Artbook No-Xice© Winteries : au programme, surprises

Il est parti à l’impression mercredi : le prochain artbook du fanzine Nantais No-Xice© ! Tout frais comme le thème retenu : l’hiver !

Supervisé par San Lee pour le maquettage et l’imprimeur, illustré par SuzieSuzy, Elarin, Ayleen, Zork et moi, No-Xice© Winteries est le deuxième artbook collectif que nous publions chez No-Xice©. Nouveau format, nouvelle reliure – un support dont je vous parlerai en photographies une fois l’objet entre les mains ^.~ Surprises, surprises…

Comme annoncé dans le projet Winteries en février, plusieurs de mes portraits Winter Manga Characters, notamment publiés en ligne cet hiver sur Deviant Art, sont au programme. Sont également prévues de nouvelles illustrations, issues de mes récentes galeries de paysages ou « landscapes » sur deviant Art– plus exactement deux d’entre elles, qui se prêtaient particulièrement bien à la thématique – saurez-vous devinez lesquelles ?

S’y ajoutent enfin des portraits plus réalistes – que je vous partagerai depuis Deviant Art, là encore sous forme de devinette, pour changer. Bientôt ^-^

Pour satisfaire votre curiosité d’ici-là, retrouvez :

Encore merci à eux tous d’avoir participé ! L’artbook No-Xice© Winteries sortira au public le 23 mars 2019 pour le salon  « Partage ta bulle » à Saint-Gildas-des-Bois . Hâte d’y être !

Ou laissez-moi un commentaire

Pépin dans Le choix du Roi

Portée par le récit de Solène Bauché dans son roman le Choix du Roi, j’illustre aujourd’hui le petit frère d’Amaudra : Pépin !

Solène nous parle de boucles blondes, de yeux vert d’eau assortis d’un nez aquilin. Ici j’imagine ce jeune homme portant un regard affectueux et admiratif sur sa grande sœur :

Illustration de style réaliste, portrait de Pépin, un personnage du roman Le Choix du Roi
Illustration de style réaliste, portrait de Pépin, un personnage du roman Le Choix du Roi

Pour que Pépin ait un air de famille avec Amaudra, j’ai repris un visage en long ponctué de taches de rousseur, des yeux très légèrement en amande et des lèvres plutôt fines ourlées d’un demi-sourire énigmatique… Rehaussé d’une lueur un tantinet fantastique en contre-jour – dont une pointe dans les iris. Le portrait de Pépin est également basé sur la même ambiance que pour l’illustration d’Amaudra : sapins en hiver, fourrure et vacillante lumière.

Un petit mot sur l’auteure ! Solène Bauché est une auteure Nantaise et bretonne de cœur : n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook Solène Bauché Romancière, ou découvrir un extrait de son roman Le Choix du Roi sur Librinova !

Bon week-end à tous !

Ou laissez-moi un commentaire

Amaudra dans Le Choix du Roi

En ce mois d’hiver pour l’hémisphère Nord, une illustration d’Amaudra, l’un des personnages du roman « Le Choix du Roi » écrit par l’auteure Nantaise Solène Bauché !

Amaudra, la fille aînée de Charlemagne, dont le destin demeure obscur dans les archives – ici sous les traits d’une jeune femme énigmatique aux yeux ambrés – dorés suivant l’éclairage :

Illustration de style réaliste, portrait d'Amaudra, un personnage du roman Le Choix du Roi
Illustration de style réaliste, portrait d’Amaudra, un personnage du roman Le Choix du Roi

Pour dessiner ce portrait, je me suis inspirée des… Références de la romancière, Solène Bauché, justement ; ) Et d’une scène en pleine forêt que vous découvrirez si vous lisez Le Choix du Roi !

Pour l’anecdote, Le Choix du Roi épouse l’Histoire autant que les histoires, entre évènements d’envergure et chemins personnels. L’autrice distille intrigues ou défis avec une sincère compréhension des caractères et une attention tantôt empathique, tantôt pragmatique aux impératifs de chacun. J’ai été époustouflée !

Illustrer un personnage de roman me rappelle les moments où je déchiffrais à l’oreille un morceau de musique : lorsque j’en avais reconnu les notes et le rythme, et que je pouvais le jouer sans écouter l’original, il me semblait que l’air perdait de sa magie, de son mystère. Ici j’ai vaguement le même sentiment : tant que l’on reste immergé dans la lecture, le personnage de fiction conserve des traits plutôt flous ; une fois dessiné, c’est comme si l’on avait figé son visage, sa silhouette… Bien sûr, l’interprétation reste personnelle !

Et vous, est-ce que vous transposez aussi les media écriture – dessin ?

 

Ou laissez-moi un commentaire

Jardin Japonais à Nantes

Dessin numérique aux couleurs fantasmagoriques !

Récemment j’ai partagé un extrait vidéo de mon utilisation du « pinceau mélangeur » sur Photoshop : buissons teintés de rose sur Instagram ou de bleu sur Twitter. Cet outil requiert moins de ressources que le « mélange au doigt ». Dans ma quête d’optimisation informatique, c’était une découverte parfaite pour moi en matière d’illustration digitale !

Ici, je cherchais à ce que le paysage fonctionne sans le personnage d’origine – aussi ai-je ajouté quelques branches au premier plan – avec le fameux pinceau mélangeur ou « mixer brush » :

Japanese Garden of Nantes : Île de Versailles
Japanese Garden of Nantes : Île de Versailles

Comme la légende l’indique, ce dessin est une illustration en numérique, représentant un décor naturel bien que réinventé : le jardin japonais de l’Île de Versailles à Nantes. Ouvert toute l’année, ce parc abrite régulièrement des expositions ainsi que des aquariums. Des cerisiers y côtoient des bambous, des arbres taillés en plateau croisent l’ombre de buissons ou vénérables foisonnants. Dans l’étang, quelques canards épient les carpes… Bref, un petit paradis de verdure sur une île citadine de la ligne – tram 2.

Entre le moment où j’ai photographié et croqué le parc, et aujourd’hui, le rendu a évolué ; tout a commencé avec un repentir numérique sur ce jardin japonais : j’avais l’impression de ne pas être allée au bout de mon idée sur le traitement de l’image ! 

Et vous, vous arrive-t-il de revenir expérimenter sur vos anciens dessins ?

Ou laissez-moi un commentaire

Exposition Luce Courville : remerciements

Merci encore à Yoann et à l’équipe de la médiathèque de Luce Courville, ainsi qu’à la ville de Nantes pour cet évènement,

Merci également à No-Xice© – en particulier à San Lee pour la coordination,

Merci à Jérémie pour la recommandation et le contact,

Merci à Julien de Japanim Nantes et au magasin pour les figurines venues égayer les planches lors de l’exposition,

Merci à tous ceux qui sont venus nous noir durant ces trois mois d’exposition et notamment le dernier jour du 31 août !

Merci à tous ! Exposition Luce Courville programmation Mangasia - environnement UniqueGraph
Merci à tous ! Exposition Luce Courville programmation Mangasia – environnement UniqueGraph

nous lors de la dernière journée d'exposition !
San Lee, SuzieSuzy & Kômori | No-Xice© | Expo Luce Courville, programmation MangAsia

nous lors de la dernière journée d'exposition !
San Lee, Saisei & Kômori | No-Xice© | Expo Luce Courville, programmation MangAsia


Ce genre d’évènement rebooste. Sur ce, bonne rentrée à tous ^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Journée de rencontre le 31 août

Comme annoncé sur le précédent article concernant la dernière semaine d’exposition fin août, une partie de l’équipe No-Xice© sera présente à la médiathèque de Luce Courville pour une journée de rencontre, échanges et vente, le vendredi 31 août.

J’en profite pour vous partager quelques-unes de mes illustrations – ici, des dessins en couleurs, d’inspiration / style manga et shojo manga :

journée rencontre & vente – No-Xice Mangasia – le 31 août 2018
journée de rencontre et de vente – No-Xice© – programmation Mangasia – le 31 août 2018

En effet, si l’exposition Mangasia se prolonge jusque mi-septembre, les animations dans le cadre de la programmation s’achèvent cette semaine à Luce Courville !

Rendez-vous donc vendredi prochain :

Médiathèque Luce Courville
1, rue Eugène Thomas
44000 NANTES

Ce sera le dernier jour de l’exposition !
On se retrouve donc de 15h00 à 17h00 ^__^ A très bientôt !!


Quelques informations complémentaires avec :

Ou laissez-moi un commentaire

Avant – dernière semaine pour l’exposition !

Alors que Mangasia se poursuit en septembre, ce qui touche à sa programmation se termine bientôt dont l’actuel espace d’animation à Luce Courville*. Avant-dernière semaine pour l’exposition avec No-Xice©, qui se clôture fin août 2018 par conséquent.

Nouveaux clichés de l’espace pour l’occasion ! Comme promis, quelques nouvelles photographies avec nos biographies respectives – cliquez sur les miniatures pour voir en grand :

 

Et Merci à San Lee pour la coordination !

Ces trois mois d’exposition s’achèvent avec une journée de rencontre dont la date reste à confirmer. C’est le moment de (re)venir nous voir, donc !

*En effet, à partir de septembre, la médiathèque de Luce Courville accueille une exposition sur le rétro-gaming, avec Frag’n Fun – je vous en parlerai donc le mois prochain ^.~


Edit : ces biographies dessinateurs sont publiées au fur et à mesure sur le site web de No-Xice© ! Voici les premières parutions :

Soyez curieux ^.~

Ou laissez-moi un commentaire

Compte-rendu vernissage Mangasia

Parce que je comptais bien parler de Mangasia en parallèle de l’expo à Luce Courville, mais que j’ai d’abord confié l’article pour une parution No-Xicienne.

Voici mon compte-rendu sur le vernissage de l’exposition Mangasia !

Au Lieu Unique à Nantes, le vendredi 29 juin 2018


… Un formidable travail de collection et de présentation !

Taiwan, Corée du Sud, Indonésie, Japon, Chine, Hong Kong, Philippines, Inde, Thaïlande, Singapour … Plus de 20 pays (ou territoires) sont explorés : les bandes-dessinées semblent affluer de toute part à Mangasia ! C’est impressionnant de voir la richesse et la diversité qu’il nous est proposé de découvrir, le plus souvent remis en contexte et séquencé par thème, ce qui offre plus qu’un simple catalogue – ce que je craignais au départ.

La surface d’exposition paraît tout de suite confortable : le Lieu Unique offre une grande salle, scénarisée en six sections pour l’occasion. Comme lors des précédents évènements, le visiteur est guidé dans une ambiance tamisée en clair-obscur par des textes en Français comme en Anglais – qui lui décrivent un type narratif ou définissent un genre d’œuvre. En parallèle, une frise historique nous raconte les principaux évènements sociaux (guerre et paix, élections et prises de pouvoir…) qui jalonnent les parcours de vie et influencent de fait les créateurs, dans leur liberté comme dans leur censure, dans leurs récits et leurs approches.

Qu’il s’agisse de manga Japonais, de komiks Philippins, de manhua Coréens ou de one-baht Thaïlandais, je suis allée de découverte en découverte. J’ai vraiment apprécié y trouver des planches originales et des ouvrages en couleurs comme en noir et blanc, de toutes les époques ; j’ai adoré l’espace sur les Yokaï, le bestiaire surnaturel et les fables en général avec le dieu singe, ainsi que la relative parité entre héros et héroïnes en général. D’autant qu’il y a un petit espace lecture pour feuilleter directement !  J’ai été impressionnée par la gigantesque estampe sur bois en trois panneaux. Quant aux curieux de plus de 16 ans, ils peuvent se documenter dans un espace réservé aux « dessins de printemps » (shunga mais aussi yaoi, yuri) et aux muzan-e « dessins d’atrocités ». Plus grand public, sont présent des références au cosplay et à l’animation…

… Bien qu’en comparaison du foisonnement d’œuvres papier qui nous sont présentées, on trouve le numérique plus rare. Alors que certains textes citent des projets d’adaptations de bd à l’écran en Inde et aux Philippines par exemple, c’est surtout le Japon qui m’a semblé présent en termes de diffusion sur place : quatre zones de projections avec notamment des extraits d’Astro Boy, de Princess Saphir et une performance de la vocaloid Hatsune Miku, ainsi qu’une interview du dessinateur Naoki Urasawa (Pluto, Billi Bat, Monster…). Pour diverses raisons, il a sans doute été plus aisé de se procurer ses enregistrements.


Personnellement, j’apprécie que soit expliqué au grand public la diversité des œuvres et surtout, des sujets et des lecteurs ou spectateurs : il y a 30 ans et pendant longtemps, une censure importante avait été appliquée en France sur les programmes télévisés – du fait d’une méconnaissance des animés, dans son rapport audience – contenu. C’est un sujet que l’on aborde dans les conférences No-Xice justement. Et aujourd’hui, à l’exposition Mangasia, un autre pas est fait pour expliquer qu’il existe des bandes-dessinées et animés pour les petits, les adolescent.e.s, les jeunes adultes, les salary men / woman, etc. Et ça, ça fait plaisir !


L’exposition « Mangasia, Merveilles de la bande dessinée d’Asie » – du 30 juin au 15 septembre 2018. Je vous recommande sincèrement d’y aller ! Si vous voulez voir quelques photos, je laisse toujours la primeur à No-Xice ^-^

Compte-rendu par Saisei – le 3 juillet 2018

Ou laissez-moi un commentaire

Exposition Luce Courville : scénarisation et animations

L’exposition à la médiathèque de Luce Courville se poursuit avec No-Xice© ! Voici des photographies des animations proposées par les agents de la médiathèque.

Cette fois-ci, je vous partage quelques clichés de la scénarisation des espaces découvertes. Depuis l’ouverture en juin, une touche supplémentaire est venue égayer les vitrines des planches originales grâce aux figurines de Japanim*  – merci Julien et son équipe ^__^

Cliquez sur les miniatures pour agrandir les photographies :

 

L’espace semble donc agréablement scénarisé pour cet évènement ; œuvres papier, cd ou dvd, œuvres digitales pour la musique, les jeux vidéo, les animés… Et nous. D’après la médiathèque, l’exposition et les animations marchent bien, surtout ce mois-ci en août ; certaines familles se sont même spécialement déplacées pour l’exposition ! De tels retours font vraiment plaisir !!!

A très bientôt pour une journée de rencontre et d’ici-là, je vous partage de nouvelles photographies avec les biographies de chacun aux côtés de leurs œuvres respectives. Merci encore à Yoann et à la médiathèque de Luce Courville, ainsi qu’à la ville de Nantes pour cet évènement et à toute l’équipe de No-Xice© – notamment à San Lee !


*En savoir plus sur Japanim de Nantes avec Japanim sur Facebook, ou Japanim sur Twitter ou Japanim sur Instagram.


Je vous souhaite un bel été ! Profitez bien des animations de votre ville ou d’ailleurs ^-^ Au fait, cet été vous êtes plutôt culture ou action ? Les deux peuvent se combiner !

Ou laissez-moi un commentaire