Aquarelle & papiers, souris plumée !

Aquarelle & papiers, souris plumée !

Voici une version colorisée de ma petite chimère* ! Une version sur papier, en traditionnel donc.

Comme pour la plume bleue à l’aquarelle et le cerisier fleur à l’aquarelle, j’utilise du papier à grain torchon, du gros grain « rough » 100% coton. C’est rudement bien pour les décors** à mon sens mais cela ne me correspond pas pour les détails, tout du moins, pour le moment 😉 Voici un exercice sur le papier aquarelle rough Lanaquarelle avec comme sujet, la petite souris chimérique :

souris chimérique : lavis dégradé avec migration de pigments
souris chimérique : premiers reliefs avec touches de couleurs
souris chimérique : taches de félins et derniers rehauts pour le contraste

Après les encres Colorex, je profite de ce nouveau papier rough pour y tester l’aquarelle en godets Winsor & Newton et crayons aquarellables Caran D’Ache – zoom sur l’élaboration des plumes de la queue :

à gauche, aquarelle en godets | à droite, aquarelle en crayons juste apposés en sec sur sec
les plumes au crayons passées à l’eau
petites taches et rehauts de blancs

Ça, c’est la grande nouveauté ! Vous connaissez sans doute les rehauts de blanc qu’on pose par touches pour éclaircir ? Avant j’utilisais un pinceau fin que je trempais dans de la gouache ou de l’acrylique faiblement diluée…

…C’était souvent source de déception, l’acrylique comme l’aquarelle sortait sèche, vraiment trop sèche et perdaient de leur opacité à la dilution. Coup de chaud ? Je les ai toujours rebouchées pourtant. Bref, sur les conseils d’Ayleen, me voilà équipée de deux crayons blancs – dont celui qui m’a servi, ci dessous :

prochaine fois : tests au pinceau éventail !

Pour avoir essayé les deux crayons (un Uniball Signo et un Pilot G-2 07), c’est l’Uniball qui s’en sort mieux sur le rough. Le flux de blanc parvient à relativement bien combler les aspérités du papier.

Pour finir, comme annoncé sur la dernière photographie : la prochaine fois, je vous parle du pinceau éventail ! Là aussi, c’est une nouveauté pour moi 🙂

Si d’ici-là, vous avez des commentaires, n’hésitez pas ! Je suis sure que ça m’intéressera et j’y répondrai 🙂

___

*Précédents croquis : jeu de souris à plume et petite souris, la suite

**J’ai testé le rough sur plusieurs exercices en même temps, des choses demandant de la précision (la plume bleu, la souris chimérique) et d’autres plutôt expressives (le cerisier-fleur, l’arbre moussu – que je posterai fin juin).

Plume bleue à l’aquarelle

Plume bleue à l’aquarelle

Après un exercice de migration de pigment, voici un autre qui demande un peu plus de temps mais part de la même idée.

Comme pour le cerisier-fleur, c’est l’occasion de tester un nouveau papier – du rough, autrement dit, un papier à gros grain :

plume bleue à l’aquarelle et projection d’encre

Je teste aussi la projection d’encre, une première pour moi :

Projection d’encre aquarelle : du mouvement, l’impression de vent !

En revanche, il faut que je m’habitue au papier : celui-ci a l’air de beaucoup boire l’eau – ou alors c’est un effet des encres qui sont plus sèches même si elles sont liquides :

plume bleue à l’encre aquarelle : opaque et vive

En tout cas, le bleu aquarelle associé au papier rough donne un relief épatant !

Plume bleue à l’aquarelle et projection d’encre dans le vent

Pour la plume, cette fois-ci, je m’inspire d’une idée de l’aquarelliste Maria Raczynska. Je potasse l’aquarelle en prévision des croquis sur la petite souris postés précédemment ^.~

Prochain article sur la fameuse chimère !

______

Papier utilisé : Lanaquarelle, grain torchon, 100% coton

Aquarelle : encre bleue « cyan » de Colorex Pébéo et godet « Gris de Payne » Winsor & Newton

festival MangAsia : exposition à Luce Courville

festival MangAsia : exposition à Luce Courville

C’est la deuxième exposition de l’année pour les membres du collectif No-Xice !

Après la communauté de communes de Pont-Château, les œuvres no-xiciennes reviennent aux sources, à Luce Courville. En effet, depuis le 6 juin, nous sommes exposés à la médiathèque pour une thématique dédiée à l’influence asiatique dans la création dessinée – une thématique déclinée du festival MangAsia. Ce festival rassemble des œuvres inspirées ou issues de la bande dessinée asiatique – pas qu’au Japon donc, toute l’Asie ! Ce temps fort occupera le Lieu Unique à partir du 30 juin tandis que les bibliothèques Nantaises, dont Luce Courville y contribuent déjà avec leurs propres animations : )

 

Œuvres de Suzie Suzy | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres de Suzie Suzy | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Planches originales de San Lee | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Planches originales de San Lee | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres d’Elairin | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Oeuvres originales d'Ayleen | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres originales d’Ayleen | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
SuzieSuzy, Saisei, San Lee & Komori - manquent Ayleen et Elairin
SuzieSuzy, Saisei, San Lee & Komori – manquent Ayleen et Elairin

Quelques informations supplémentaires avec :

Je ferai probablement un autre article sur l’agencement de l’exposition !

Bonne fin de semaine à vous – surtout si vous venez nous voir ; )

____

Articles connexes :

Cerisier fleur à l’aquarelle

Cerisier fleur à l’aquarelle

Aquarelle avec une technique spéciale : le papier-cuisson bouchonné !

Cela faisait un bon moment que je n’avais pas touché du pinceau et j’inaugure avec un papier différent :

Fleurs de cerisier en mouillé sur mouillé et sec sur mouillé, avec du papier cuisson chiffonné

Cette idée vient de l’aquarelliste Coréen Jay Lee ; c’est franchement spontané et très sympathique ! J’en ai aussi profité pour expérimenter les encres aquarelles prêtées par Suzie Suzy, ici, du magenta et une touche de rose indien pour réchauffer les fleurs :

Cerisier-fleur terminé – encres aquarelle

Les couleurs obtenues avec les encres sont décidément très vives et chatoyantes, plus en tout cas qu’avec les aquarelles en godets ^__^

Voilà pour cette remise en route, résultat toujours aussi magique avec l’aquarelle ^__^

______

Papier utilisé : Lanaquarelle, grain torchon, 100% coton

Aquarelle : encres « Magenta », « Rose Indien » et « Cyan » de Colorex Pébéo

Croquis au cœur de la brume

Croquis au cœur de la brume

Un projet d’illustration en trames numériques ! Et pour le moment, un croquis assorti de quelques recherches que je partage ici ^__^

un croquis d’une vue générale issu de mon carnet

Le voyageur – ou la voyageuse – en randonnée, arrivé.e au pied de brumes en cascades. Inspiré des estampes représentant des montagnes chinoises, ce dessin puise volontairement dans quelques poncifs du genre car à l’origine, je le destinais à une exposition sur la bd asiatique.

C’est aussi l’occasion de se documenter sur les bâtons de pèlerins, plus exactement « khakkara » : à la fois support de marche, sistre annonçant l’arrivée du pèlerin, objet de cérémonie voire arme pour certains arts martiaux, ce type de bâton existe en plusieurs variantes. Ici j’hésite entre un bâton encore brut – tiré d’une branche d’arbre – ou une sculpture métallique ouvragée :

croquis de recherche autour d’un bâton de pèlerin

Khakkara est le nom en sanskrit, en Japonais et en Chinois il porte d’autres noms. Au Japon, on l’appelle aussi bâton de la connaissance, bâton de la vertu ou bâton qui a une voix – d’où la traduction française de sistre citée plus haut ^.~

Poncho à manches ouvertes

Poncho à manches ouvertes

Je n’en vois pas dans le commerce* et pourtant, ça serait bien pratique et plus habillé qu’un poncho classique :

croquis d’un poncho à manches ouvertes, au féminin, vue de 3/4
croquis d’un poncho à manches ouvertes, sous différents angles

Petites ouvertures sur les épaules, lainage fin et sans épaulettes, voilà qui me plairait bien !

Bon dimanche à vous 🙂

__________

*En revanche on en aperçoit dans certaines dramédies coréennes, donc ça existe ^^

 

Fin de l’hiver, on range les affaires !

Fin de l’hiver, on range les affaires !

Courant mars dernier, il faisait si froid que j’envisageais un bonnet ou une gavroche pour remplacer mes casquettes. Cette envie m’a inspirée dans mes dessins du soir !

croquis de béret féminin, vue de face
croquis de gavroche féminine, vue de 3/4 face
croquis de gavroche féminine, vue de profil
croquis d’un mix entre bonnet et béret féminin
croquis de bonnets au pompon haut placé
croquis de bonnets aux accents de lutin !

Et bon courage au grand ménage de printemps que certains ont déjà commencé ; )

Anagramme : Phéa vs Phaé

Anagramme : Phéa vs Phaé

Pour conclure cette série sur le personnage de Phaé, voici une recherche d’anagramme pour son nom. Comme je l’expliquais précédemment, le prénom devait, dans la mesure du possible, être composé à partir des lettres de P, H, E, A :

Recherche d'un anagramme autour de Phéa
Recherche d’un anagramme autour de Phéa + typographie en vue d’un logotype

Ça a l’air évident, hein ! Pourtant l’idée ne m’est pas venue tout de suite ^^ Je cherchais quelque chose d’original, donc je listais au fur et à mesure, sans me fermer de portes.

Et voici les études pour un logo typographique :

Recherche typographique pour un logo au nom de Phaé
Recherche typographique pour un logo au nom de Phaé

Là il s’agit des recherches « dessinées à la main » et donc non vectorisées. J’aime travailler les logotypes sur fond gris neutre d’abord, afin de forcer les valeur de blanc et de noir. Ensuite je teste les propositions de logos retenues sur fond blanc et sur fond noir, en étudiant les variations de valeurs si besoin. Voilà pour l’aparté graphisme !