Moira en mandala : portrait d’une Sim et de son raton-laveur

Moira en Mandala – portrait d’une Sim et de son raton-laveur dans Les Sims 4 | mandala en ocre sur noir

L’antique instinct nomade surgit,
Se ruant contre la chaîne de l’habitude,
Et de son brumeux sommeil séculaire,
S’élève le cri…

… Du loup-garou ! Dans Les Sims 4.

Les trois premiers vers viennent de la traductrice de Jack London dans L’appel de la forêtprobablement Raymonde de Galard mais j’ignore si c’est bien la traduction que j’ai lue car elle date du début du siècle précédent !

Croc-Blanc et L’appel de la forêt m’ont beaucoup marquée lorsque j’étais enfant – surtout Croc-Blanc, peut-être parce que j’ai eu une version non édulcorée, un peu plus « rude » et non la version abrégée pour la jeunesse proposée par la traductrice de L’appel de la forêt. Quoi qu’il en soit… Cette citation m’est restée en mémoire et elle illustre bien le parcours de mon héroïne du moment – dont le portrait est à l’honneur ce mois-ci.


Portrait de Moira, une Sim humaine et loup-garou, accompagnée de son raton-laveur
Moira, version en CUS avec Pyâra son raton-laveur + en jeu dans Les Sims 4

Le personnage de Moira a initialement été créé en coopération avec Kômori aka komori44 dans Les Sims 4, juste pour tester la peinture sur poils de loup-garou ! Dans un second temps, je suis revenue sur ce charadesign après avoir regardé les travaux de la photographe Magdalena Bagrianow qui s’est rendue plusieurs fois en Inde et dont le compte Instagram nous fait voyager. Hasard : entre-temps, je me suis mise à du dessin automatique rappelant le mandala. Et voilà le résultat, entre une Sim issue d’un jeu vidéo américain et une influence indienne, un dessin numérique mais incorporant une texture traditionnelle, un mandala et un raton-laveur :

Moira en Mandala – portrait d’une Sim et de son raton-laveur dans Les Sims 4 | mandala rappelant la sanguine

Au départ, j’ai réalisé le tracé en ocre sur un fond bleu sombre comme pour les précédents mandalas publiés ici – c’est d’ailleurs la version en introduction de cet article. Puis j’ai pensé que peut-être, le lineart n’était pas assez lisible : d’où une seconde version en négatif, où le fond est clair et le crayonné rouge sombre, dans un ton qui me rappelle les sanguines de Solène, une copine qui dessine en traditionnel. Le portrait est plus simple et c’est sans doute ici une influence de Marie-Aure. Je remercie aussi ma binôme Kômori pour m’avoir incitée à étoffer la couronne extérieure du mandala et pour avoir été partie prenante dans le Créez un Sim !

Anecdote de simplification : les pattes d’un vrai raton-laveur ne ressemblent pas à ce que j’ai dessiné. Ici j’ai fait le choix de respecter le design fourni par Maxis, le studio créateur du jeu Les Sims 4 qui fournit l’interface pour Créer un Sim. Pyâra, le raton-laveur juvénile qui accompagne Moira, est par conséquent volontairement affublé de pattes de chaton.


Quelques sources de ce blog qui ont spontanément abouti à cette illustration :

  • D’autres charadesigns et des constructions dans le jeu vidéo Les Sims 4 – des Sims et des builds !

Si les loups-garous des Sims 4 sont peu présents dans mes parties, j’ai tout de même trois histoires qui y puisent du lore : Entre chien et loup, L’appel de la forêt (suite à un défi de scénario sur la rivalité) et Nouveau Territoire – également joué après un défi de scénario et dont Moira est l’un des protagonistes principaux.

Ce jeu vidéo et surtout ses interfaces de construction et de character design m’inspirent toujours. Et vous, créez-vous parfois autour des Sims sans pour autant y jouer ? Auquel cas, avez-vous l’impression d’y jouer sans lancer le jeu ?

Ou laissez-moi un commentaire

Mandala végétal : inspiration florale… Et muguet de mai !

Mandala de muguet

Cette nouvelle série de mandala se veut plus figurative que la première série. Elle est plus proche des mandala d’insectes de ce point de vue ! Le mois de mai apporte aussi le thème du muguet, que j’ai ajouté à cette galerie de mandala de mai :

Le dernier mandala de la galerie ci-dessus a servi pour la carte de vœux 2024.Je m’y réfère aussi dans la transformation d’une rosace en mandala, pour un vitrail de bonsaï.

Des styles différents que ce soit dans l’épaisseur du tracé et même les symétries utilisées : centrale puis axiale en 6 et 8 branches. Et oui, c’est un sujet bateau que de s’inspirer du floral et du végétal pour exécuter ou inventer un motif répétitif comme dans le mandala ! Puisque dans les corolles de fleurs et dans de nombreuses plantes, il est facile d’y voir l’agencement géométrique des pétales ou la symétrie centrale des feuilles :

Rosace en trèfle MD studio – réglages personnels – photo MDstudio

Photographie personnelle publiée sur MD studio, mon site de photo dans Rosace en trèfle le mois dernier. La corolle du trèfle, comme d’autres fleurs, offre une belle symétrie centrale ; sa forme géométrique a probablement inspiré les rosaces architecturales !

Donc je ne m’étendrai pas trop sur le sujet. D’autant qu’en ce qui me concerne, la corolle de fleur est loin d’être ma seule source d’inspiration – le végétal et l’animal se côtoie parfois dans les formes :

Ce qui amène à deux step-by-step !

Etape-par-étape du mandala à mi-chemin entre la fleur et le paon – cliquez pour agrandir les illustrations :

Et un autre step-by-step qui se pare de couleurs complémentaires avec particules – là encore, cliquez pour agrandir les images :


Articles liés au tracé de mandala sur Yrial in Sight :

Aparté de mai – je profite de ce mois particulier pour étayer cette dernière série de mandala avec un florilège d’illustrations sur… La fleur de muguet et notamment :

  • Un tutoriel sur le dessin de muguet : simplifier la fleur pour débuter, varier les angles de vue et l’ouverture de la corolle… Et d’autres astuces en image et en texte.

Cet article, Mandala floral ou végétal : inspiration clôture l’exercice sur le dessin géométrique. Peut-être en utiliserai-je à l’avenir – je joue actuellement une Simette indienne et je pensais à une illustration d’elle et de son animal entourés d’un mandala, justement. Il est également possible que j’utilise un mandala à base d’étoiles des neiges, que je n’ai pas publié dans la série et qui serait d’actualité en fin d’année ^o^ D’ici-là, bonne gribouille et profitez du beau temps retrouvé si vous en avez !

Ou laissez-moi un commentaire

Mandala d’insectes

mandala et abeille – même si on dirait aussi… une mouche !

Suite à Mandala que voilà, c’est parti pour une galerie sur les mandalas mettant des insectes à l’honneur : scarabée, coccinelle, papillon, guêpe et abeille :

Il m’arrive d’ajouter de la couleur ; le jaune ocre d’or est vraiment plaisant mais quelques nuances de gris-bleu permettent de donner un peu de profondeur.

La présence d’insectes au centre de l’illustration perturbe l’équilibre du mandala tout dynamisant la composition. J’ai parfois d’esquissé des variantes incluant même des salissures : ces projections m’évoquent le pollen, ou d’autres particules ; elles apportent un peu de mouvement et de chaleur au dessin. Exemples « avec et sans projections / particules » sur le dessin mandala de guêpe :

Faites bouger la réglette pour comparer les deux images.

Le mandala ornemental autour de la guêpe semble s’effeuiller – une mise en scène que j’avais précédemment expérimentée dans une carte de vœux Sparkly New Year.

Ces mandalas ont une particularité : dessiner des insectes insérés dans un décor qui ne les étouffent pas. Exemple avec ce tracé en deux étapes : les papillons dessinés en symétrie à gauche, puis ornés d’enluminures à droite :

Mandala de papillon : comparaison de l’illustration avec et sans ornements ; faites glisser la réglette.

Pour terminer ce partage dominical, je conclus avec quelques recherches sur le mandala abeille :


Articles liés au tracé de mandala sur Yrial in Sight :


Je vous souhaite de rencontrer plein d’insectes – enfin ce qu’il en reste – lors de vos promenades ! Un hôtel à insecte est également le bienvenu pour celles et ceux qui disposent d’espace, même un espace communautaire.

pollinisateurs sur une fleur : photographie de l’article de pollen ou de graine garni un jardin épanoui qui constitue une série photographique sur le thème du potager de quartier

Ou laissez-moi un commentaire

Mandala que voilà !

Le mandala est un dessin éphémère, une pratique relaxante et méditative. Du moins de ce que j’ai lu ! A la base, je travaillais sur un projet de rosace*1 et la manipulation de Photoshop*2 m’a donné des idées pour gribouiller quotidiennement, même juste quinze minutes, sans prise de tête.

Donc. Juste pour cadrer le sujet : il ne s’agit pas tant de mandala que de dessin automatique et symétrique – à raison d’un par jour durant l’automne dernier. Du peu que je connais de la pratique, il m’a semblé qu’elle avait des points communs en termes de lâcher-prise aussi je conserve ce terme pour le titre !

Dans ce que je retire de cet exercice, la technique de crayonné ressemble à l’écriture automatique ou à un échauffement avant de se lancer : on laisse aller le sable – la brosse que j’ai choisie a un côté émietté comme du sable ou de la poussière. Une référence au caractère éphémère du mandala. Ceci dit, en parallèle du laisser-aller, j’ai aussi consulté des sources d’inspiration, comme les piliers de style corinthien, ionique et dorique, certains motifs égyptiens, indiens et gothiques ; des plumes de paons, les courbes de plantes dans la vie réelle, etc. Histoire de varier les formes !

Et plus occasionnellement, j’ai mixé la symétrie axiale & centrale à la symétrie dite « en spirale » comme sur le cœur du mandala ci-dessous :

Mandala numérique, symétrie à 6 branches droites et en spirale utilisé dans le bonsaï en rosace publié en janvier.

C’est parti pour une compilation ! Cliquez pour agrandir les visuels. Dans ce premier article, j’ai utilisé une symétrie à 5 angles et à 6 angles :

Anecdote : j’avais préparé des fichiers webP mais le serveur qui héberge mon WordPress n’autorise toujours pas l’upload de cette extension ! Il lui manque sans doute une des librairies nécessaires. Et c’est en dehors de mon champ d’action.


*1Référence citée : Comment une rosace devient un mandala ? publié en janvier – février 2024.

*2Figure géométrique réalisée en peinture numérique avec l’outil de symétrie inclus dans Adobe Photoshop. Dessin réalisé « à la main » sans IA mais ici clairement assisté par l’algorithme ^__^ Soyons honnête !


Je pensais publier une illustration par jour dès le premier janvier, sur un RS au choix mais j’attendais que Meta et X se conforment à la mise à jour RGPD et DMA ^.~ Et aussi parce que je crains d’attirer un public moitié spiritualité / spiritisme – voire spiritueux. Je plaisante, c’est vaseux. Disons que ce type de dessin est exceptionnel chez moi donc autant éviter trop d’écart ailleurs.

Quant à Deviant Art, je ne voyais pas du tout l’intérêt de publier des mandala sur la plateforme. Donc pour le moment, l’intégrale sera publiée sur Yrial in Sight – comme les compilations d’Inktober que je regroupais certaines années.

Après ce mélange de formes, les thématiques des prochains mois se seront distinctes : mandala floral (fleuri), mandala insectes, mandala végétal !


EDIT 2024 – index des articles portant sur le mandala en particulier :


A suivre et d’ici-là, que diriez-vous de vous essayer ?

Ou laissez-moi un commentaire

Encrages du mercredi

Suite au challenge encré Inktober 2018, je poursuis mes expérimentations de dessin à l’encre : encrage des contours – « lineart » –  et / ou des valeurs, tantôt au pinceau ou au feutre-pinceau…

inkday - dessin à l'encre - Earth Shaker de Dota2
inkday – dessin à l’encre – Earth Shaker de Dota2

inkday - dessin à l'encre - portraits de "blue collar"
inkday – dessin à l’encre – portraits de « blue collar »

inkday - dessin à l'encre -
inkday – dessin à l’encre – cheminées fumantes, deux versions

inkday - dessin à l'encre -
inkday – dessin à l’encre – illustrations d’oiseaux et d’espadons

inkday - dessin à l'encre -
inkday – dessin à l’encre – premiers jets

inkday - dessin à l'encre -
inkday – dessin à l’encre – entre montagnes chinoises et château de Poudlard

Je poste régulièrement ces illustrations sur Deviant Art et Instagram ! Toutefois, je doute de continuer à court terme puisque j’ai à nouveau la possibilité de peindre en numérique à quelques détails près.

A vous les pinceaux ! Et bon dimanche !

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & DotA 2 : semaine 5

Le 31 octobre, c’était la fin du challenge INKtober !

31 jours, 31 dessins encrés et cerise sur le gâteau, un décor associé ^__^ Voici mes derniers encrages, avec comme double contrainte, la prompt list de Jake Parker et l’univers du moba DotA 2 :

Inktober 2018 – day 29 « double » : Jakiro, un dragon bicéphale à DotA2

Inktober 2018 – day 29 « double » : Jakiro en dézoom et en contexte, DotA 2

Vous savez à présent qui est l’auteur du fameux « rôti / roasted » dessiné lors du 2ème jour d’Inktober ^.~

Inktober 2018 – day 30 « jolt » (secousse, sursaut) : Earth Shaker de DotA 2

Inktober 2018 – day 30 « jolt » : Earth Shaker entouré des autres héros, DotA 2

A qui ce regard noir est-t-il destiné ? Et de quelle manière Earth Shaker va-t-il s’y prendre ?

Inktober 2018 – day 31 « slice » : une dorsale créée par Earth Shaker de DotA 2

Inktober 2018 – day 31 « slice » : la dorsale d’ Earth Shaker en contexte, DotA 2

Voilà la réponse ! Si le regard d’Earth Shaker est bien dirigé vers Bristleback (le porc-épic au 1er plan), c’est la monture de Mirana, à droite, qui trinque un peu – le stun* est peu visible mais bien présent.

*stun = étourdi, sonné

Vue générale de la fresque avec héros et décor, composée de deux feuilles raisins :

Inktober 2018 et Dota2
Inktober 2018 et DotA 2 : 31 jours de dessins encrés

Je partage ces illustrations en décalé par comparaison aux réseaux sociaux ; mais j’ai tenu le rythme de publication quotidienne d’une part et hebdomadaire avec bilan des encours d’autre part ! D’autant qu’il y a eu plusieurs perturbations durables et impondérables de taille – parmi les plus plaisantes, le festival annuel de science-fiction des Utopiales, à Nantes, qui se juxtaposait à la fin d’Inktober cette semaine.


Pour une visite en vidéo de la fresque dans son entier :


Si vous m’avez suivie sur Twitter, Deviant Art, Facebook ou Instagram, vous avez sans doute remarqué qu’à partir du mardi 23, je postais en général trois vues du dessin quotidien dont une ornée de feuilles automnales. Il s’agit d’un hommage personnel pour un triste évènement produit récemment. Ce qui décuplait un peu le travail de préparation pour le partage desdites images, entre recherche de feuilles, nettoyage et bain froid, séchage, composition, travail sur la lumière (atténuation des ombres portées) et le cadrage photographique, puis réduction des fichiers et retouches numériques finales avant le partage. J’espère que cela a égayé un peu ma participation à cette production d’images en noir et blanc et surtout, que cette optique décorative vous a plu !

Cette année encore, j’ai découvert de belles choses autour d’Inktober ! Certaines amusantes, certaines féériques ou au contraire très contemporaines. C’est vraiment chouette de voir autant de créations différentes. J’avoue avoir été submergée par le flot de participations – moi qui pensais au début que moins de monde y participait, je me trompais ^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 4

Et voici la 4ème – et avant-dernière – semaine d’Inktober, le challenge dessiné encré quotidien d’octobre !

C’est toujours un plaisir d’étudier et dessiner les héros de Dota2, toujours intéressant d’imaginer des scènes* dans cet univers ! J’espère que certaines situations vous ont fait rire ou sourire, en tout cas, c’est mon but ^__^

… Même si cette semaine est un peu plus sérieuse ! Voici les dessins réalisés entre les 22 et 28 octobre :

Inktober 2018 – day 22 « expensive » : la divine rapière à Dota2

Maintenant vous savez pourquoi Bane avait l’air si « réjoui » dimanche dernier ^.~ Alors, attrapera-t-il la rapière ? Ce serait un pur troll mais tout est encore jouable !

Inktober 2018 – day 23 « muddy » : Clockwerk pataugeant dans les écoulements de Bane à Dota2

Ce qui vous explique pourquoi j’avais laissé le pied Clockwerk un peu relevé la semaine dernière. Pauvre Clockwerk !

Inktober 2018 – day 24 « chop » : Pudge hachant le pilier de la ward à Dota2

J’ai hésité entre Axe et Pudge – mais sortant du « muddy » j’imaginais davantage Pudge se prêtant à ce rôle.

Inktober 2018 – day 25 « prickly » : épineux, piquant… Bristleback de Dota2

Quoi de mieux qu’un Bristleback pour ajouter un peu de piquant à cette journée !

Inktober 2018 – day 26 « stretch » : Windranger étirant son arc à Dota2

La deuxième archère de mon inktober ! Alors, que vise-t-elle ? Réponse dans les dessins des jours 28 (gift) et 29 (double) ! Sachant que le 29 représentera l’auteur de la grillade « roasted » (jour 3), vous avez un indice ^.~

Inktober 2018 – day 27 « thunder » : Zeus pour le tonner et les éclairs, à Dota2

Inktober 2018 – day 28 « gift » : un présent au papier cadeau en logo de Dota2

A votre avis, que contiens cette boîte ouverte – quel serait la meilleure récompense à un tournoi de Dota 2 comme les TI ? Et surtout : ce présent est-il, vraiment, la cible première de Windranger ?

Réponse la semaine prochaine ! ^__^

J’en discutais récemment avec des collègues et amis : cette année j’ai pris le challenge comme un exercice d’observation et d’étude à part entière, quasiment comme de l’éthologie en somme, sans réaliser de travaux « personnels » contrairement aux deux précédentes années. Et ceci, pour explorer concrètement un jeu que j’admire et expérimenter d’autres choses à partir des œuvres d’autres artistes.

Et vous, comment faites-vous Inktober cette année ? Avez-vous un motif ou thème récurrent à mettre en scène ? Vous suivez la prompt list, un fil rouge, ou vous improvisez chaque jour en fonction de votre inspiration du moment, un souvenir par exemple ?


*quoi que cette partie date en vérité de septembre, à partir des contraintes de la prompt list de Jake Parker et de l’environnement du moba en question.

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 3

Suite du challenge Inktober, sur la prompt list de Jake Parker et comme thème le moba Dota 2 : chaque jour, un dessin encré, un héro ou un sort ou un item dessiné !

Voici les dessins réalisés entre les 15 et 21 octobre, avec la reprise des mésaventures du Clockwerk posté dimanche dernier :

Inktober 2018 – day 15 « weak » : barre de vie nulle pour Clockwerk de Dota2

Voilà pourquoi je l’ai croqué fatigué, marchant si penché en avant ! Et ce n’est pas la fin des soucis pour lui sur cette feuille 😀

A présent, sa destination – ou ce qui semble l’être :

Inktober 2018 – day 16 « angular » : la pierre tombale ou « tombstone » d’Undying à Dota2

Mais qui est capable de construire un tel monument ?

Inktober 2018 – day 17 « swollen » : la forme golem de chair ou « flesh golem » d’Undying deDota2

…Réponse à la devinette précédente : c’est le héros Undying qui est à la fois capable de créer une pierre tombale (Tombstone) et de se transformer en golem de chair (flesh Golem, puisque le mot d’aujourd’hui est enflé / gonflé) Son parfum préféré : mouche & pestilence ; son look préféré : les tripes à l’air !

Inktober 2018 – day 18 « bottle » : la bottle, un item régénérant en vie ou en mana à Dota2

La « bottle » : dans le moba Dota 2, la bottle redonne vie et / ou mana – une bonne solution pour le Clockwerk, donc, même s’il risque de tomber dans le piège de la pierre tombale… Vous savez maintenant pourquoi j’avais laissé un blanc au pied de ladite Tombstone !

Et si je vous dis « scorched », à votre avis,  je dessine qui ou quoi ?

Inktober 2018 – day 19 « scorched » : scorched earth par Doom de Dota2

Scorched Earth est un sort de régénération ou de dégâts par Doom de Dota 2.

A présent, un petit aperçu de ma deuxième feuille en cours :

Inktober 2018 et Dota2 – feuille 2 en cours

Et on reprend à la suite :

Inktober 2018 – day 20 « breakable » : une ward dont on brise le piédestal à Dota2

Une Ward dont le piédestal craque. Mais à cause de quoi ? Si je vous dis « hache », vous devriez trouver quelques inspirations Et que regarde-t-elle de si surprenant ? Ci-dessous, une partie de la réponse  avec comme indice : « fuite / écoulement » ;-p

Inktober 2018 – day 21 « drain » : les écoulements de Bane à Dota2

Voici une partie de ce qui intrigue la ward au moment où elle chute de son piédestal ! Au fait, Bane n’a-t-il pas un air réjoui ? Complément de réponse demain sur les réseaux sociaux* avec le mot « cher / onéreux » !

Inktober 2018 et Dota2 – feuille 2 en cours à la fin de semaine

Avant de vous laisser, je vous laisse un autre indice : qu’est-ce qui peut bien briser la colonne de la sentinelle (ward, jour 20) et qui répond au critère de « hacher, trancher » (« chop » en anglais) ? A Dota2, au moins deux héros répondent à ce critère… Réponse au jour 24 sur les réseaux, ou dimanche prochain comme d’habitude, ici 🙂


*Réseaux sociaux pour me suivre quotidiennement :


Et vous, où en êtes-vous du challenge ? Avez-vous dessiné ou vu de belles choses ?

 

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 2

Suite du challenge Inktober & Dota 2 !

Voici les dessins réalisés entre les 8 et 14 octobre – excepté le dernier dessin, tous tiennent sur ma première feuille :

Inktober & Dota 2 : vue de la première feuille au 8ème jour

Qui vise-t-elle ? La réponse dans les prochains jours / dessins !

Inktober 2018 – day 08 « star » : le Starstorm de Mirana @ Dota 2

Inktober 2018 – day 09 « precious » : une rune de Bounty à Dota2

Qui pourra s’en emparer ? La suite au jour 11 !

Inktober 2018 – day 10 « flowing » : Morphling de Dota2

Inktober 2018 – day 11 « cruel » : Queen of Pain de Dota2

Inktober & Dota 2 : vue de la première feuille au 10ème jour

Inktober 2018 – day 12 « whale » : Tide Hunter de Dota2

Inktober 2018 – day 13 « guarded » : une tour de défense, ici une Dire Tower de Dota2

C’est la fin de ma feuille 1 pour le moment !

Inktober 2018 et Dota2 – feuille 1 en attente de décor et de trois autres dessins

Rendez-vous à la fin du challenge, le 31 octobre, pour voir cette planche encrée terminée !

Dernier jour de la semaine, reprise de la feuille 2 :

Inktober 2018 – day 14 « clock » : Clockwerk de Dota2

Pour celles ou ceux qui seraient supri du changement de style : c’est normal, il n’y a pas de style ! J’illustre cet Inktober comme une étude de la nature. Et j’avoue que j’apprécie car, en me concentrant sur le respect des proportions d’origines, je sors progressivement de ma « sphère d’habitude » ou, comme on dit, de mon « espace de confort ». Un peu comme avec le défi Sketch Dailies de juin dernier ^.^

En attendant dimanche prochain, rendez-vous sur les réseaux sociaux, sur mes encrages de la première semaine ou l’explication de mon projet 2018 !

J’ai l’impression que le challenge rassemble moins de participants cette année ; pas vous ?

Ou laissez-moi un commentaire

Inktober 2018 & Dota 2 : semaine 1

Comme annoncé dans mon précédent article, je me suis lancée lundi dernier dans le challenge artistique annuel INKtober. C’est parti pour la compilation des dessins avec les héros du jeu vidéo et moba Dota 2 !

Voici les dessins réalisés entre le 1er et 7 octobre :

inktober 2018 Viper
Inktober 2018 – day 01 « poisonous » : Viper de Dota2

Une petite viper dans un grand espace vide… Pour le moment !

Inktober 2018 – day 02 « tranquil » : Nature’s Prophet & tranquil boots, de Dota2

Quel sceptre tient-t-il ? Est-ce son bâton habituel ? Réponse au jour 5 !

Inktober 2018 – day 02 « roasted » : alors quel héro peut faire ça à Dota2 ? 😉

Qui peut dégager un tel brasier et répond à la contrainte « double » ? Réponse au jour 29 !

Inktober 2018 – day 04 « spell » : Invoker de Dota2

L’invoker, campé et entouré de ses trois sphères de pouvoir – prepared to battle !

Inktober 2018 – day 05 « chicken » : un sort de la faux du Vice à Dota2

Inktober 2018 – zoom sur la fameuse « Scythe of Vice » et son effet

Inktober 2018 – day 06 « drooling » : Ursa de Dota2

Alors, à votre avis, Ursa bave devant le poulet fraîchement… Transformé ?

Inktober 2018 – day 06 « exhausted » : un coursier trop chargé et épuisé à Dota2

Le plus amusant pendant la phase de préparation était d’imaginer les possibles interactions entre les personnages, et surtout, celles qui donnaient lieu à une situation humoristique. Régulièrement, je pose des devinettes sur les réseaux sociaux pour voir ^.~

La suite dimanche prochain !

Et vous, vous mixez une autre contrainte / thématique à Inktober cette année ?

Ou laissez-moi un commentaire