Logo Yrial in Sight

Lorsque le site et le blog ont été refondus en 2016, j’en ai profité pour retravailler ma favicon et par là-même, mon logo pour Yrial in Sight.

Pour vous donner une idée, le logotype d’Yrial in Sight a toujours porté sur le « Y », le son en diphtongue qu’on retrouve aussi dans « insight » ou « in sight ». Yrial a une sonorité minérale et à l’époque où j’ai créé le site, en 2006, j’ai inventé le nom, en combinant des sons que j’aimais bien. Ça m’a pris un peu de temps mais je suis arrivée à quelque chose qui était original, dans la mesure où je n’ai pas trouvé d’équivalent pour « yrial » sur le web lors de la création. Voilà pour l’anecdote ^^

Depuis, j’ai souvent proposé aux clients d’inclure en favicon leur logo ou un extrait de leur logotype. Et j’ai tendance à concevoir une identité graphique ainsi. Ici, il s’agit donc bien d’un logo picto conçu d’abord en favicon – l’icône dans l’onglet du navigateur, quand vous arrivez sur le site web yrialinsight.com. Voici son dessin vectoriel, en grand :

Logotype et favicon pour Yrial in Sight
Logotype et favicon pour Yrial in Sight – version en noir sur fond transparent

Pour mémoire, ma précédente favicon (1) était composée du premier idéogramme de « saisei », mon pseudonyme. Il est temps de la simplifier ! Saisei disparaît donc au profit d’Yrial InSight – devenu Yrial in Sight. Comme je souhaitais toutefois conserver la caractéristique japonaise, j’ai donné aux « Y » un style calligraphié.

Ensuite, le plus petit symbole à côté du Y rappelle, à dessein, un œil ouvert, vue de profil et tourné vers la droite. Ceci pour plusieurs raisons :

  • Yrial in Sight est un site de dessins, on a donc besoin de la vue pour le voir, le découvrir
  • Le blog Lumière Elfique (le nom de ce blog à l’origine), fait directement référence à la « lumière qui éclaire dans n’importe quelle obscurité » (2) ; c’était donc une façon de rester connectée au nom premier du blog
  • La lumière est également liée à la physique de notre œil, qui a besoin de lumière pour discerner, capter les informations sur la rétine ; et lors des cours de physique, on représentait l’œil ouvert (il vaut mieux !) et de profil
  • « in Sight » signifie « à l’horizon », »en vue de », « dans la ligne de mire » – là encore, représenter un œil, vers la droite (l’avenir en occident) me semblait opportun
  • « insight » signifie entre autre « idée », « connaissance », « lucidité » des valeurs que j’apprécie, ainsi que « aperçu », « vue », « perception », « vision » … CQFD !

Ok, alors pourquoi est-ce que je n’en parle qu’aujourd’hui ?

Et bien je pense m’en inspirer pour changer mon avatar sur Deviant Art, qui deviendrait donc ceci :

Si vous regardez tranquillement le visuel, vous observez qu’il change graduellement de couleur, allant du noir au rose, sur un rythme croissant – décroissant assez doux. Cette petite animation me permet d’ajouter quelques signifiants à ce que j’ai énoncé plus haut :

  • Le rose est une couleur nouvelle depuis 2016 – avant le site était majoritairement en bleu, avec une transition en violet pendant quelques temps
  • Je travaille de plus en plus souvent en noir et blanc – avant je ne faisais que de la couleur et sinon, des crayonnés – donc les deux se trouvent maintenant associés
  • Le flux et le reflux régulier du rose au noir m’évoque un cœur qui bat ; quelque chose de plus dynamique, de vivant, de respirant – en tout cas, j’y ai pensé lorsque j’ai réalisé le montage : )

D’ailleurs la couleur pourpre intermédiaire peut aussi faire penser au flux de sang, foncé au retour et clair à l’aller car chargé d’oxygène. Je n’ai eu besoin que de deux teintes pour ça, le pourpre étant la combinaison du rose au noir à différents degrés d’opacité. En un mot : j’abandonne ma petite frimousse dessinée pour un picto ^o^

 

Voilà pour rétrospective explicative, voilà ce qui se passe dans ma tête quand je conçois quelque chose. Même si le crayon glisse instinctivement sur la feuille au moment de créer concrètement, le mouvement est souvent précédé d’une digestion et d’une connexion d’informations, d’idées, de concepts ; )

 


(1) favicon : combinaison et contraction de « favourite » et « icon » <=> pour mettre un site en favoris, il suffit de glisser – déposer la favicon dans vos bookmars / favoris ou votre barre personnelle en haut.

(2) référence au Seigneur des Anneaux de Tolkien, dans laquelle je vois une métaphore de l’espoir

J’ai testé… Mischief !

Rubrique « j’ai testé » : Mischief ! Un logiciel de dessin vectoriel, avec un rendu peinture numérique.

Au passage, merci Zwickee pour la découverte !

J’avoue avoir eu des réticences au début et n’ai vraiment adopté le logiciel que récemment. La dernière mise à jour de janvier était prometteuse. Alors voici mes petits retours. D’emblée, c’est une pure révolution et parallèlement, il ne me convient qu’à demie.

Les atouts de Mischief : innovation, légèreté, simplicité, communauté

Côté logiciel, une superbe innovation :

• Zoom infini dans le dessin sans pixels et sans « pas » (pas d’espace insécable même en zoomant à fond, contrairement à ce que je connais du vecto, type Illustrator)

• Les épingles ou « pins » pour se repérer dans le dessin, qui remplacent efficacement l’aperçu – aperçu dont je ne me sers pas ailleurs, je préfère zoomer / dézoomer et me déplacer dans le canevas en permanence

• L’export automatisé des épingles, c’est-à-dire des vues sélectionnées dans le canevas – idéal pour les step-by-step de plusieurs croquis simultanés

news-2016-05-15-mischief-zoom-infini-elfe-au-trefle

Trèfle sur un calque séparé : agrandissement sans pixelisation

Côté dessin :

• L’adoption des « codes » attendus : certains raccourcis communs avec d’autres logiciels, présence du nuancier en carré + cercle, nommage de calques, zoom / dézoom, etc.

• L’export en extension .psd avec calques séparés – un format largement répandu maintenant en 2D (en mode pixel cette fois-ci, pas vecto)

• Le pack de brosses par défaut, déjà excellent – un point auquel je suis particulièrement réceptive

• La facilité de personnalisation des brosses et leurs enregistrement – ce qui est dommage, c’est la limitation à 6 brosses ; l’ajout d’une nouvelle efface forcément une ancienne.

Côté ressources, le poids-plume :

• La légèreté de l’application, son démarrage rapide – on a moins à craindre l’obsolescence du matériel et son manque de puissance

• Le poids miniature des fichiers sources comparés aux mastodontes du marché actuel – même si avec le temps, on a tous boosté nos clés usb et trouvé des espaces serveurs pour le partage de fichiers

• Son interface simple, prise en main rapide : peu d’outils, l’essentiel… Pour croquer*, en tout cas.

Côté communauté et tutoriels :

• La qualité de la newsletter et des informations sur le site

• Le soutien technique avec les mises à jour et la prise en compte des demandes

• Les vidéos sorties peu de temps après le lancement du site et l’ambiance générale

• Le prix** à mon avis bien positionné pour ce type de logiciel : $30 soient 26,80€ TVA incluse

Les points positifs sont légions – et non je ne me livre pas à un placement de produit ^-^ – et honnêtement, trois ans après sa sortie, Mischief continue de détonner. En tout cas, il continue de me surprendre ! En revanche, de ce que j’ai pu tester avec ce logiciel, il ne correspond actuellement pas à ma façon de faire.

Un premier gribouillis coloré :

news-2016-05-11-elfe-brune-mischief-cintiq

Vous allez le voir, je me sers encore de cette bouille d’elfe pour la suite ^^

Les outils qui sont présents mais qui ne me servent que partiellement :

Le côté vectoriel

C’est super appréciable de ne pas être confronté aux pixels, c’est définitivement la grande force de Mischief, avec sa simplicité d’interface. Toutefois, j’y vois deux limites dans sa version actuelle :

Restriction de compatibilité : le dessin est zoomable à l’infini certes, mais non exportable vectoriellement ;

Un mi-chemin bizarre : contrairement à Illustrator par exemple, on ne peut pas modifier une courbe tracée, il faut la repeindre.

Donc finalement, j’utilise Mischief comme n’importe quel logiciel de dessin numérique.

Un deuxième gribouillis coloré – je triche un peu :

news-2016-05-11-elfe-avatar-mischief-cintiq

Même petite tête que pour le précédent visuel. Elfe inspirée de l’exercice « créer son avatar vectoriel » qu’on avait envisagé dans l’équipe Team Graph de Wazabi

L’opacité réglable

Pour palier à l’impossibilité d’avoir plusieurs fenêtres dans Mischief.

En effet, on ne peut ouvrir qu’un seul document à la fois, l’ouverture ou la création d’un nouveau entraînant la fermeture du fichier en cours. On ne peut pas travailler sur deux fenêtres différentes. Or on a parfois / souvent besoin de ressources en parallèle (des images de référence, des sources d’inspiration, des croquis préalables). Mischief contourne le problème en proposant de réduire l’espace de travail et / ou de le passer en transparence, laissant voir le bureau et les fenêtres ouvertes.

Aperçu avec fenêtre semi-ouverte :

news-2016-05-10-mischief-screenshot-window1-open

Aperçu avec fenêtre semi-opaque :

news-2016-05-10-mischief-screenshot-window2-opacity

Néanmoins, on ne peut pas faire de prélèvement pipette sur ces autres documents. De même, on ne peut ouvrir qu’un fichier source .art (pas de jpg, png, etc) ! Et par conséquent, on ne peut pas récupérer un dessin ou calque issus d’un autre fichier mischief.

Les outils qui me manquent pour vraiment me sentir à l’aise* :

1. Côté palette d’outil / sélections

• La sélection « à la main » d’une forme qu’on vient de tracer – pour le moment on peut uniquement sélectionner avec une forme rectangulaire, ce qui implique du gommage

• La transformation de cette même sélection en déformation libre – on peut seulement en faire une symétrie et une homothétie, et la rotation est …Rude

• Le remplissage d’une sélection – ou d’une forme – avec un outil comme le pot de peinture ou un dégradé (à défaut, il suffit de dézoomer à mort et remplir un petit carré par exemple)

• La sélection d’une masse à partir d’un calque (le fameux CTRL + clic sur un calque de référence) histoire de « rester dans les clous » lorsqu’on est sur un autre calque

• La possibilité d’allonger la palette des calques

2. Côté calques et mode de fusion

• La possibilité de grouper ses calques dans un dossier pour la déclinaison de variantes <=> au moins pour séparer les calques des différents croquis sur le canvas et les déplacer conjointement, au lieu de le faire un par un

• Disposer d’autres modes de fusion que le mode « normal » <=> je trouve souvent des dégradés de teintes de cette façon et ça m’aide à poser les valeurs

• La possibilité de verrouiller un calque, à peu près pour les mêmes raisons qu’avec la sélection.

3. Côté nuancier et automatismes

• Personnaliser ses raccourcis clavier <=> j’aime répartir les tâches entre main qui dessine et main sur le clavier

• Importer / exporter des palettes (swatches) avec Mischief

<=> A défaut de pouvoir ouvrir un jpg ou tout autre format et de jouer de la pipette !

Rien que pour ce petit avatar, j’ai dû créer mes couleurs une à une, en récupérant d’abord le code hexadécimal sous Photoshop, puis en le collant sous Mischief. Plutôt rébarbatif. Ceci dit, à part pour du web et du graphisme pur, je me sers peu des nuanciers (excepté avec Illustrator, très rigide le garçon) et habituellement je procède par touche de couleurs puis à la pipette.

news-2016-05-11-elfe-avatar-mischief-finale

version finale avec Mischief – je poste ci-après la version vraiment finale, revue à mon goût en 2/2

*Je ne me vois pas actuellement l’utiliser pour une illustration complète sur un format défini. Comme base, Mischief est extra, mais il me manque les ajouts de textures et les proportions de format ; sauf en décalquant les formats et cases de page au préalable (cf. fenêtre semi-opaque et outil forme).

Évidemment, ces remarques sont basées sur ma propre utilisation. Ce sera certainement différent selon ce que vous recherchez. Ici, j’ai trouvé plus laborieux (pas difficile mais long) de peindre correctement avec Mischief, surtout le fondu de couleurs par exemple. En revanche, les absences de fonctions créent une contrainte intéressante à exploiter pour progresser (en tout cas, je le prends comme ça) et je pense conserver Mischief pour des croquis quotidiens, des recherches en vrac, du rough. En attendant de voir !

_________________________________________________________

Pour aller plus loin et vous faire votre propre opinion :

• le site : « made with Mischief »

• la page facebook Mischief

• un article explicatif d’Helen Zhang

**Le prix a même baissé au moment où j’écris ses lignes, il est actuellement à $25,00.

Epic Wazabi : recherche pour le logo

En parallèle, développement d’une variation du logo* original qui ne servira que pour la prochaine convention.

Déclinaisons choisies : épic version « héroïque » (et pas épic au sens « antique »). Vu qu’il s’agit d’une version ponctuelle, j’ai préféré conserver les proportions d’origine entre les lettres, ainsi que la gamme de couleurs et le jeu de bordures ; en revanche, je suis partie sur un aspect « lettrine » médiévale / fantasy pour le lettrage, surtout pour le « Epic ».

Etapes d’insertion et de choix pour les deux versions « en compétition » :

news-2015-06-10-epic-wazabi-logotype-ponctuel

Plutôt que des stries « vectorielles », j’ai opté pour la « récupération » de la texture du ciel, qui réchauffe le « épic » – quitte à en insérer aussi sur le « wazabi ». Le logo se fond mieux ainsi.

On garde le halo blanc souvent appliqué autour du logo d’origine. Le « épic » sur les deux versions du haut est très clair et finalement, Epic Wazabi « pète » moins que sur les affiches précédentes ; toutefois, vu la densité de l’affiche, ce traitement m’a semblé meilleur.

Croquis de recherche | Axe : logo « dessiné » comme dans les livres de contes…

news-2015-06-10-epic-wazabi-logotype-ponctuel-croquis-recherches

… Et comme le logo original, créé par San Lee. A l’origine, le logo inclut un mot au dessus (comme « Staff Wazabi ») ou au dessous (comme « Wazabi Nantes »).

Et pour finir : un petit zoom sur l’Epic qui pique !

news-2015-06-10-epic-wazabi-logotype-zoom-crayonne

Les versions incluant l’épée ont été éliminées (trop de signifiants différents sur la même lettre)…

Et si vous pensez qu’il y a eu beaucoup de pistes et de variantes, sachez que j’en fournis encore plus pour les recherches de logotypes « entreprises » ! ^.~

Prochain post : l’affiche finale, mise en page par Rox.

* * *

*EDIT : une refonte pérenne est également envisagée, cf mise à jour « logo Wazabi 2016« .

Team Graph : avatars !

Projet d’avatar pour l’équipe ! De mon côté, rien d’abouti encore – j’updaterai le post au fur et à mesure.

Après une brève discussion sur l’adoption d’un animal en avatar – et où j’ai failli devenir un fennec…

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-roughs-0-elfette-fennec

… Je reste sur ma bouille d’elfe. Avec l’idée d’un petit personnage malicieux / espiègle et d’allure plutôt sympathique, cad assez proche du SD.

Quelques croquis histoire de me « dérouiller » pour exceptionnellement, retrouver un style un peu manga, de préférence shojo :

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-roughs-nb1

La planche où je jette des idées sans a priori.

Une version stylotée…

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-roughs-stylot-shojo

Et les quelques éléments que je souhaite finalement conserver :

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-roughs-nb2

La base pour la tête et des éléments décoratifs (tresse touffue – feuilles – plantes et / ou bulbe & feuilles intégrées à la chevelure).

L’idée est de rester sur une connotation « nature » histoire d’être raccord avec le thème des autres avatars de l’équipe. Bizarrement, des images du peuple « Nox » |Stargate SG1| me sont revenus à l’esprit ^^ Le côté « fouilli-foison » de plantes me plaît bien.

Après, il faudra certainement simplifier lors de la vectorisation… Ci-dessous, ma base :

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-roughs-clc1

Deux directions que je combinerai sans doute.

Et des variantes apparues en cours de route :

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-roughs-clc2

Edit tardif : la version finale !

news-2014-12-02-avatar-team-graph-saisei-final

Avec beaucoup de simplifications en cours de route, histoire d’être « lisible » en petit format.

Jeu vidéo Wazabi, part 3 !

Suite du projet jeu vidéo, avec cette fois-ci des crayonnés & rendus couleurs.

Ici, des recherches pour l’héroïne / la mascotte – documentation à destination de ma collègue.

Colère et contrariété chez Fraizibi + d’autres vues :

news-2014-11-03-jeu-video-wazabi-04-mascotte-01

Pas de « nez » pour cette fraise tagada et des mains à 4 doigts !

Fraizibi qui habituellement est toute mimie ^^

Autres idées en stock : croquis d’animation (pause départ – arrivée) :

news-2014-11-03-jeu-video-wazabi-04-mascotte-02

A voir comme un héritage des gifs animés – à gauche : la victoire | à droite : la défaite

Cette petite expérience m’a rappelée un projet qu’on avait à l’école : un jeu vidéo où nos choix permettraient de mieux nous connaître, dans des situations en groupe ou en solo, face à l’imprévu ou une procédure à respecter.

Ce projet-là ne s’est pas fait mais côté jeu et choix associés, il y a eu depuis le visuel novel Anamnesis avec No-Xice !

Jeu vidéo Wazabi, part 1 !

Démarré en mars, un projet qui verra peut-être le jour : petit jeu vidéo sauce Wazabi !

Il s’agit d’un shmup dédié au web dans un premier temps. L’axe esthétique porte essentiellement sur du mignon, humoristique et décalé, propre à l’esprit Wazabi. Je m’arrête là ; si le projet est finalement débloqué, j’expliquerai davantage…

… Et je me limite donc à ma partie. Sont prévus 3 temps, découpés en 3 niveaux :

news-2014-11-03-jeu-video-wazabi-01-transitions-ecrans

Enchaînement des trois écrans jouables – avec axes de déplacements – suite au brief. N’y figurent pas l’écran d’accueil / menu et l’écran final victoire / défaite.

Je « travaille » Fraizibi depuis 4 ans, ce projet est donc l’occasion de m’occuper des décors, plutôt que des personnages ! Par ailleurs, Ban a déjà créé, en collaboration avec Lindsay lors du précédent event, le premier « prototype » de méchant : Ramenito. C’est donc Ban qui créera adversaires (Ramenitossss) et boss de fin de niveaux, et déclinera les nouvelles postures & expressions* de Fraizibi (mascotte de l’asso et héroïne du jeu) ^__^

Mini-previews des univers :

news-2014-11-03-jeu-video-wazabi-02-previews-ecrans

Petit précis d’herboristerie : les plantes à gauche sont… Du raifort ! A quoi pensiez-vous ? ^.~

Contraintes techniques et graphiques pour le décor :

1. Jouabilité en ligne, clavier / souris

• Faible définition / taille & résolution écran : 800x600px en 72dpi

• Visuels qui doivent se répéter en motif / pattern et être légers

• Environnement pas trop chargé / lisible sur petit écran

2. Décor hérité du style de Fraizibi

• Choix d’un aspect vectoriel pour le rendu

• Des scènes bien distinctes sur le plan coloré / ambiances

• Teintes vives, sucrées et pas trop saturées pour laisser la place aux protagonistes (héro et adversaires)

********************************************

*En vérité, certains d’entre vous disposent déjà de certaines pièces du puzzle ! Et oui. Lors de la collaboration, je voulais vraiment transmettre une vue détaillée de Fraizibi – et j’ai glissé quelques-unes de ces recherches dans les goodies de Wazabi Tournament l’été dernier ^.~

Logo photo pour dragon saute-mouton

Version finale du logo dragonnesque vectorisé :

news-2014-10-15-logo-merlin-dragon-photo-final-vecto

Oui je mets mon propre filigrane dessus : le livrable est la propriété de Merlin, l’enchanteresse ^.~

Suivi d’un aperçu d’insertion sur deux de ses photos, avec l’idée d’une apposition négative :

news-2014-10-15-logo-merlin-final-photos

Dragon + marque : en version noire sur fond clair | version blanche sur fond sombre

A destination des galeries photos de « Merlin » :

le site Myrdhinn – Merlin | photos et la page facebook myrdhinnphotos !

Trophée pour Wazabi Tournament

Pas de tournoi sans trophée !

Je me suis inspirée de trophées comme on en voit dans les jeux vidéo. Jusque-là, c’est normal vu le sujet ^-^

Les principaux axes :

news-2014-05-22-wazabi-tournament-trophee-saisei-yrialinsight-1

Et ce à quoi vous avez échappé…

Les planches de recherches intermédiaires (et une bonne dose de… « Fantaisies ») :

news-2014-05-22-wazabi-tournament-trophee-saisei-yrialinsight-2

news-2014-05-22-wazabi-tournament-trophee-saisei-yrialinsight-3

news-2014-05-22-wazabi-tournament-trophee-saisei-yrialinsight-4

La version finale vectorisée :

news-2014-05-22-wazabi-tournament-trophee-saisei-yrialinsight-5-final

Un petit air de ressemblance avec les pièces présentées dans le teasing « insert coins » ^^

Votre récompense si vous participez !

Teasing Wazabi : récapitulatif des parutions !

A défaut de muguet, le récap’ des devinettes wazabiennes !
… Savamment distillées par Merlin – le teasing paru entre fin février et début mars sur les réseaux sociaux de Wazabi.

Premier visuel posté, une pièce :

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-01

Vous le reconnaissez, c’est le W de Wazabi, vu de 3/4 ; un exercice pas très évident pour moi, surtout directement en vectoriel.

La vue de face :

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-02

Les motifs du bord extérieur correspondent à l’étoile du logo Wazabi original. Souvenir des jetons en salle d’arcade – à défaut de pièces de 20 centimes.

Et maintenant, le deuxième groupe de visuels-devinette :

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-03

Ça ressemble à une borne, mais ça n’en est pas vraiment une. Normalement, à ce stade, vous aviez déjà une petite idée avec cette tablette posée sur des manettes ^.~ Les plus jeunes doivent déjà utiliser ce bricolage maison ; les « nostalgiques » connaissent bien cette assertion : « insert coins » !

C’était marrant de replonger dans les interfaces d’il y a plusieurs années et « d’abîmer » l’écran avec des pixels et des stries.

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-zoom

Suite du teasing :

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-04

Ici vous aviez la date – déjà masquée précédemment, vive les calques ! Comme quoi, les dessinateurs peuvent aussi s’apparenter au matheux en recherchant la solution la plus directe ^.~

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-05

Ici ça devient plus dynamique ! La séparation du W de la pièce dans une… Gerbe de sang ? Non je ne suis pas si gore ^o^ Les amateurs de Japonais pouvaient déjà deviner le thème à ce stade.

news-2014-05-01-wazabi-tournament-communication-teasing-06

L’annonce finale ! Dessiner une borde d’arcade directement aurait été trop lisible – et peut-être pas assez moderne – pour un teasing ; avec ce titre « tournament » en anglais, le doute n’est plus de mise ^.~

Vous l’avez donc compris : la prochaine convention Wazabi porte sur les e-sports, avec comme thème les tournois !

J’en profite également pour remercier Damien et Akiko pour la traduction du mot « tournoi » ou « tournament » en Japonais ! ^__^

Fraizibi, cotillons et nouvelle année

Dernier jour de l’année 2013…
Pas d’entartage au Wasabi, cette fois-ci ; Fraizibi vous souhaite un bon réveillon de Nouvel An !

news-2013-12-31-happy-new-year-fraizibi

Je laisse à l’asso Wazabi le soin de débattre sur le contenu du verre.^.~ En attendant… Kanpaï !

Amusez-vous bien – ou travaillez bien, selon…^^ Et meilleurs vœux en avance pour 2014 !