Croquis de voilier en perspective

Aujourd’hui je fais un aparté suite à mon article Croquis sur carnet en jeu de rôle sur les dessins qui demandent de la perspective un peu plus marquée !

Il y a un aspect qu’il m’est plus difficile d’illustrer dans un carnet en traditionnel – par rapport au numérique j’entends : tout ce qui a trait à la perspective.

Retours sur ces deux croquis-ci :

Crayonnés « clean » sans valeurs, juste le tracé

 

A la base, j’avais crayonné différentes idées – même si imparfaites sur le plan technique, elles ont le mérite de « noter » les éléments qui m’intéressent. Ici, sur le visuel du haut, pas de prise de risque ; sur celui du bas en revanche, il y a une légère contre-plongée que j’ai retravaillée en numérique ensuite :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – vaisseaux des sables – études inspirées du réel ou du JdR

Lorsque j’ai repris le dessin du vaisseau des sables à roues à vent ou à eau, je l’ai « nettoyé » et « remis d’aplomb » (pas en cale sèche, mais presque XD) avec grilles de perspective « à la main » ; même sans marquer réellement les points de fuite, je les suggère de cette façon :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
grille pour dessiner la vue de dessous
dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
les lignes de perspective pour les angles de la cargaison
dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
une vue de l’encours sans les grilles de perspective

Et dans ce cas de figure, même si la gestion de points de fuite avec Photoshop reste un super outil d’insertion, j’ai préféré tracer les lignes « à la main : outil trait [U], on répète, puis on modifie avec l’outil transformation [T].

L’horizon, les points de fuite et la déformation hors cône de vision, j’en parle déjà ici pour l’architecture médiévale où j’avais dessiné les grilles de perspective avec Photoshop, comme ici. J’ai aussi réalisé un test concluant avec Manga Studio en utilisant que les points de fuite sans pouvoir réitérer l’essai sur mes dessins ensuite. Vous si ?

Et vous, vous faites votre perspective à la main ou vous utilisez un logiciel pour aller plus vite ?

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis sur carnet en jeu de rôle

Quelques photographies et scans de mon carnet de croquis – car il m’arrive de dessiner tout en prenant des notes rédigées sur la partie… Quand les crayonnés ne servent pas directement de notes !

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – vaisseaux et côtes inspirées du JdR

Scène du début de la quête : première session – avec notamment mon Kaernide, Airt, et le résumé de l’intrigue principale :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – scènes inspirées du JdR

Scènes de la deuxième session :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – scènes inspirées du JdR
dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – personnage incarné par une amie et inspirée du réel ou du JdR

Parfois le texte et le dessin se mêlent – croquis que j’ai nettoyé dans l’article précédent :

dessins inspirées du jeu de rôle Les Ombres d'Esteren
mon carnet de croquis – char et études inspirées du réel ou du JdR

Précédents articles sur le sujet :

 

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 5

Le 31 octobre, c’était la fin du challenge INKtober !

31 jours, 31 dessins encrés et cerise sur le gâteau, un décor associé ^__^ Voici mes derniers encrages, avec comme double contrainte, la prompt list de Jake Parker et l’univers du moba Dota 2 :

Inktober 2018 – day 29 « double » : Jakiro, un dragon bicéphale à Dota2
Inktober 2018 – day 29 « double » : Jakiro en dézoom et en contexte, Dota 2

Vous savez à présent qui est l’auteur du fameux « rôti / roasted » dessiné lors du 2ème jour d’Inktober ^.~

Inktober 2018 – day 30 « jolt » (secousse, sursaut) : Earth Shaker de Dota 2
Inktober 2018 – day 30 « jolt » : Earth Shaker entouré des autres héros, Dota 2

A qui ce regard noir est-t-il destiné ? Et de quelle manière Earth Shaker va-t-il s’y prendre ?

Inktober 2018 – day 31 « slice » : une dorsale créée par Earth Shaker de Dota 2
Inktober 2018 – day 31 « slice » : la dorsale d’ Earth Shaker en contexte, Dota 2

Voilà la réponse ! Si le regard d’Earth Shaker est bien dirigé vers Bristleback (le porc-épic au 1er plan), c’est la monture de Mirana, à droite, qui trinque un peu – le stun* est peu visible mais bien présent.

*stun = étourdi, sonné

Vue générale de la fresque avec héros et décor, composée de deux feuilles raisins :

Inktober 2018 et Dota2
Inktober 2018 et Dota2 : 31 jours de dessins encrés

Je partage ces illustrations en décalé par comparaison aux réseaux sociaux ; mais j’ai tenu le rythme de publication quotidienne d’une part et hebdomadaire avec bilan des encours d’autre part ! D’autant qu’il y a eu plusieurs perturbations durables et impondérables de taille – parmi les plus plaisantes, le festival annuel de science-fiction des Utopiales, à Nantes, qui se juxtaposait à la fin d’Inktober cette semaine.


Pour une visite en vidéo de la fresque dans son entier :


Si vous m’avez suivie sur Twitter, Deviant Art, Facebook ou Instagram, vous avez sans doute remarqué qu’à partir du mardi 23, je postais en général trois vues du dessin quotidien dont une ornée de feuilles automnales. Il s’agit d’un hommage personnel pour un triste évènement produit récemment. Ce qui décuplait un peu le travail de préparation pour le partage desdites images, entre recherche de feuilles, nettoyage et bain froid, séchage, composition, travail sur la lumière (atténuation des ombres portées) et le cadrage photographique, puis réduction des fichiers et retouches numériques finales avant le partage. J’espère que cela a égayé un peu ma participation à cette production d’images en noir et blanc et surtout, que cette optique décorative vous a plu !

Cette année encore, j’ai découvert de belles choses autour d’Inktober ! Certaines amusantes, certaines féériques ou au contraire très contemporaines. C’est vraiment chouette de voir autant de créations différentes. J’avoue avoir été submergée par le flot de participations – moi qui pensais au début que moins de monde y participait, je me trompais ^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 4

Et voici la 4ème – et avant-dernière – semaine d’Inktober, le challenge dessiné encré quotidien d’octobre !

C’est toujours un plaisir d’étudier et dessiner les héros de Dota2, toujours intéressant d’imaginer des scènes* dans cet univers ! J’espère que certaines situations vous ont fait rire ou sourire, en tout cas, c’est mon but ^__^

… Même si cette semaine est un peu plus sérieuse ! Voici les dessins réalisés entre les 22 et 28 octobre :

Inktober 2018 – day 22 « expensive » : la divine rapière à Dota2

Maintenant vous savez pourquoi Bane avait l’air si « réjoui » dimanche dernier ^.~ Alors, attrapera-t-il la rapière ? Ce serait un pur troll mais tout est encore jouable !

Inktober 2018 – day 23 « muddy » : Clockwerk pataugeant dans les écoulements de Bane à Dota2

Ce qui vous explique pourquoi j’avais laissé le pied Clockwerk un peu relevé la semaine dernière. Pauvre Clockwerk !

Inktober 2018 – day 24 « chop » : Pudge hachant le pilier de la ward à Dota2

J’ai hésité entre Axe et Pudge – mais sortant du « muddy » j’imaginais davantage Pudge se prêtant à ce rôle.

Inktober 2018 – day 25 « prickly » : épineux, piquant… Bristleback de Dota2

Quoi de mieux qu’un Bristleback pour ajouter un peu de piquant à cette journée !

Inktober 2018 – day 26 « stretch » : Windranger étirant son arc à Dota2

La deuxième archère de mon inktober ! Alors, que vise-t-elle ? Réponse dans les dessins des jours 28 (gift) et 29 (double) ! Sachant que le 29 représentera l’auteur de la grillade « roasted » (jour 3), vous avez un indice ^.~

Inktober 2018 – day 27 « thunder » : Zeus pour le tonner et les éclairs, à Dota2
Inktober 2018 – day 28 « gift » : un présent au papier cadeau en logo de Dota2

A votre avis, que contiens cette boîte ouverte – quel serait la meilleure récompense à un tournoi de Dota 2 comme les TI ? Et surtout : ce présent est-il, vraiment, la cible première de Windranger ?

Réponse la semaine prochaine ! ^__^

J’en discutais récemment avec des collègues et amis : cette année j’ai pris le challenge comme un exercice d’observation et d’étude à part entière, quasiment comme de l’éthologie en somme, sans réaliser de travaux « personnels » contrairement aux deux précédentes années. Et ceci, pour explorer concrètement un jeu que j’admire et expérimenter d’autres choses à partir des œuvres d’autres artistes.

Et vous, comment faites-vous Inktober cette année ? Avez-vous un motif ou thème récurrent à mettre en scène ? Vous suivez la prompt list, un fil rouge, ou vous improvisez chaque jour en fonction de votre inspiration du moment, un souvenir par exemple ?


*quoi que cette partie date en vérité de septembre, à partir des contraintes de la prompt list de Jake Parker et de l’environnement du moba en question.

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 3

Suite du challenge Inktober, sur la prompt list de Jake Parker et comme thème le moba Dota 2 : chaque jour, un dessin encré, un héro ou un sort ou un item dessiné !

Voici les dessins réalisés entre les 15 et 21 octobre, avec la reprise des mésaventures du Clockwerk posté dimanche dernier :

Inktober 2018 – day 15 « weak » : barre de vie nulle pour Clockwerk de Dota2

Voilà pourquoi je l’ai croqué fatigué, marchant si penché en avant ! Et ce n’est pas la fin des soucis pour lui sur cette feuille 😀

A présent, sa destination – ou ce qui semble l’être :

Inktober 2018 – day 16 « angular » : la pierre tombale ou « tombstone » d’Undying à Dota2

Mais qui est capable de construire un tel monument ?

Inktober 2018 – day 17 « swollen » : la forme golem de chair ou « flesh golem » d’Undying deDota2

…Réponse à la devinette précédente : c’est le héros Undying qui est à la fois capable de créer une pierre tombale (Tombstone) et de se transformer en golem de chair (flesh Golem, puisque le mot d’aujourd’hui est enflé / gonflé) Son parfum préféré : mouche & pestilence ; son look préféré : les tripes à l’air !

Inktober 2018 – day 18 « bottle » : la bottle, un item régénérant en vie ou en mana à Dota2

La « bottle » : dans le moba Dota 2, la bottle redonne vie et / ou mana – une bonne solution pour le Clockwerk, donc, même s’il risque de tomber dans le piège de la pierre tombale… Vous savez maintenant pourquoi j’avais laissé un blanc au pied de ladite Tombstone !

Et si je vous dis « scorched », à votre avis,  je dessine qui ou quoi ?

Inktober 2018 – day 19 « scorched » : scorched earth par Doom de Dota2

Scorched Earth est un sort de régénération ou de dégâts par Doom de Dota 2.

A présent, un petit aperçu de ma deuxième feuille en cours :

Inktober 2018 et Dota2 – feuille 2 en cours

Et on reprend à la suite :

Inktober 2018 – day 20 « breakable » : une ward dont on brise le piédestal à Dota2

Une Ward dont le piédestal craque. Mais à cause de quoi ? Si je vous dis « hache », vous devriez trouver quelques inspirations Et que regarde-t-elle de si surprenant ? Ci-dessous, une partie de la réponse  avec comme indice : « fuite / écoulement » ;-p

Inktober 2018 – day 21 « drain » : les écoulements de Bane à Dota2

Voici une partie de ce qui intrigue la ward au moment où elle chute de son piédestal ! Au fait, Bane n’a-t-il pas un air réjoui ? Complément de réponse demain sur les réseaux sociaux* avec le mot « cher / onéreux » !

Inktober 2018 et Dota2 – feuille 2 en cours à la fin de semaine

Avant de vous laisser, je vous laisse un autre indice : qu’est-ce qui peut bien briser la colonne de la sentinelle (ward, jour 20) et qui répond au critère de « hacher, trancher » (« chop » en anglais) ? A Dota2, au moins deux héros répondent à ce critère… Réponse au jour 24 sur les réseaux, ou dimanche prochain comme d’habitude, ici 🙂


*Réseaux sociaux pour me suivre quotidiennement :


Et vous, où en êtes-vous du challenge ? Avez-vous dessiné ou vu de belles choses ?

 

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 2

Suite du challenge Inktober & Dota 2 !

Voici les dessins réalisés entre les 8 et 14 octobre – excepté le dernier dessin, tous tiennent sur ma première feuille :

Inktober & Dota 2 : vue de la première feuille au 8ème jour

Qui vise-t-elle ? La réponse dans les prochains jours / dessins !

Inktober 2018 – day 08 « star » : le Starstorm de Mirana @ Dota 2
Inktober 2018 – day 09 « precious » : une rune de Bounty à Dota2

Qui pourra s’en emparer ? La suite au jour 11 !

Inktober 2018 – day 10 « flowing » : Morphling de Dota2
Inktober 2018 – day 11 « cruel » : Queen of Pain de Dota2
Inktober & Dota 2 : vue de la première feuille au 10ème jour
Inktober 2018 – day 12 « whale » : Tide Hunter de Dota2
Inktober 2018 – day 13 « guarded » : une tour de défense, ici une Dire Tower de Dota2

C’est la fin de ma feuille 1 pour le moment !

Inktober 2018 et Dota2 – feuille 1 en attente de décor et de trois autres dessins

Rendez-vous à la fin du challenge, le 31 octobre, pour voir cette planche encrée terminée !

Dernier jour de la semaine, reprise de la feuille 2 :

Inktober 2018 – day 14 « clock » : Clockwerk de Dota2

Pour celles ou ceux qui seraient supri du changement de style : c’est normal, il n’y a pas de style ! J’illustre cet Inktober comme une étude de la nature. Et j’avoue que j’apprécie car, en me concentrant sur le respect des proportions d’origines, je sors progressivement de ma « sphère d’habitude » ou, comme on dit, de mon « espace de confort ». Un peu comme avec le défi Sketch Dailies de juin dernier ^.^

En attendant dimanche prochain, rendez-vous sur les réseaux sociaux, sur mes encrages de la première semaine ou l’explication de mon projet 2018 !

J’ai l’impression que le challenge rassemble moins de participants cette année ; pas vous ?

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 1

Comme annoncé dans mon précédent article, je me suis lancée lundi dernier dans le challenge artistique annuel INKtober. C’est parti pour la compilation des dessins avec les héros du jeu vidéo et moba Dota 2 !

Voici les dessins réalisés entre le 1er et 7 octobre :

inktober 2018 Viper
Inktober 2018 – day 01 « poisonous » : Viper de Dota2

Une petite viper dans un grand espace vide… Pour le moment !

Inktober 2018 – day 02 « tranquil » : Nature’s Prophet & tranquil boots, de Dota2

Quel sceptre tient-t-il ? Est-ce son bâton habituel ? Réponse au jour 5 !

Inktober 2018 – day 02 « roasted » : alors quel héro peut faire ça à Dota2 ? 😉

Qui peut dégager un tel brasier et répond à la contrainte « double » ? Réponse au jour 29 !

Inktober 2018 – day 04 « spell » : Invoker de Dota2

L’invoker, campé et entouré de ses trois sphères de pouvoir – prepared to battle !

Inktober 2018 – day 05 « chicken » : un sort de la faux du Vice à Dota2
Inktober 2018 – zoom sur la fameuse « Scythe of Vice » et son effet
Inktober 2018 – day 06 « drooling » : Ursa de Dota2

Alors, à votre avis, Ursa bave devant le poulet fraîchement… Transformé ?

Inktober 2018 – day 06 « exhausted » : un coursier trop chargé et épuisé à Dota2

Le plus amusant pendant la phase de préparation était d’imaginer les possibles interactions entre les personnages, et surtout, celles qui donnaient lieu à une situation humoristique. Régulièrement, je pose des devinettes sur les réseaux sociaux pour voir ^.~

La suite dimanche prochain !

Et vous, vous mixez une autre contrainte / thématique à Inktober cette année ?

Ou laissez-moi un commentaire

INKtober 2018

Aujourd’hui commence le challenge annuel INKTOBER : tous les jours du mois d’octobre, un dessin encré ! Et comme annoncé courant août, mon thème de cette année sera sur les héros et l’univers du jeu vidéo « moba » Dota 2 – en parallèle de la prompt list officielle de Jake Parker.

J’en profite pour vous partager un rapide test sur un carry doué pour l’évasion, Morphling, qui offre de nombreuses volutes très sympas à reproduire :

Encrage de Morphling Dota2©Valve au brush pen "Pentel"
Test avant Inktober – encrage de Morphling Dota2 © Valve au brush pen « Pentel »

Ces pleins et ces déliés sont l’occasion de tester un feutre – pinceau trèèèèès sensible : le Pentel. Par rapport à mon feutre – pinceau Tombow, sa souplesse est incroyable, le rendu hyper dynamique ; en contre-partie, cette qualité le rend difficile à manier ^^

Autre exercice, sur Nature’s Prophet cette fois, où le contour est plus marqué en continu et où le « feathering » est utilisé en complément des hachures :

Encrage de Nature's Prophet Dota2©Valve au brush pen "Pentel"
Test avant Inktober – Encrage de Nature’s Prophet Dota2©Valve au brush pen « Pentel »

Il en ressort un aspect plus « terre à terre » pour Nature’s Prophet par rapport au Morphling plus liquide et aérien, finalement. C’est très perfectible, faute de ne pas maîtriser encore assez bien la pression sur le pinceau ; mais c’est vraiment plaisant !

En revanche, je n’utiliserai pas ce pinceau pour Inktober ; pour des raisons de taille de héros et de feuille*, de temps aussi, j’utiliserai mon traditionnel stylo technique – le Faber Castel. Exemple sur le personnage de l’Invoker :

2 tests d'encrage sur l'Invoker Dota2©Valve au technical pen "Faber Castel"
Test avant Inktober – 2 essais d’encrage sur l’Invoker Dota2©Valve au technical pen « Faber Castel »

Je pense traiter les héros / équipements du premier plan avec le style #01, tandis que les héros et décor d’arrière-plan seront dans le style #02. Si j’encre en traditionnel ! Il est encore possible que je fasse Inktober en digital cette année, pour m’améliorer à l’encre digitale justement, tout en y apportant les effets du traditionnel.

*En tout cas, je reprends le principe que j’avais tenté en 2016 : plusieurs dessins par feuille ! Et pas une illustration à chaque fois comme en 2017. Normalement, deux feuilles devraient suffire cette année.

Alors et vous, vous tentez INKtober cette année ?

 

Ou laissez-moi un commentaire

Encre de cuivre sur Venomancer

Comme je l’annonçais précédemment dans Oxyde de cuivre pour Venomancer, j’avais envie de tester mes encres :

essais sur papier canson granulé 90gr – test d’encres, diluées à gauche et pures à droite

Je connaissais déjà le résultat des encres Sepia et Terre de Sienne car je les avais achetées puis utilisées en lineart ; les deux autres sont des cadeaux que j’ai moins voire pas pratiqués – j’avais un peu testé en diluée l’encre noire lors d’Inktober l’an dernier. La surprise résidait donc dans l’encre de cuivre !

Cette encre a l’avantage de présenter une teinte chaude et donc de communiquer une certaine « sympathie » au trait, du moins en test rapide. Comme j’ignorais le résultat sur un dessin complet, j’ai encré mon croquis sur un papier granulé fin (90 gr/m2) plutôt que d’utiliser une feuille plus chère à 300gr/m2 :

à gauche, comparaison entre les quatre encre ; à droite, test du cuivre sur le dessin du Venomancer

Bien. J’ai donc décidé de tester l’encre de calligraphie « Cuivre » qui me rappelle certains godets aquarelles un peu gras. Surprise. L’encre est biphasique :

  • en bas du pot > oxyde de cuivre (bleuté)
  • en haut du pot > « eau »ou quelque chose qui ressemble à de l’eau teintée ou du jus de chaussette

D’où la nécessité de mélanger la solution pour retrouver le pigment de cuivre (bronze doré), et ce, avant chaque utilisation voire chaque passage du pinceau ou de la plume dans le pot :

à gauche, l’oxyde de cuivre vert-bleuté ; à droite, l’encre de cuivre brassée

J’avoue que c’est perturbant en cours d’encrage, d’autant qu’il faut éviter les paquets de pigments logés dans la plume. En revanche, au pinceau, ça passe bien.

Ensuite, cette encre de cuivre se révèle très sensible à l’eau : la deuxième couche d’encre diluée perturbe la première couche, elle la dilue tout ou partie => pas de superposition réellement possible :

étapes de colorisation du tronc de l’animal : la 2ème couche posée délave la 1ère couche !

En contre-partie, je note un excellent nettoyage à l’eau claire, rapide et simple – et bien sûr un repentir aisé.

Sinon, j’observe une bonne tenue des pigments une fois secs : après plusieurs jours d’exposition à la lumière (indirecte) du soleil, pas de changement de couleur notable.

Cette première approche de l’encre de cuivre pour une mise en valeur et un encrage s’en trouve donc mitigée ! Et vous, vous encrez en traditionnel ? Qu’utilisez-vous ?

Ou laissez-moi un commentaire

Oxyde de cuivre pour Venomancer

Au cas où je tenterais Inktober en octobre, je voulais me remettre à l’encrage et à la mise en valeur. En traditionnel.

Pour le plaisir, et parce que j’inaugure une encre qui promet de sortir de ma zone de confort*, j’ai choisi une créature tout aussi différente de ce que je dessine d’ordinaire. Un héros du jeu vidéo Dota2 : Venomancer !

Héros du jeu vidéo Dota 2 : Venomancer

Ce héros aurait été parfait pour le sujet « poison » de la prompt list 2017 proposée par Jake Parker – l’initiateur d’Inktober. Bref, la finale des TI 2018 de Dota2 a vraiment été excellente cette année et je remets le sujet e-sport sur le tapis ^.~ Quant au Venomancer, avec un sort qui ronge d’acide, quoi de mieux qu’utiliser de l’oxyde (de cuivre) ?

Allez, voici un petit étape-par-étape comme je les aime :

croquis et esquisses préparatoires (à droite), puis clean (à gauche)

début de mise en valeur avec un lavis

j’affine petit à petit – surprise sur la 2ème couche d’encre*

encrage des contours à la fin du dessin

Dessin final du Venomancer, encré scanné

*Car il y a eu des surprises lors de ce test. Dimanche prochain, suivra donc un article sur l’encrage de ce Venomancer, à l’encre de cuivre.

C’est la première fois que je teste cette encre de calligraphie – surtout pour une utilisation qui n’est peut-être pas prévue à la base par le fabriquant ^^

La suite dimanche, donc ! D’ici-là, dites-moi… Regardez-vous ou jouez-vous à Dota – Dota2 ?
Quels sont vos héros de prédilection ?

Ou laissez-moi un commentaire