Croquis sur carnet gris : compilation de dessins humoristiques

Suite de compilation avec aujourd’hui, des dessins plus « cartoon », marrants !

Un thème quotidien suggéré par Sketch_Dailies , voici mes croquis réalisés, soit directement en rapport au sujet de dessin #SketchTopics soit en réaction très… Personnelle au sujet :

Sketch Dailies - dessin quotidien
Dessin bonus – croquis humoristique et parodique : les vacances d’Hulkling et Wiccan
Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de Bao, une petite brioche fourrée animée par Pixar en court-métrage
Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de Fraizibi tenant une barbe à papa | Fraizibi mascotte dessinée pour Wazabi !
Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de Wylie Burp – Fievel Goes West : Wylie postillonne « BURPL… » !

Suivi d’un second dessin bonus – exercice de lettrage :

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de Tiger – Fievel Goes West – l’acolyte de Wylie Burp

Tous ont des traits caricaturaux même si je n’ai pas forcément représenté de blagues à chaque dessin.

Au Japon, une bande-dessinée construite sur l’humour récurrent est appelée « gag-manga ». Personnellement j’en ai peu lu bien que mes œuvres préférées restent celles qui me font naître un sourire ou même rire à chaque chapitre. Et vous, vous regardez / lisez encore des séries basées sur l’humour ?

Croquis sur carnet gris : compilation de dessins réalistes

Suite de la première compilation de dessins sur carnet gris avec aujourd’hui, des dessins dans un style plus réalistes !

Un thème quotidien nous est suggéré par Sketch_Dailies, ici je choisis de regrouper les dessins d’animaux :

croquis sur papier gris
Croquis de renard argenté
croquis sur papier gris
Croquis de gorille (Koko) avec chaton
croquis sur papier gris
Croquis de licornes : une jument et son poulain
croquis sur papier gris
Croquis de loutres enlacées

Et j’y ajoute le fanart de Whomping Willow, l’arbre cogneur dans Harry Potter, lui aussi dans un style réaliste même s’il s’agit d’un thème fantastique :

Sketch Dailies - dessin quotidien
Croquis de Whomping Willow inspiré de l’univers d’Harry Potter

Suite dimanche prochain, avec des dessins de … Super héros et super héroïnes ! Pour les plus impatients, rendez-vous sur mon compte Twitter : Saisei Yrial inSight où je poste quotidiennement ^.~

Je termine donc sur un dessin à l’encre ce qui reste assez rare chez moi. J’y suis moins à l’aise pour le moment mais j’avoue que le dessin en ressort plus punchy qu’au crayon gris ! Et vous, vous préférez voir / dessinez plutôt au crayon, à l’encre… ?

 

Aquarelle & papiers, souris plumée !

Voici une version colorisée de ma petite chimère* ! Une version sur papier, en traditionnel donc.

Comme pour la plume bleue à l’aquarelle et le cerisier fleur à l’aquarelle, j’utilise du papier à grain torchon, du gros grain « rough » 100% coton. C’est rudement bien pour les décors** à mon sens mais cela ne me correspond pas pour les détails, tout du moins, pour le moment ; ) Voici un exercice sur le papier aquarelle rough Lanaquarelle avec comme sujet, la petite souris chimérique :

étape 1 > souris chimérique : lavis dégradé avec migration de pigments
étape 2 > souris chimérique : premiers reliefs avec touches de couleurs
étape 3 > souris chimérique : taches de félins et derniers rehauts pour le contraste

Après les encres Colorex, je profite de ce nouveau papier rough pour y tester l’aquarelle en godets Winsor & Newton et crayons aquarellables Caran D’Ache – zoom sur l’élaboration des plumes de la queue :

étape 1 > à gauche, aquarelle en godets | à droite, aquarelle en crayons juste apposés en sec sur sec
étape 2 > les plumes au crayons passées à l’eau
étape 3 > petites taches et rehauts de blancs

Ça, c’est la grande nouveauté ! Vous connaissez sans doute les rehauts de blanc qu’on pose par touches pour éclaircir ? Avant j’utilisais un pinceau fin que je trempais dans de la gouache ou de l’acrylique faiblement diluée…

…C’était souvent source de déception, l’acrylique comme l’aquarelle sortait sèche, vraiment trop sèche et perdaient de leur opacité à la dilution. Coup de chaud ? Je les ai toujours rebouchées pourtant. Bref, sur les conseils d’Ayleen, me voilà équipée de deux crayons blancs – dont celui qui m’a servi, ci dessous :

prochaine fois : tests au pinceau éventail !

Pour avoir essayé les deux crayons (un Uniball Signo et un Pilot G-2 07), c’est l’Uniball qui s’en sort mieux sur le rough. Le flux de blanc parvient à relativement bien combler les aspérités du papier.

Pour finir, comme annoncé sur la dernière photographie : la prochaine fois, je vous parle du pinceau éventail ! Là aussi, c’est une nouveauté pour moi : )

Si d’ici-là, vous avez des commentaires, n’hésitez pas ! Je suis sure que ça m’intéressera et j’y répondrai : )

___

*Précédents croquis : jeu de souris à plume et petite souris, la suite

**J’ai testé le rough sur plusieurs exercices en même temps, des choses demandant de la précision (la plume bleu, la souris chimérique) et d’autres plutôt aléatoires (le cerisier-fleur, l’arbre moussu – que je posterai fin juin).

Rétrospective de Pâques

Une pensée pour celles et ceux qui à l’aube, cachent de douces victuailles chocolatées ! Bonne chasse à l’œuf et Joyeuses Pâques aux chasse-oeufs* !

Et pour l’occasion, une petite rétrospective des dessins que m’ont inspirés ces moments :

Illustration avec Corel Painter en 2009 | Illustration avec Open Canvas en 2010 | Motif avec Photoshop

 

Illustrations avec Open Canvas en 2011, début de Photoshop pour les textures et motifs

 

Illustrations et graphisme avec Photoshop en 2012 – abandon des autres logiciels suite aux nouvelles fonctionnalités

Autant j’ai utilisé Adobe Photoshop pour le graphisme web / print et la retouche photographique dès 2001-2002, autant il m’a fallu « dompter la bête » en ce qui concerne l’illustration et le dessin proprement dit. Ce n’est qu’à partir du moment où Photoshop a permis la rotation du canevas et la création de brosses personnalisables que j’ai adhéré pleinement au logiciel.

Sur ce, bon dimanche !

____________

*Chasse-oeufs : une référence aussi au roman « Player One » d’Ernest Cline dont l’adaptation cinématographique, « Ready Player One » est récemment sortie, mercredi dernier.

Meeting Fairies – à la rencontre des fées

Depuis début février, je participe à la tendance #faeryfriday sur twitter : le vendredi, c’est féérie !

La plupart du temps, j’ai posté mes dessins, crayonnés et illustrations sur les elfes – quand on aime ça, forcément, on en a ^.~ Cette fois-ci, je me suis essayée à quelque chose de plus… « Classique » :

meet fairies - illustration en noir et blanc
Meeting Fairies – à la rencontre des fées – illustration en noir et blanc

Une créature-fourmi qui à l’orée de feuillages, rencontres des fées de sous-bois. Champignons lanternes et fées lucioles en perspective ^__^ – pour l’anecdote, je n’avais encore jamais illustré de champignon ou de fourmi. Cette illu m’a permis à la fois de combiner dessin en masse, anatomie, étude de la nature, composition, modelés de valeurs, texture de brosses numériques et texture photographique.

Zooms de parties de l’illustration, toujours pour compenser le petit format web du blog :




 

A découvrir avec les hashtags #faeryfriday et #fairyfriday ^o^

 

Elfe noire aux percings

Ça faisait un petit moment, voici une étude de maître(s) revue à l’esthétique du jour.

Illustration inspirée notamment du romancier russe A. Pekhov et du peintre allemand F.X. Winterhalter, tirée d’autres influences encore… Une elfe noire dont les canines ont été remplacées par deux percings :

Elfe noire inspirée de tableaux et de littérature
Elfe noire inspirée de tableau, de littérature et de proche

Je n’ai pas fait de prélèvement pipette sur le tableau d’origine, donc si vous comparez les deux, il y aura certainement de bonnes différences. J’avoue avoir d’emblée passé la référence principale en noir et blanc puis travaillé l’observation à partir du modèle, dont j’ai approximativement repris la pause.

Étapes entre crayonné et valeurs en niveaux de gris (ou modelé) :

Elfe noire - aperçus des étapes de crayonné et de modelé
Elfe noire – aperçus des étapes de crayonné et de modelé

Ensuite, la mise en couleur. Cette fois-ci, j’ai utilisé des courbes dégradées plutôt que de partir d’une couche brune unie. Mais en douceur. Le résultat reste très feutré, un peu dans le genre « vieux tableau ». Donc oui, encore une illustration de colorisation à partir du noir et blanc !

Un premier test à gauche, trop réaliste, puis la nouvelle direction au milieu et à droite :

Elfe noire - aperçus des étapes de colorisation
Elfe noire – aperçus des étapes de colorisation à partir du niveau de gris

Il m’arrive fréquemment de croiser de multiples sources. Ici, j’ai souhaité mixer une toile du 19ème siècle réalisée par Franz Xaver Winterhalter « Study of an Italian girl » avec la description faite des elfes noir.e.s par le romancier Alexei Pekhov dans les « Chroniques de Siala » – peau mate à noire, yeux ambrés, chevelure gris – cendré à argenté. J’en ai gribouillé deux versions et ai finalement opté pour la version « plus moderne » (moins « World of Warcraft »), avec trois percings (nez et lèvres, encore une autre influence). C’est celle que je vous partage aujourd’hui !

Voilà pour cette nouvelle expérimentation qui associe colo à partir du gris, étude de peintre, de percings, et exceptionnellement, littérature.

Clair-Obscur sur une pomme

Suite et fin de Ryûk à la pomme ! Un fanart du manga Death Note*

Voici la version colorisée, à partir du dessin en niveau de gris précédemment posté :

Ryuuku - ou Ryûk de Death Note - illustration en clair-obscur
Ryuuku – ou Ryûk de Death Note – illustration en clair-obscur

L’ensemble est assez dé-saturé ; en même temps, Ryuuku a la peau blanche et un costume intégralement noir, donc si je souhaite rester fidèle à l’œuvre originale de Death Note… Je ne me sentais pas de partir dans un gros délire à Mind Game x) Ceci dit, j’ai tout de même capté du jaune, du bleu et du brun-rouge pour la peau. Clin d’œil à un autre fanart : Ryuuku semble avoir hérité de petites dents de wraithes* plutôt que de dieu de la mort ^^ Ses crocs ont dû se limer à force de manger des pommes rabougries dans le monde des Shinigami ! A moins qu’il ne grince des dents, la nuit.

Entre autre inspirations, j’ai aussi repensé à des œuvres plus classiques / traditionnelles sur le clair obscur comme les peintures de Georges de la Tour, Rembrandt, etc, qui réalisent des mises en scène particulières : l’œil est vraiment guidé par la lueur – de bougies, de torches, parfois masquées voire hors-champ, souvent chaleureuses voire presque brûlantes. D’ailleurs je pensais à des couleurs plus chaudes / jaunes au départ. Bien évidemment, en ce qui me concerne, il reste beaucoup de chemin à parcourir.

Voilà pour cette nouvelle expérimentation de colorisation à partir du niveau de gris. Cette illustration m’a servi de bac-à-sable pour la « vraie » contribution au prochain artbook collectif de No-Xice, à la proche et différente ^__^

_______

*Death Note : pour celles et ceux qui ne connaîtraient par l’œuvre de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata, je la recommande vivement, c’est une enquête policière et une expérience de pensée détonnante.

*Wraithes : créatures évoquant des vampires métalleux, issues de la série télévisée Stargate Atlantis dont je suis également fan, et que beaucoup doivent connaître en revanche !

Shinigami en niveau de gris

Suite au teasing de la semaine dernière, vous avez suggéré : Black Panther, Deadpool ou encore Batman puisque tout en noir. ^^ Je crois que c’est l’ajout de texture et le travail en niveau de gris qui vous ont trompés au début ^-^ Toutefois, que ce soit sur Facebook ou Twitter, au deuxième indice, vous avez trouvé « le shinigami de Death Note » ! Bravo !!!

Voici ma version finale de Ryuuku, sans son cahier de la mort mais pourvu d’une pomme, en noir et blanc :

Ryuuku - shinigami mangeur de pomme - dessin en niveau de gris
Ryuuku – shinigami mangeur de pomme – dessin en niveau de gris

Cette illustration est une base de valeurs pour la colorisation. J’ai procédé à quelques tests rapides sur des croquis et jusqu’à présent, j’ai utilisés différents procédés d’une fois à l’autre. Ce sera ma première illustration complète colorisée de cette façon.

En attendant, voici…

Death Not (for the moment)
death-not-for-the-moment

Je plaisante. Il s’agit d’une parodie réalisée il y a quelques années pour le fanzine No-Xice ^__^

A tout de suite pour l’illustration (la vraie) en couleurs !