Charles ou Carolus Magnus, Le Choix du Roi

Nous sommes au printemps et pourtant, j’illustre une nouvelle scène d’hiver en forêt d’épineux – probablement éclairée de torchères en arrière-plan. Nouvelle scène inspirée du « Choix du Roi », un roman de Solène Bauché* !

Indice : les cheveux longs seraient synonymes de puissance et on le dit « à la barbe fleurie »… Pour un portrait d’homme plus mûr que ce que je dessine en illustration¹ et toujours ce jeu de lumière oscillant du bleu à l’orangé, que j’ai développé pour le trio de protagonistes tirés du roman :

Illustration de style réaliste, portrait de Charlemagne, un personnage du roman Le Choix du Roi
Illustration de style réaliste, portrait de Charles, un personnage du roman Le Choix du Roi

Eh oui, Charles ou Charlemagne, ou encore Carolus Magnus, le père d’Amaudra et de Pépin, clôture ici mon triptyque de personnages en tribut au Choix du Roi. Un mélange de froideur et de douceur, de tristesse et de complicité que rencontre une éventuelle culpabilité dans ses traits à la fois jeunes par ses ambitions et déjà vieillis par les soucis. Un côté énigmatique sans le déparer de sa stature – où le dynamisme orangé (symbolisant ses conquêtes) côtoie le calme d’une froideur bleutée (imageant la rationalité).

Par certains aspects, même après avoir terminé la lecture, j’en veux encore à ce Charles : il m’était donc difficile de le rendre purement sympathique et le teint presque cireux est certainement la traduction colorée de ce sentiment mitigé. Il regarde légèrement vers le passé, car lors de cette rencontre, ces enfants figurent un présent manifeste à chaque seconde – Amaudra comme Pépin sont d’ailleurs représentés de face dans mes précédentes illustrations.

¹ en illustration, mais pas en BD où finalement je dessine autant de personnages d’âges murs que jeunes.

*Pour l’anecdote, Solène Bauché est une auteure Nantaise et Vannetaise : n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook Solène Bauché Romancière, ou découvrir un extrait de son roman Le Choix du Roi sur Librinova !

Bon dimanche à tous !

Ou laissez-moi un commentaire

No-Xice© à Ancenis BD

Les 30 et 31 mars, soit hier (d’où les photos) et aujourd’hui, se tient le festival de BD et illustrations Ancenis BD ! Quelques photographies du stand No-Xice© :

No-Xice© à Ancenis BD - manga d'auteur avec "Loup y es-tu ?" & "Dazzling Desert" !
No-Xice© à Ancenis BD – mangas d’auteur avec « Loup y es-tu ? » & « Dazzling Desert »
No-Xice© à Ancenis BD - licorne arc-en-ciel et artbook Winteries
No-Xice© à Ancenis BD – licorne arc-en-ciel et artbook Winteries
No-Xice© à Ancenis BD - les cartes parodiques suscitent toujours de l'intérêt !
No-Xice© à Ancenis BD – les cartes parodiques suscitent toujours de l’intérêt !
No-Xice© à Ancenis BD - artbook Winteries & manga d'auteur avec Loulou !
No-Xice© à Ancenis BD – artbook Winteries & manga d’auteur avec Loulou !

Plus d’information sur le festival Ancenis BD en cours :

L’occasion donc de porter l’artbook Winteries au public une deuxième fois !

A bientôt lorsque l’équipe No-Xicienne aura publiée son compte-rendu ^.~ Vous y retrouvez l’ensemble de mes photographies (avec les têtes des gens pour changer) ainsi que celles de mes collègues sur le site no-xice.com.

Ou laissez-moi un commentaire

Artistes dans l’artbook No-Xice Winteries !

C’est officiel, nous serons plusieurs dessinateurs et illustrateurs de No-Xice pour ce nouveau recueil !

Le projet d’artbook collaboratif s’étoffe avec la participation de Zwick et d’Elairin ! L’un affectionne une Saint Sylvestre parodique tandis que l’autre y ajoute une pincée de féérique. Zork quant à lui nourrit deux projets, un plutôt moyenâgeux et l’autre en fanart. Il y aura peut-être aussi un œuvre d’Ayleen et de SuzieSuzy ^__^

artbook Winter avec No-Xice©
visuel absolument pas contractuel, juste pour situer l’ambiance

D’ici la sortie de l’artbook « No-Xice Winter » le 23 mars prochain, voici les liens vers leurs galeries respectives :

Bien qu’ils aient chacun plusieurs portfolios à leur actif, je linke volontairement différentes plateformes de publication – à eux cinq, ils représentent déjà plusieurs façons de partager leurs travaux. Jetez-y  un œil pour vous faire une idée !!! Je suis très contente qu’une majorité de l’équipe aient répondu présent. En espérant que tout passe d’ici la dead line du 10 mars – date d’envoi à l’imprimeur ^.~

Plus de nouvelles d’ici le festival « Partage ta bulle » à Saint-Gildas-des-Bois !

Ou laissez-moi un commentaire

Pépin dans Le choix du Roi

Portée par le récit de Solène Bauché dans son roman le Choix du Roi, j’illustre aujourd’hui le petit frère d’Amaudra : Pépin !

Solène nous parle de boucles blondes, de yeux vert d’eau assortis d’un nez aquilin. Ici j’imagine ce jeune homme portant un regard affectueux et admiratif sur sa grande sœur :

Illustration de style réaliste, portrait de Pépin, un personnage du roman Le Choix du Roi
Illustration de style réaliste, portrait de Pépin, un personnage du roman Le Choix du Roi

Pour que Pépin ait un air de famille avec Amaudra, j’ai repris un visage en long ponctué de taches de rousseur, des yeux très légèrement en amande et des lèvres plutôt fines ourlées d’un demi-sourire énigmatique… Rehaussé d’une lueur un tantinet fantastique en contre-jour – dont une pointe dans les iris. Le portrait de Pépin est également basé sur la même ambiance que pour l’illustration d’Amaudra : sapins en hiver, fourrure et vacillante lumière.

Un petit mot sur l’auteure ! Solène Bauché est une auteure Nantaise et bretonne de cœur : n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook Solène Bauché Romancière, ou découvrir un extrait de son roman Le Choix du Roi sur Librinova !

Bon week-end à tous !

Ou laissez-moi un commentaire

Amaudra dans Le Choix du Roi

En ce mois d’hiver pour l’hémisphère Nord, une illustration d’Amaudra, l’un des personnages du roman « Le Choix du Roi » écrit par l’auteure Nantaise Solène Bauché !

Amaudra, la fille aînée de Charlemagne, dont le destin demeure obscur dans les archives – ici sous les traits d’une jeune femme énigmatique aux yeux ambrés – dorés suivant l’éclairage :

Illustration de style réaliste, portrait d'Amaudra, un personnage du roman Le Choix du Roi
Illustration de style réaliste, portrait d’Amaudra, un personnage du roman Le Choix du Roi

Pour dessiner ce portrait, je me suis inspirée des… Références de la romancière, Solène Bauché, justement ; ) Et d’une scène en pleine forêt que vous découvrirez si vous lisez Le Choix du Roi !

Pour l’anecdote, Le Choix du Roi épouse l’Histoire autant que les histoires, entre évènements d’envergure et chemins personnels. L’autrice distille intrigues ou défis avec une sincère compréhension des caractères et une attention tantôt empathique, tantôt pragmatique aux impératifs de chacun. J’ai été époustouflée !

Illustrer un personnage de roman me rappelle les moments où je déchiffrais à l’oreille un morceau de musique : lorsque j’en avais reconnu les notes et le rythme, et que je pouvais le jouer sans écouter l’original, il me semblait que l’air perdait de sa magie, de son mystère. Ici j’ai vaguement le même sentiment : tant que l’on reste immergé dans la lecture, le personnage de fiction conserve des traits plutôt flous ; une fois dessiné, c’est comme si l’on avait figé son visage, sa silhouette… Bien sûr, l’interprétation reste personnelle !

Et vous, est-ce que vous transposez aussi les media écriture – dessin ?

 

Ou laissez-moi un commentaire

Jardin Japonais à Nantes

Dessin numérique aux couleurs fantasmagoriques !

Récemment j’ai partagé un extrait vidéo de mon utilisation du « pinceau mélangeur » sur Photoshop : buissons teintés de rose sur Instagram ou de bleu sur Twitter. Cet outil requiert moins de ressources que le « mélange au doigt ». Dans ma quête d’optimisation informatique, c’était une découverte parfaite pour moi en matière d’illustration digitale !

Ici, je cherchais à ce que le paysage fonctionne sans le personnage d’origine – aussi ai-je ajouté quelques branches au premier plan – avec le fameux pinceau mélangeur ou « mixer brush » :

Japanese Garden of Nantes : Île de Versailles
Japanese Garden of Nantes : Île de Versailles

Comme la légende l’indique, ce dessin est une illustration en numérique, représentant un décor naturel bien que réinventé : le jardin japonais de l’Île de Versailles à Nantes. Ouvert toute l’année, ce parc abrite régulièrement des expositions ainsi que des aquariums. Des cerisiers y côtoient des bambous, des arbres taillés en plateau croisent l’ombre de buissons ou vénérables foisonnants. Dans l’étang, quelques canards épient les carpes… Bref, un petit paradis de verdure sur une île citadine de la ligne – tram 2.

Entre le moment où j’ai photographié et croqué le parc, et aujourd’hui, le rendu a évolué ; tout a commencé avec un repentir numérique sur ce jardin japonais : j’avais l’impression de ne pas être allée au bout de mon idée sur le traitement de l’image ! 

Et vous, vous arrive-t-il de revenir expérimenter sur vos anciens dessins ?

Ou laissez-moi un commentaire

Preview illustration artbook – memento mori, shinigami !

Quand je vous parlais d’étude de la nature et de Death Note, le lien est : fanart !

Comme promis, une preview d’un de mes projets en cours : une illustration au sein d’un artbook collectif. Mes précédents essais de nature morte – contemplation, mortalité, vanité, titouti – n’étaient uniquement mus par une volonté d’amélioration technique !

Crânes humains et crâne de ... Shinigami ! | preview partielle d'une illustration
Crânes humains et crâne de … Shinigami ! | preview partielle d’une illustration

Alors, à votre avis ? Ryuuku sera-t-il inclus dans cette vanité ? Un shinigami ne meurt pas me direz-vous. Et pourtant… Si ! Memento mori, shinigami* !

Un dieu de la mort, dans le manga Death Note, a deux façons de perdre son existence (pour ne pas dire, sa « vie »). La première : s’il glandouille trop longtemps sans écrire de noms dans sa death note, il meurt, faute d’avoir volé du temps de vie aux humains. C’est ce qui menace Shidou dans l’histoire par exemple. La deuxième ? Je vous en parlerai une prochaine fois ; )

Et globalement, j’en dirai plus lorsque la sortie de l’artbook #01 nouvelle version** approchera.

 

_______

*Memento mori = rappelle-toi que tu vas mourir, rappelle-toi que tu es mortel

*Memento mori, shinigami = indice pour le sujet de mon illustration ; )

**Artbook #01 nouvelle version = l’artbook #01 ou »Tempus Fugit » a finalement été collectivement abandonné, donc ce n’est pas de celui-là que je parle. Et par souci de discrétion je m’abstiens de parler du thème du prochain ^.~

Ou laissez-moi un commentaire

Yak rigolard

Suite à mes croquis d’îles et plus particulièrement de yak…

Yak rigolard
Yak rigolard aux couleurs fantaisistes

Un rough de cet été ! Et aussi un exercice à partir du noir et blanc :

Croquis général puis affinage progressif (détails, valeurs…)

Poses des couleurs – avec un agrandissement de format :

Principales étapes de pauses de couleurs par dessus les niveaux de gris

L’ensemble reste assez brut pour conserver un aspect « foufou ». A la base, cet avatar devait surtout servir pour une plateforme numérique dont j’ai repris les couleurs ; il est finalement utilisé aussi ailleurs – suivant le goût du collaborateur qui affectionne son « portrait » !  Il existe donc trois versions différentes.

L’un des croquis provient de l’Inktober de l’an dernier mais je le trouvais moins lisible en miniature, d’où la version de face. Et pour ceux qui connaissent, les travaux de photomontages de Sarah DeRemer pour son « Highland Red Pandow, a cross between a red panda and a yak » m’ont également beaucoup inspirée ! Mais sans les dents et les moustaches ^^

A demain avec une illustration de perroquet cette fois,

Bonne fin d’été à tous !

Ou laissez-moi un commentaire

Charadesign sur une soirée enquête : François

Ah, François Espérendieu ! Lui aussi fait partie de la belle brochette de personnages dans le scénario « Série noire à l’encre Rouge » imaginé par  Sans peur et sans reproche. Un personnage qui me fait sortir de ma zone de confort – un des rares personnages dérangeants que j’ai pu illustrer !

Le teint cireux, un sourire narquois et une fixette dérangeante… Si le personnage illustré ci-après revêt un je-ne-sais-quoi de désagréable, c’est volontaire :

François Espérendieu, "fanart" inspiré de "série noire à l'encre rouge"
portrait réalisé à partir du texte du scénario

Je n’en dis pas plus, excepté que ce portrait s’inspire d’un de mes amis qui a endossé le rôle du majordome ce soir-là ^.~ On pouvait le représenter bossu ; or compte-tenu du talent particulier de François, cette déformation décrédibiliserait complètement ladite compétence, vu les postures à tenir dans l’exercice. Ceci dit, dans le cadre d’une commission, je me serais pliée à l’exigence ^^

Sur ce, je vous laisse en compagnie de « Série noire à l’encre Rouge » pour ceux qui auraient envie d’y incarner un rôle tout en nuance et y ajouter la note de profondeur qui sied à toute surprise rôliste ^-^

Ou laissez-moi un commentaire

On parle de…

… La collaboration signée No-Xice & Maxilia ! ^o^/

Ça se passe ici avec le Nouveau partenariat : Maxilia ! Cette ancienne No-Xicienne anime une émission chez E-Corp Live – où il lui arrive de délaisser les zombies pour les singes… Ce qui lui valu le doux surnom de MonkeyKiller sur Resident Evil Zero XD. Et quand elle ne streame pas en orange et noir, elle s’adonne au multicolor acidulé sur sa propre chaîne*.

Ci-après, l’avatar de la streameuse, une réalisation de San Lee, auteur à No-Xice :

Avatar de San Lee pour Maxilia, streameuse jeu vidéo sur Twitch. A la fois dark et choupie !

On sent l’influence du dessinateur tradi : encre noire et ombres tramées. Les projections d’encre liquides sont très sympas et s’accordent bien à l’effet « splash » de la charte ! Quant aux hachures texturées, il s’agit d’une de ses créations personnelles en matière de trames. Comme quoi, on peut très bien associer effet traditionnel et outil numérique dans un visuel moderne.

> Voir la présentation complète de cette collab’ !

________________________________________________________________

Rétroliens :

*Chaîne twitch : Maxilia ZombieKiller

• Précédent article sur la création d’overlay

Ou laissez-moi un commentaire