle année = carte de vœux illustrée ! Ici des croquis de recherche, entre sujet, cadrage, composition et texte.

Entre les jeux de mots plus ou moins réussis à base « purrrrring year » (année ronrrrrrronnnnate) et de « prenons de la hauteur » avec le chat au sommet de son arbre, voici l’avancement de mes croquis pour une nouvelle carte :

Croquis de recherche : composition, sujet, texte – projet de carte de vœux 2021 illustrée

J’ai choisi trois niveaux de lecture :

  • A première vue, une carte simplement mignonne avec un animal de compagnie
    • Un compagnon de choix en plus de l’être humain qui aide bien dans les périodes de télétravail, de confinement et autre couvre-feu !
    • L’animal tient un doudou, synonyme de récompense pour lui, et de tendresse pour nous humains (ou l’inverse après tout)
  • A deuxième vue, le texte « pour une année tendre… » plutôt que l’impersonnelle formule de « bonne année » :
    • Il est temps d’axer sur les rapports tangibles, tactiles qui font défaut aux plus isolé(e)s d’entre nous – la distanciation sociale impacte même les proches
    • Et peut-être se diriger massivement vers des modes de consommation plus doux, plus respectueux ?
  • A troisième vue, un jeu de mot plus polémique sur le texte « softer, tender, better » en miroir au texte de Daft Punk – pour celles et ceux qui reconnaissent la référence !
    • Le contre-pied du texte d’origine qui déjà constitue une parodie en soit ;
    • Le texte peut se lire à la fois au pied de la lettre (une année plus tendre) ou au second degré (une année moins dure à tous les niveaux).

Certes tout le monde n’est pas impacté par 2020 de la même façon. Mais à tous, je souhaite de belles éclaircies !!!

En attendant la mise en couleur de la carte ^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Meilleurs vœux pour 2020

Juste pour vous souhaiter une belle année à venir ! Qu’elle soit porteuse de santé, de chouettes opportunités que vous saurez saisir ou créer, assorties de stimulantes découvertes culturelles et personnelles.

J’en profite aussi pour citer une amie : « […] Très bonne année […] Sûrement remplie de bonnes choses et d’autres moins. C’est comme un pack complet que l’on reçoit à chaque fois. On fera les retouches au fur et à mesure pour qu’au final, avec le recul, ça soit une très belle année. » Elle trouve vraiment les mots pour qui me touchent ^-^

Comme chaque année également, j’ai commencé des recherches pour une carte de vœux – ici sur la thématique actuelle « j’ai les crocs », sans écailles et avec poils :

Croquis de recherche pour des cartes de vœux illustrées, entre petits félins et grands chats !

Chat qui croque, qui baille, qui grignote, bouscule ou dépelote le fil du texte, les idées sont là. Ces recherches datent de mi-octobre. Je commence souvent en avance pour terminer soit à la fin décembre, soit courant janvier.

D’ici-là, on se retrouve sur Yrial dimanche prochain, le 5 janvier 2020 pour le traditionnel mash-up de l’année écoulée ou compilation de créations 2019 et souhaits pour cette nouvelle année !

Ou laissez-moi un commentaire

Roughs de recherche autour de Charles

J’ai eu quelques hésitations sur le portrait de Charles. Aussi je vous partage quelques-unes de mes étapes de recherche, en mode tutoriel, process, ou step-by-step, quel que soit le nom que vous lui donnez !

Pour mémoire, voici la version finale de l’illustration en niveau de gris :

Illustration en noir et blanc, portrait de Charles, un personnage du roman Le Choix du Roi
Illustration en noir et blanc, portrait de Charles, un personnage du roman Le Choix du Roi

Je n’étais pas fixée sur la source lumineuse¹ – ici, une étude avec la lumière venant de la gauche de l’illustration (croquis de gauche), venant de la droite et du dessus (croquis du milieu), ou venant du dessous (croquis de droite) :

Valeurs différentes suivant la source lumineuse
Valeurs différentes suivant la source lumineuse

Le portrait de droite, avec la lumière éclairant par en dessous, dénote un côté magique que je ne souhaitais pas voir apparaître sur le personnage de Charles – a contrario des précédents protagonistes. Ensuite, la lumière venant de la gauche aurait probablement trop adouci les trait du personnage… J’ai donc retenu le portrait du milieu.

…Ni sur la longueur ou l’absence de barbe – ici, une version imberbe (dessin de gauche), une version avec légère moustache et barbe (dessin du milieu) et une barbe beaucoup plus prononcée (dessin de droite).

Essais de différentes "pilosités"
Essais de différentes « pilosités »

La version « longue barbe – cheveux longs » faisait vraiment poncif du genre. Quant à celle du visage imberbe, elle me rappelle trop les « méchants » personnages efféminés que j’ai pu lire jeune dans les mangas.

Aussi, j’ai opté pour la version intermédiaire, plutôt contemporaine certes avec barbe de trois jours – version que j’ai commencée à approfondir :

Approfondissement en valeurs de ce qui sera l'illustration finale
Approfondissement en valeurs de ce qui sera l’illustration finale

Pour un zoom, voici les visuels en grand de mes recherches :

Les roughs en plus grande taille – que je travaille « de loin » sur mon écran, juste pour me concentrer sur l’ensemble et non sur les détails.

¹Ces tests s’apparentent à ceux effectués sur le personnage de Lizbeth où j’avais testé différents éclairages, avec, comme ici, trois niveaux de gris pour les valeurs.

A ce stade, si je réalisais ce buste en 3D, je passerais un bon quart d’heure juste à le regarder tourner comme une poterie ! Ça a beau être quelque chose de simple, les ombres et les lumières qui se déplacent sur un plan fixe ont toujours eu un effet fascinant sur moi.

J’espère que ce petit jeu autours des valeurs vous a donné quelques clés sur l’illustration de Charles !

Une sorte de « best nine » réalisé avec les étapes postées ci-dessus ^-^

Et vous, vous arrive-t-il de tester différents éclairage sur vos roughs avant de vous lancer ?

Bon dimanche à vous !

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis de voilier en perspective

Aujourd’hui je fais un aparté suite à mon article Croquis sur carnet en jeu de rôle sur les dessins qui demandent de la perspective un peu plus marquée !

Il y a un aspect qu’il m’est plus difficile d’illustrer dans un carnet en traditionnel – par rapport au numérique j’entends : tout ce qui a trait à la perspective.

Retours sur ces deux croquis-ci :

Crayonnés « clean » sans valeurs, juste le tracé

 

A la base, j’avais crayonné différentes idées – même si imparfaites sur le plan technique, elles ont le mérite de « noter » les éléments qui m’intéressent. Ici, sur le visuel du haut, pas de prise de risque ; sur celui du bas en revanche, il y a une légère contre-plongée que j’ai retravaillée en numérique ensuite :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – vaisseaux des sables – études inspirées du réel ou du JdR

Lorsque j’ai repris le dessin du vaisseau des sables à roues à vent ou à eau, je l’ai « nettoyé » et « remis d’aplomb » (pas en cale sèche, mais presque XD) avec grilles de perspective « à la main » ; même sans marquer réellement les points de fuite, je les suggère de cette façon :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
grille pour dessiner la vue de dessous

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
les lignes de perspective pour les angles de la cargaison

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
une vue de l’encours sans les grilles de perspective

Et dans ce cas de figure, même si la gestion de points de fuite avec Photoshop reste un super outil d’insertion, j’ai préféré tracer les lignes « à la main : outil trait [U], on répète, puis on modifie avec l’outil transformation [T].

L’horizon, les points de fuite et la déformation hors cône de vision, j’en parle déjà ici pour l’architecture médiévale où j’avais dessiné les grilles de perspective avec Photoshop, comme ici. J’ai aussi réalisé un test concluant avec Manga Studio en utilisant que les points de fuite sans pouvoir réitérer l’essai sur mes dessins ensuite. Vous si ?

Et vous, vous faites votre perspective à la main ou vous utilisez un logiciel pour aller plus vite ?

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis sur carnet en jeu de rôle

Quelques photographies et scans de mon carnet de croquis – car il m’arrive de dessiner tout en prenant des notes rédigées sur la partie… Quand les crayonnés ne servent pas directement de notes !

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – vaisseaux et côtes inspirées du JdR

Scène du début de la quête : première session – avec notamment mon Kaernide, Airt, et le résumé de l’intrigue principale :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – scènes inspirées du JdR

Scènes de la deuxième session :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – scènes inspirées du JdR

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – personnage incarné par une amie et inspirée du réel ou du JdR

Parfois le texte et le dessin se mêlent – croquis que j’ai nettoyé dans l’article précédent :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – char et études inspirées du réel ou du JdR

Précédents articles sur le sujet :

 

Ou laissez-moi un commentaire

Vaisseau des Sables et de course !

Suite du précédent article sur les vaisseaux des sables inspirés jeu de rôle « Les ombres d’Esteren » auquel je joue ! Avec des dessins de variantes rapides cette fois-ci.

Mes premières esquisses, contrairement à ce que je vous ai montré, ne concernaient pas du transport de marchandises ; plutôt que de lourds et certes majestueux esquifs, j’envisageais plutôt….

… Des chars de courses individuels :

croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

En bonus, voici ce qui m’a inspirée pour le dessin des vaisseaux des sables / bateaux :

étude de la nature -croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

Finalement, ces dessins m’orientent vers un mix entre un char de course antique et un char à voile moderne.

Alors, une petite course ?

Ou laissez-moi un commentaire

Vaisseaux des Sables, JdR Esteren

Dans le jeu de rôle « Les Ombres d’Esteren » il est question de « vaisseaux des sables ». Des embarcations d’hommes et de marchandises, qui, poussés par le vent des courants aériens, voguent… Sur le sable ! Pas sur l’eau.

Qu’est-ce que ça peut donner ? J’avoue que ça m’a intrigué lors des parties alors j’ai dessiné des idées :

croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
vaisseaux des sables -croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

L’eau n’a pas la même portance ni la même résistance que l’eau ; pour compenser ce fait, j’ai imaginé que la voile avant était vraiment grande.

Pour éviter les forces de frottements j’ai pensé que seule la quille racle le sable – et que le fond de cale est finalement très plat.

croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
vaisseaux des sables -croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

En tout cas, ce qui s’impose progressivement, même si c’est moins élégant, ce sont les roues ! Des roues sur les côtés comme un moulin à vent, ou latérales comme les anciennes voitures, ou…. Des roues à eau, pourquoi pas !

croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
vaisseaux des sables -croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

Et une version fantasmagorique, entre des roues en moulins à vent et une pieuvre en cerf-volant :

croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
vaisseaux des sables -croquis inspirés du jeu de rôle Les Ombres d’Esteren

Soit le vent est très fort sur les côtes, soit la magience est à l’œuvre… Amoins que ce ne soient les féons ? Pour ceux qui ne connaissent pas – encore – ce jeu, nous nous aventurons dans un monde aux allures fantastiques.

Bien. Peut-être une déformation de rôliste – et parfois mieux vaut ne pas chercher à représenter ^.~ D’ailleurs je n’ai pas encore regardé si l’illustrateur.trice ou les illustrateurs.trices de l’ouvrage avait planché sur le sujet ! Dimanche prochain, la suite ^__^

Et vous, avez-joué au jeu de rôle Les Ombres d’Esteren ?

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis de renard en hiver

Un croquis sur carnet gris ! Où je parle transfert de graphite et fixatif.

Terre recouverte de neige, branches givrées de stalactites… Un dessin que j’avais mis de côté lors de mon étude sur le renard argenté :

Sketch Dailies - dessin quotidien
croquis de renard dans un paysage digne d’une toundra

C’était un croquis pour Sketch Dailies ! Le renard argenté ne vit peut-être pas dans la toundra, mais son pelage aux reflets givrés m’y fait penser.

J’ai profité de ces trois semaines de déconnexion, pour, entre autre, restaurer une grande partie de mes dessins réalisés dans le cadre de Sketch_Dailies : la graphite grise (crayon 4B un peu gras, donc) s’était aventurée d’une page à l’autre et le pastel blanc (carrément gras celui-là) l’avait gaiement accompagnée…!

C’est chose réparée et fixée – avec une laque standard comme fixatif :

fixatif pour dessin traditionnel : laque pour cheveux
fixatif pour dessin traditionnel : laque pour cheveux…

Pas du placement de produit, hein ! Juste ce que je t’utilise ^^ Je n’ai encore jamais utilisé de fixatif « classique des beaux-arts » : jusqu’à présent, les rares fois où j’en ai eu besoin, la laque pour cheveux m’a rendu service. Et vu le peu de fois où j’ai besoin de fixer un dessin en traditionnel, je dois avoir cette laque-ci depuis peut-être 10 ans. Pour l’anecdote, c’est la laque qu’utilisais ma grand-mère – et c’est certainement de cette façon que j’ai testé la première fois ^o^

J’ai donc nettoyé et fixé une petite trentaine de dessins ; aussi, je vous invite à jeter un nouvel œil sur les précédents croquis puisqu’ils sont à présent plus nets qu’avant ^.~

Et vous, avez-vous déjà utilisé du fixatif pour dessin ? Du vrai de vrai ou comme moi, vous improvisez ?

 

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis sur carnet gris : dessins mythes & légendes… Ou pas !

Voici une nouvelle séquence de crayonnés en traditionnel. Jusqu’à présent, je vous ai présenté les crayonnés réunis sous un thème fédérateur à chaque semaine…

…En vérité, les sujets varient d’un jour à l’autre. A une exception animale près, les croquis d’aujourd’hui illustrent des personnages « mythiques modernes », issus de légendes orales et parfois écrites, voire vidéoludiques ou animées. Je vous partage donc un peu en vrac les derniers croquis réalisés pour Sketch_Dailies !

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis d’Atreus – le garçon de Kratos, personnage du jeu vidéo « God of War »

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis d’antilopes Saiga, un jeune et une mère – espèce en voie d’extinction

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de reine fée Titania, un personnage de Shakespeare : A Midsummer Night’s Dream

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis d’Oberon, le prince consort et époux de Titania

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de SheRa, Princess of Power | Masters of the Universe

Il y a un peu de tout dans ces figures hétérogènes : jeu vidéo avec Atreus (fil du célèbre « Dad of War » Kratos ), série animée télévisée avec Shera (La princesse du pouvoir, dérivée des Maîtres de l’Univers), espèce en voie de disparition (les antilopes Saiga) ou encore univers féérique avec Tatiana et Oberon !

Habituellement, je fais de la veille pas projet : suivant le sujet que j’ai à traiter, l’élément que j’ai à représenter, je fouille dans ma mémoire, les livres papiers et Internet pour me nourrir. Participer à Sketch_Dailies m’a amenée à me diversifier : car même si je travaille deux projets distinctes dans la même journée, il y a une continuité au fil de la semaine. Ici, tous les jours je traite d’un personnage différent, qui s’inscrit lui-même dans un univers parfois très éloigné du précédent. Et vous, quel est votre sujet de prédilection en ce moment ? Ou avez-vous une source d’inspiration régulière, une thématique préférée ?

Ou laissez-moi un commentaire