La sirène de Sulani

Le titre paraît banal mais il y a un jeu de mots, un double sens – entre « sirène » pour « signal d’alarme » sur l’écologie et « sirène » pour la créature fantastique présente dans le gameplay des Sims 4 : Îles Paradisiaques !

Cette partie, La Sirène de Sulani, reste une partie de construction : le but est de me limiter à la seule extension que je suis en train de découvrir et au passage, profiter pleinement de son gameplay et du build by (mode construction) associé. Dans les parties de construction, en général, mes backstories sont plus limitées, je réfléchis moins aux prénoms aussi ^.~ Vous voilà prévenus : les bribes d’aventures que je vais narrer dans les prochaines semaines ne vont pas chercher très loin ^o^


Préserver et restaurer un cadre idyllique

L’environnement des Îles Paradisiaques dans les Sims 4 fait directement écho à des univers que j’apprécie, qui tantôt me ravissent et tantôt m’inquiètent quand on parle d’écologie. J’avais déjà illustré une espèce qui ravageait son espace naturel dans Tempus Fugit, le projet collectif où j’avais choisi d’axer mon triptyque sous l’eau, par exemple. Dans un autre ordre d’idée, j’avais complètement adhéré au jeu vidéo Abzû, développé par Giant Squid Studios et où le joueur évolue au sein de ruines sous-marines. Dans les deux cas, les préoccupations esthétiques et narratives sont liées à des choix de civilisation écologique. Donc l’extension aquatique et environnementale du studio Maxis me tentait particulièrement !

Le gameplay de cette partie propose à la fois de découvrir une culture festive, de nettoyer l’environnement à plusieurs et de mener des études de terrain pour restaurer la faune et la flore des îles. Évidemment, Island Living reste un jeu et loin d’être punitif, les actions que le joueur entreprend ont invariablement un effet observable sur les modifications du lieu. Le gameplay se veut réjouissant en matière de réussite, même s’il faut un peu de patience pour arriver à un résultat prometteur ^__^

Création et / ou modification de personnages (Sims)

Pour cette partie, j’ai installé à quelques « jours Sims » d’intervalle trois foyers, à qui j’ai confié des rôles différents pour découvrir le pack « Îles Paradisiaques » :
– un local qui communique avec les esprits des îles dans le but de s’améliorer (Mana Ka’anā’anā, un personnage de Maxis à qui j’ai ajouté quelques capacités surnaturelles supplémentaires liées au pack), et qui va plutôt s’investir dans des petites actions de groupe pour la faune et la flore ;
– une famille directement impliquée dans la qualité de l’eau et qui cherche à informer et impliquer à plus grande échelle, avec des reportages et des conseils en politiques écologiques (le couple d’écologistes, les Aluha’a que j’ai créés avec une particularité magique du pack, j’y reviendrai),
– une demie-étrangère qui va s’intéresser à la culture locale festive et finalement s’impliquer – par amour autant que par conviction – dans le défi écologique de l’île (Vaiana Vamedora, que j’ai créée avec des caractéristiques mixtes et que je présenterai plus tard).
Évidemment, je connaissais très mal le Lore prévu par Maxis et qui couvrait déjà ces différents aspects pour découvrir le pack ! En fait, il existe déjà des foyers sur la map de Sulani qui répondent à ses objectifs de vie ^o^

Créations et / ou modifications de lieux (builds)

Les espaces sont constructibles et modifiables à l’envi ! « La Sirène de Sulani » sera mon premier terrain de jeu pour des espaces communautaires comme un kiosque de style tropical, une plage / bar puis une bibliothèque / centre de recherche. J’ai aussi modifié d’autres terrains plus proches du centre-ville, au fur et à mesure de mon histoire. Ce qui est chouette, c’est qu’en fonction des besoins de mes personnages et de leurs aventures, je faisais évoluer les lieux.

La partie de « La Sirène de Sulani » est l’une de mes premières parties dans les Sims, débutées en juillet de l’année dernière – donc les traits des personnages comme les bâtiments sont un peu « bruts ». J’espère avoir progressé depuis dans mes builds comme mes charadesigns depuis juillet 2021 !

« Îles Paradisiaques » est aussi l’une de mes premières extensions au jeu des Sims 4. Toujours que j’ai rafraîchi la partie au début de cette année, après avoir relevé un défi de scénario (« Trop de Bambins » qui chez moi s’appelle « Fabuleux Orphelins ») et qui se passait sur un île hors réseau. Suite à ce retour dans les îles, j’ai rouvert la partie « La Sirène de Sulani » et finalement, avec quelques retouches, j’ai commencé à partager des constructions et des personnages dans la galerie Origin liés à cette partie ^__^


Notes pour les partages de créations à venir, de style « îles paradisiaques » qui font partie du décor et des personnages créés pour ma partie « La sirène de Sulani » dans les Sims 4. Sulani est le nom d’une carte, une « map » dans Les Sims 4, un jeu vidéo développé par Maxis et édité par EA. L’une des caractéristiques de ce jeu réside dans la personnalisation des créations existantes et dans la création de nouvelles.


EDIT et récap de fin juillet, si vous souhaitez pimper votre map et ajouter des PNJ !

Les lieux publiques / communautaires construits pour la partie La Sirène de Sulani :

Les pièces ou résidences construites pour La Sirène de Sulani :

Des personnages imaginés et joués pour La Sirène de Sulani :

Entre urgence environnementale et créatures légendaires, « La Sirène de Sulani » : une partie « one pack only » !