Couple en couleur

J’ai réalisé tardivement cette semaine que jeudi célébrait les cœurs roses, les petits chocolats, les restos en tête-à-tête… Bref, la Saint Valentin ! Histoire de participer à la tendance, voici une illustration tirée de crayonnés pour la Saint Valentin* et publiée sur les réseaux le 14 février dernier !

Couple tendrement enlacé - illustration couleur de Saint Valentin
Couple tendrement enlacé – illustration couleur de Saint Valentin

Une colorisation titrée Sweety Tenderness en variante de l’illustration Pinky Tenderness ou Valentine’s Day // Saint Valentin en couleurs, datant de la même année* que les croquis cités plus haut.

*L’année en question : 2012 ! A l’époque je dessinais encore des mains gigantesques ^.~

Process de l’illustration :

Processus ou étape-par-étape de l'illustration Saint Valentin
Processus ou étape-par-étape de l’illustration Saint Valentin

 

Un peu de douceur pour un contre-jour, un côté pastel gras pour une gribouille colorée. Et des retrouvailles avec un style* que je ne côtoie plus ! Au demeurant, je voulais marquer le coup, et rapidement, donc le crayonné fait une nouvelle fois partie du dessin. Surprise, j’éprouve quelques difficultés à m’habituer à Photoshop CC installé en janvier, il est presque… Trop sensible pour moi, même en désactivant la taille de brush en fonction de la pression exercée sur le stylet. Je me demande si la version en couleur de 2012 n’est pas plus réussie au final que celle-ci ?

Et vous, vous arrive-t-il de reprendre / redessiner / réécrire en partant d’une de vos créations réalisée plusieurs années en arrière ? Je ne parle d’un pas « redraw this » mais bien d’une « collaboration » avec une production personnelle largement antérieure. Comme si la personne que vous êtes aujourd’hui rencontrait celle que vous étiez dans le passé !

Ou laissez-moi un commentaire

2009 – 2019 : un petit avant-après coloré

Comme je disais dans le retour de l’ordinateur, mon pc donnait, l’an dernier, des signes de faiblesses et la Cintiq se trouvait gênée aux entournures par Windows 10 ; je suis alors retournée au dessin traditionnel et aux remastérisations de vieilles croûtes digitales en relativement petit format.

L’autre raison, c’est que je débutais la publication sur Instagram et Deviant Art. D’autant que les célébrations comme l’exposition dans le cadre de Mangasia, puis Halloween et l’hiver avec les fêtes de fin d’année ont été l’occasion de partager mon ancien travail : en juin quelques portraits et illustrations lors de l’exposition à Luce Courville, puis en octobre avec une Halloween crazy drawings week et pour finir en décembre avec les Winter Manga Characters – dont voici un extrait en mode « avant – après » :

"Holly and Satin" : process
step-by-step pour « Houx et Satin » – dessin 2009 – illustration 2009-2018

Ce n’est pas ce qu’on appelle un « redraw this » – l’objectif pour moi était d’automatiser certains réglages en travaillant sur des compositions et des couleurs déjà définies, pas de revoir les proportions ou le style de dessin :

Exemples sur les première et dernière illustrations d’hiver

Au total j’ai ainsi ravivé plus d’une vingtaine d’illustrations dont douze sur le thème d’hiver. Et même si ma configuration a évolué, que je pourrais probablement me permettre de manier des fichiers plus lourds, j’ai décidé de terminer la série ; je viens d’achever les deux petites dernières hier ! Entre les processus de remastérisation et les illustrations en elles-mêmes, il y aurait de quoi partager autant en image qu’en texte – pourquoi pas un artbook même si ce type de projet m’attire davantage en collectif.

Et dans tout ça, mon site web n’a point bénéficié de ces « nouvelles vieilleries » !

Aussi je profite de ce début d’année pour mettre à jour la galerie d’illustrations manga d’Yrial in Sight : retrouvez les dessins d’Halloween, de Luce Courville et de cette saison d’hiver ^__^

Et bon dimanche à vous !

Ou laissez-moi un commentaire

Cartes et illustrations de fin d’année

Cartes de vœux – illustrations de style manga !

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux ont découvert, dès le 21 décembre soit le début de l’hiver, une sélection d’illustrations thématiques « Winter Manga Characters » :

 

Nouveautés d’hier, vieilleries d’aujourd’hui, souvenirs de demain ! Ces dessins datent de 2009-2011, une période où j’étais dans le style manga – d’ailleurs, l’une des illustrations représente un personnage du jeu vidéo développé au studio No-Xice tandis qu’une autre a servi pour un jeu d’énigmes avec l’association Wazabi.

A ce moment-là, mon écran n’était pas calibré, ce que j’ignorais. Il me semblait coloriser dans des teintes vives et chaudes. Comme c’était du numérique, je n’avais pas d’autres points de comparaison. Puis, à l’impression d’un artbook via plusieurs reprographies, j’ai eu de grosses surprises ; dans le même temps j’ai eu plusieurs retours de tiers, qui jugeaient mon travail « pastel » sur leurs écrans. Ça a été le déclencheur ! J’ai demandé de l’aide à un collègue pour paramétrer mon écran de l’époque. Aujourd’hui j’ai une petite Cintiq et un écran Eizo, ce qui m’a permis d’effectuer « un repentir » plus fiable sur les couleurs, telles que je les envisageais à l’origine.

J’ai partagé ces cartes de vœux et illustrations d’hiver en assez grand format pour être téléchargées et utilisées dans votre correspondance ^__^ C’est mon petit cadeau de fin d’année ! Je vous souhaite de belles fêtes et si vous ne fêtez rien, le meilleur à venir pour la nouvelle année !!

EDIT : plusieurs de ces illustrations seront prochainement publiées dans un artbook, version papier ^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Croquis sur carnet gris : compilation de dessins mignons

Ces derniers temps, je m’aère avec un carnet de croquis ! Un nouveau carnet, dont je vous ai parlé dans Croquis sur carnet de papier gris.

Suite à cela, dans le cadre de la tendance « Sketch_Dailies » je m’exerce le midi sur des sujets de charactesign / characterdesign :

croquis sur papier gris
FanArt du personnage de Shy Violet dans RainbowLand
croquis sur papier gris
FanArt du personnage de TickledPink dans RainbowLand
croquis sur papier gris
FanArt du personnage de Stormy dans RainbowLand
croquis sur papier gris
FanArt du personnage de Moon Glow & Nite Sprite dans RainbowLand
croquis sur papier gris
FanArt du personnage de Rainbow Brite dans RainbowLand

La suite de la compilation, dimanche prochain ! Et on change de thème ^__^ Pour les plus impatients, rendez-vous sur mon compte Twitter : Saisei Yrial inSight où je poste quotidiennement ^.~

Là je vous ai posté une première série toute chibie ! Avoir à dessiner des enfants m’a spontanément ramenée au style Chibi Manga autrement dit une figure proche des proportions juvéniles en dessin manga. D’où le titre : dessins mignons ^o^ A une époque c’est un style que j’affectionnais. Et vous : vous êtes plutôt dessin manga, franco-belge, comics, complètement autre chose… ?

Ou laissez-moi un commentaire

Journée de rencontre le 30 juin

EDIT : cette journée est reportée fin Août – date à définir – je vous tiens au courant .


Dans le cadre de l’exposition sur l’influence du manga à Nantes, est organisée une journée de rencontre et de vente à la médiathèque de Luce Courville, où je suis exposée avec les membres de No-Xice©. Elle a lieu ce samedi, le 30 juin prochain, à la médiathèque ! 

Médiathèque Luce Courville
1, rue Eugène Thomas
44000 NANTES

J’en profite pour vous partager quelques-uns de mes travaux – ici, des illustrations en noir et blanc, utilisant de la trame numérique pour certaines – qui y sont exposés :

journée de rencontre et de vente - No-Xice© - le 30 juin 2018
journée de rencontre et de vente – No-Xice© – le 30 juin 2018

Cet évènement prend place dans le cadre de Mangasia, dont j’avais parlé un peu plus tôt, organisé par la ville de Nantes pour l’été 2018.

Alors rendez-vous samedi prochain à Luce Courville, au nord de Nantes ! Plus d’informations sur cette journée sur No-Xice© : )

 

Ou laissez-moi un commentaire

Clair-Obscur sur une pomme

Suite et fin de Ryûk à la pomme ! Un fanart du manga Death Note*

Voici la version colorisée, à partir du dessin en niveau de gris précédemment posté :

Ryuuku - ou Ryûk de Death Note - illustration en clair-obscur
Ryuuku – ou Ryûk de Death Note – illustration en clair-obscur

L’ensemble est assez dé-saturé ; en même temps, Ryuuku a la peau blanche et un costume intégralement noir, donc si je souhaite rester fidèle à l’œuvre originale de Death Note… Je ne me sentais pas de partir dans un gros délire à Mind Game x) Ceci dit, j’ai tout de même capté du jaune, du bleu et du brun-rouge pour la peau. Clin d’œil à un autre fanart : Ryuuku semble avoir hérité de petites dents de wraithes* plutôt que de dieu de la mort ^^ Ses crocs ont dû se limer à force de manger des pommes rabougries dans le monde des Shinigami ! A moins qu’il ne grince des dents, la nuit.

Entre autre inspirations, j’ai aussi repensé à des œuvres plus classiques / traditionnelles sur le clair obscur comme les peintures de Georges de la Tour, Rembrandt, etc, qui réalisent des mises en scène particulières : l’œil est vraiment guidé par la lueur – de bougies, de torches, parfois masquées voire hors-champ, souvent chaleureuses voire presque brûlantes. D’ailleurs je pensais à des couleurs plus chaudes / jaunes au départ. Bien évidemment, en ce qui me concerne, il reste beaucoup de chemin à parcourir.

Voilà pour cette nouvelle expérimentation de colorisation à partir du niveau de gris. Cette illustration m’a servi de bac-à-sable pour la « vraie » contribution au prochain artbook collectif de No-Xice, à la proche et différente ^__^

_______

*Death Note : pour celles et ceux qui ne connaîtraient par l’œuvre de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata, je la recommande vivement, c’est une enquête policière et une expérience de pensée détonnante.

*Wraithes : créatures évoquant des vampires métalleux, issues de la série télévisée Stargate Atlantis dont je suis également fan, et que beaucoup doivent connaître en revanche !

Ou laissez-moi un commentaire

Step by step en mode coloring page

Petit retour sur le précédent article avec un étape-par-étape !

A la base, j’étais partie d’un crayonné que je souhaitais travailler en mode « étude de maître » ; mais j’ai coincé en court de route. Jusqu’à ce que je m’aperçoive que la jeune elfe ressemblait beaucoup au personnage de Nora dans la bande-dessinée New Game, d’Evhell. Ça m’a remise sur les rails !

Les étapes enregistrées (on revient de loin ^^) :

Rough de départ
Crayonné sur fond sombre
Teintes dérivées du ton de départ
Le déclic avec Aleim dans « Orion »
Oreilles réajustées et personnage recentré
Affinages des formes et des couleurs
Autres détails en tâchant de conserver l’esprit d’origine

 

Et les deux vérifications habituelles !

  • Passer le dessin en niveau de gris / histoire de vérifier les contrastes :
news-2016-11-17-coloring-page-efl-aleim-check-02-noirblanc
Dessin en noir et blanc – ça change tout de suite !
  • Et de temps en temps, inverser la feuille :
news-2016-11-17-coloring-page-efl-aleim-check-01-reverse
Illustration quasiment finale – j’ai rajouté quelques bribes de feuillages sur le travail posté

Une bonne partie de l’artwork reste volontairement en « brut » avec des traits secs ; ça a été un mini-enjeu pour moi qui aime vraiment (trop ?) détailler. Là je trouve le dessin plus énergique !

Pour les couleurs, l’artiste qui m’a inspirée – en plus d’Evhell, donc – est Marco Bucci et plus précisément, l’une de ces « études de modèle » à l’huile sur toile. Je n’ai pas su rendre le rouge sur la peau mate de Nora / Aleim mais le ton est là. J’en ai aussi profité pour associer une teinte musicale* et olfactive* à chaque fois que j’ouvrais le fichier de Nora. Plusieurs tests donc !

Outre son petit nez retroussé, j’ai bien aimé les tatouages et piercings asymétriques du personnage dans le jeu Orion – une jolie métamorphose ^-^ L’idée d’associer IRL et vie virtuelle, entre quotidien et jeu vidéo est excellente ! Bravo à Evhell !

_____________________

Musiques associées :

Senteurs associées :

  • Monoï et Sucre vanillé

Comment ça, ça n’a aucun rapport ? XD

Ou laissez-moi un commentaire

J’ai testé… Une cintiq (2ème partie) !

Rubrique « j’ai testé » : une cintiq 13HD ! Et suite de la première partie : « Et tique tiq tic, la cintiq !« 

Merci San Lee pour cette acquisition !!!

Ça me change la vie ^__^

Aparté définition :

Les « habitués » connaissent bien la « cintiq » ; pour les autres, il s’agit d’une tablette pour dessiner en numérique, qui permet de dessiner directement sur l’écran, comme sur une toile. La première génération de tablettes était déjà une invention géniale en soi, à la base pour la calligraphie et ensuite pour dessiner. Mais œil et main se trouvaient séparés : la main trace sur la tablette, tandis que le tracé s’affiche à l’écran d’ordinateur. Sincèrement, il m’a fallu prendre le plis. Dans un sens, comme dans l’autre. J’expliquerai pourquoi.

Changer de tablette, pourquoi (pas) ?

1. L’ergonomie du poste de travail

D’abord pour une question de posture. En ce qui me concerne, l’effet a été quasi immédiat pour les douleurs de thorax. Par contre, je ne peux plus dessiner en tailleur ! La position était certes parfaite pour dessiner avec une tablette à plat – pas pour faire de la bureautique ceci dit ; eh bien je ne peux plus, sous peine de blocage de lombaire (arrivé deux fois, j’ai compris maintenant).

2. Voir ce qu’on fait – ou pas

Lors du test avec Evhell, je m’étais doutée que « voir » son encrage au fur et à mesure permettait d’être un peu plus précis et donc plus rapide. C’est effectivement mon cas !

Même s’il m’arrive de repasser l’image sur mon écran d’ordinateur, parce que j’ai pris l’habitude de ne pas voir ma main, justement… Sur la cintiq, elle cache l’écran XD

Un premier test* en couleur, issu de l’expérimentation made with Mischief

…Et d’une palette de couleurs utilisée pour un projet d’avatar :

news-2016-05-11-elfe-brune-mischief-photoshop-cintiq

Bizarrement inspirée par l’expérience tactile de la tablette : j’adore le côté tout doux et presque glissant du revêtement !

J’utilise énormément le clavier pendant que je dessine. Une main sur le stylet, l’autre dédiée aux raccourcis. Ça va tellement plus vite ! Pour le moment, faute de place, je tourne le clavier autour de la tablette et ça me frustre un peu. J’ai bien pensé à paramétrer les boutons latéraux ; mais j’utilise beaucoup de raccourcis, plus que ce que propose la cintiq. Par ailleurs, j’avais déjà paramétré ceux de l’intuos 3 et ne m’en suis presque pas servi.

3. Le sacro-saint calibrage, un argument de poids !

A voir ces dessins-là maintenant, ça fait bizarre : mon écran « de l’époque » (et que j’ai toujours après 9 ans de bons et loyaux services) n’était pas calibré. Ce qui m’a valu de très mauvaises surprises sur les premiers prints >.< La cintiq est a priori bien calibrée de base, donc je ne devrai plus rencontrer de soucis à ce niveau ^__^ Et à première vue, l’éclairage est modéré et le gamma peu élevé, déjà très appréciable pour les yeux. ^o^

En conclusion, que du bonheur, même s’il me reste mes marques à trouver !

_________________________________________________

Tablette testée avec Photoshop, Manga Studio et Mischief.

*Dessin posté : réalisation avec Mischief et finition avec Photoshop. Je parle déjà plus haut du « test Mischief ». Ici, je revisite les couleurs de mon elfe en automne qui m’a servi d’avatar sur les réseaux en 2009.

Ou laissez-moi un commentaire

J’ai testé… Mischief avec une cintiq !

Rubrique « j’ai testé » : Mischief avec une cintiq (13HD) !

Je ne m’attendais pas à retrouver ce logiciel, mais une fois le nez collé sur une surface plus petite que mon écran d’ordinateur… Les palettes de Photoshop et Manga Studio sont soudainement devenues envahissantes sur la 13HD. Pour retrouver un peu d’air, et faire connaissance avec le nouveau matériel, Mischief s’est naturellement présenté comme le prétendant idéal. D’autant qu’avec son zoom infini, sans pixel, gribouiller dessus se révèle franchement confortable !

Un premier rough en noir et blanc :

news-2016-05-10-elfe-au-trefle-mischief-cintiq

Elfe au trèfle, mix entre une coiffe bretonne et un trèfle celtique ~ sorte de knot

Mischief sur un écran 13 pouces, ça change carrément de la version ordinateur : l’espace est « moins vide » tandis que la surface dédiée nuance la présence des bords de la cintiq. Curieusement, l’absence de certains outils (par rapport à d’autres logiciels) se fait moins sentir puisqu’on clique spontanément un peu partout.

Enfin j’en suis pas rendue à me passer de mes raccourcis clavier pour autant ^.~

J’avoue que je me sens au ralenti d’avoir autant changé de choses d’un coup. Heureusement, c’est de l’expérimentation personnelle. Après quelques jours à apprivoiser l’ensemble, je pense poster des tests plus approfondis dudit Mischief et du changement de tablette.

Ou laissez-moi un commentaire