Concevoir une illustration pour le web

yrial in sight
illustration, marque & logotype – vue pour mobile / téléphone / smartphone & tablette

On se sert beaucoup de photographies pour alimenter les contenus en ligne : une belle / grande image happe le regard, incite à l’engagement, positionne rapidement le produit ou service – je ne reviens pas sur le bagage marketing – communication de l’intérêt des visuels. Qu’il s’agisse de sites d’informations, de sites web vitrine, de boutiques en ligne, de blog ou de réseaux sociaux, une image vaut toujours mille mots.

illustration d’accueil, titre et promesse de la marque – vue pour desktop / ordinateur

Or les photographies n’ont pas la quasi-exclusivité dans ce domaine : les illustrations y ont une petite place ! Ok sur le principe mais concrètement ?

Du temps où l’on construisait des pages non-responsive, il était simple de passer commande et d’y répondre : telle taille, telle résolution, tel sujet à traiter, tel poids de fichier. Éventuellement des items sur des calques transparents (que IE gérait très mal et qu’il fallait hacker en CSS lors de la mise en page). Le plus compliqué qui pouvait se produire, entre guillemets, c’était de produire un pattern : un motif qui puisse se répéter soit sur un axe x, soit un sur axe y, ou les deux. Pour résumer, l’illustrateur livrait une image comme une commande de tableau : une image à dimensions et à proportions fixes, affichée à 100%. Il subsistait des surprises entre les tailles et la colorimétrie des écrans clients mais ça s’arrêtait là, en gros.

imbrication d’illustration en header et background – vue pour desktop

Puis les tailles d’écrans des ordinateurs ont commencé à s’harmoniser, tandis que les supports et les types de réseaux s’étendaient au profit des téléphones portables – smartphones et tablettes de résolution très variable. Du wap monochrome on passe à Internet, le vrai ! Et finalement, les webdesigners / graphistes web / intégrateurs s’engagent dans un design responsive : la conception web qui s’adapte au support, quel qu’il soit.

En conséquence, côté illustrateur, concevoir une image percutante de nos jours demande un peu plus de souplesse et d’imagination. Tout d’abord, il faut « relever » les principales situations où l’image apparaîtra :

  • desktop – au moins un format d’écran
  • tablette – en version portrait et paysage
  • smartphone – idem, les deux orientations

Puis se demander si le message sera conservé, si l’image restera lisible :

  • L’image sera-t-elle tronquée et comment ?
  • Que reste-t-il de visible une fois l’image redimensionnée au support ?
comparaison entre vue pour téléphone et ordinateur : le décor en background disparaît

C’est d’autant plus vrai si votre dessin accueille du texte, qu’il soit déjà aplati dans l’image ou rajouté dynamiquement par-dessus. A ce stade, vous pouvez normalement établir un ou plusieurs canevas. Pour ma part, je démarre mon étude en 72dpi à partir de screenshots issus de la maquette conceptuelle ou de la version bêta ou + (suivant l’avancement du projet). Il est intéressant à ce stade de gribouiller plusieurs compositions, de manière à décider du type de formats / nombres de variantes :

  • Quel format livrer pour couvrir ses différentes possibilités ?
  • Faut-il une image adaptée à chaque situation ?
quadrillage pour une illustration* en vue ordinateur
même quadrillage, même croquis d’illustration* pour vue téléphone et tablette

Là vous devez normalement avoir un bon échange avec l’intégrateur du projet : s’il est prévu d’importer une image par media (en css) ou s’il est au contraire demandé un visuel global. Je vous fais grâce de toutes les modalités du CSS3 qui sont riches ! Chacun son métier :-p

Ensuite vous pouvez vous lancer dans votre créa, en belle définition pour être à l’aise, à partir de vos crayonnés en basse déf 🙂 Sans oublier les validations intermédiaires avec le client !

une illustration de décor pour un header qui accueille un texte dynamique par dessus

Et vous préparez mentalement à ce qu’il y ait des surprises XD


Ceci reste vrai quel que soit le medium que vous utilisez : traditionnel ou numérique, 2D ou 3D. Évidemment, tout cela demande à évoluer lorsqu’on pourra visiter un espace web en 3D – véritablement en 3D comme avec Oculus Rift ou HTC Vive pour n’en citer que deux ! Hâte de voir l’évolution de la toile dans les prochaines décennies !

*Pour l’anecdote, entre le moment où j’ai démarré cette illustration et aujourd’hui, le thème WordPress de mon portfolio a changé ses préconisations en matière de taille d’image… Résultat, ça ne correspond plus à ce que j’avais anticipé. Donc pour le moment, je garde le header issu de Tempus Fugit !


Et vous, vous dessinez pour quel media ?

Ou laissez-moi un commentaire

Exposition Luce Courville : remerciements

Merci encore à Yoann et à l’équipe de la médiathèque de Luce Courville, ainsi qu’à la ville de Nantes pour cet évènement,

Merci également à No-Xice© – en particulier à San Lee pour la coordination,

Merci à Jérémie pour la recommandation et le contact,

Merci à Julien de Japanim Nantes et au magasin pour les figurines venues égayer les planches lors de l’exposition,

Merci à tous ceux qui sont venus nous noir durant ces trois mois d’exposition et notamment le dernier jour du 31 août !

Merci à tous ! Exposition Luce Courville programmation Mangasia - environnement UniqueGraph
Merci à tous ! Exposition Luce Courville programmation Mangasia – environnement UniqueGraph
nous lors de la dernière journée d'exposition !
San Lee, SuzieSuzy & Kômori | No-Xice© | Expo Luce Courville, programmation MangAsia
nous lors de la dernière journée d'exposition !
San Lee, Saisei & Kômori | No-Xice© | Expo Luce Courville, programmation MangAsia

Ce genre d’évènement rebooste. Sur ce, bonne rentrée à tous ^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Journée de rencontre le 31 août

Comme annoncé sur le précédent article concernant la dernière semaine d’exposition fin août, une partie de l’équipe No-Xice© sera présente à la médiathèque de Luce Courville pour une journée de rencontre, échanges et vente, le vendredi 31 août.

J’en profite pour vous partager quelques-unes de mes illustrations – ici, des dessins en couleurs, d’inspiration / style manga et shojo manga :

journée rencontre & vente – No-Xice Mangasia – le 31 août 2018
journée de rencontre et de vente – No-Xice© – programmation Mangasia – le 31 août 2018

En effet, si l’exposition Mangasia se prolonge jusque mi-septembre, les animations dans le cadre de la programmation s’achèvent cette semaine à Luce Courville !

Rendez-vous donc vendredi prochain :

Médiathèque Luce Courville
1, rue Eugène Thomas
44000 NANTES

Ce sera le dernier jour de l’exposition !
On se retrouve donc de 15h00 à 17h00 ^__^ A très bientôt !!


Quelques informations complémentaires avec :

Ou laissez-moi un commentaire

Avant – dernière semaine pour l’exposition !

Alors que Mangasia se poursuit en septembre, ce qui touche à sa programmation se termine bientôt dont l’actuel espace d’animation à Luce Courville*. Avant-dernière semaine pour l’exposition avec No-Xice©, qui se clôture fin août 2018 par conséquent.

Nouveaux clichés de l’espace pour l’occasion ! Comme promis, quelques nouvelles photographies avec nos biographies respectives – cliquez sur les miniatures pour voir en grand :

 

Et Merci à San Lee pour la coordination !

Ces trois mois d’exposition s’achèvent avec une journée de rencontre dont la date reste à confirmer. C’est le moment de (re)venir nous voir, donc !

*En effet, à partir de septembre, la médiathèque de Luce Courville accueille une exposition sur le rétro-gaming, avec Frag’n Fun – je vous en parlerai donc le mois prochain ^.~


Edit : ces biographies dessinateurs sont publiées au fur et à mesure sur le site web de No-Xice© ! Voici les premières parutions :

Soyez curieux ^.~

Ou laissez-moi un commentaire

Exposition Luce Courville : scénarisation et animations

L’exposition à la médiathèque de Luce Courville se poursuit avec No-Xice© ! Voici des photographies des animations proposées par les agents de la médiathèque.

Cette fois-ci, je vous partage quelques clichés de la scénarisation des espaces découvertes. Depuis l’ouverture en juin, une touche supplémentaire est venue égayer les vitrines des planches originales grâce aux figurines de Japanim*  – merci Julien et son équipe ^__^

Cliquez sur les miniatures pour agrandir les photographies :

 

L’espace semble donc agréablement scénarisé pour cet évènement ; œuvres papier, cd ou dvd, œuvres digitales pour la musique, les jeux vidéo, les animés… Et nous. D’après la médiathèque, l’exposition et les animations marchent bien, surtout ce mois-ci en août ; certaines familles se sont même spécialement déplacées pour l’exposition ! De tels retours font vraiment plaisir !!!

A très bientôt pour une journée de rencontre et d’ici-là, je vous partage de nouvelles photographies avec les biographies de chacun aux côtés de leurs œuvres respectives. Merci encore à Yoann et à la médiathèque de Luce Courville, ainsi qu’à la ville de Nantes pour cet évènement et à toute l’équipe de No-Xice© – notamment à San Lee !


*En savoir plus sur Japanim de Nantes avec Japanim sur Facebook, ou Japanim sur Twitter ou Japanim sur Instagram.


Je vous souhaite un bel été ! Profitez bien des animations de votre ville ou d’ailleurs ^-^ Au fait, cet été vous êtes plutôt culture ou action ? Les deux peuvent se combiner !

Ou laissez-moi un commentaire

Fanart re:Style, colorisation preview

Dans l’équipe No-Xice, nous gardons les dessins en grand format et visibles en intégralité pour l’artbook, exclusivement. C’est pourquoi je ne vous partage ici que des « previews » autrement dit, des aperçus partiels de mon illustration.

Voici une animation jusqu’à la colorisation sur « Shinigami Glandouille » :

animation speedpainting
animation speedpainting | dessin « Shinigami Glandouille » du crayonné à la mise en couleurs

J’espère en tout cas que nous sortirons du multimédia ! C’est ma marotte depuis mes 14-15 ans : combiner plusieurs supports entre eux. Ici j’ai proposé, comme je le fais en clientèle depuis quelques années, d’apposer un QR code sur la version papier pour vous fournir du contenu supplémentaire en numérique.

Et sur la version numérique – si on sort l’artbook en version numérique – j’ai proposé que le contenu soit téléchargeable avec l’artbook. Peut-être des crayonnés, des étapes de mises en couleurs, des anecdotes, des animations comme celle-ci. Affaire à suivre !

Et d’ici-là…

Ou laissez-moi un commentaire

Journée de rencontre le 30 juin

EDIT : cette journée est reportée fin Août – date à définir – je vous tiens au courant .


Dans le cadre de l’exposition sur l’influence du manga à Nantes, est organisée une journée de rencontre et de vente à la médiathèque de Luce Courville, où je suis exposée avec les membres de No-Xice©. Elle a lieu ce samedi, le 30 juin prochain, à la médiathèque ! 

Médiathèque Luce Courville
1, rue Eugène Thomas
44000 NANTES

J’en profite pour vous partager quelques-uns de mes travaux – ici, des illustrations en noir et blanc, utilisant de la trame numérique pour certaines – qui y sont exposés :

journée de rencontre et de vente - No-Xice© - le 30 juin 2018
journée de rencontre et de vente – No-Xice© – le 30 juin 2018

Cet évènement prend place dans le cadre de Mangasia, dont j’avais parlé un peu plus tôt, organisé par la ville de Nantes pour l’été 2018.

Alors rendez-vous samedi prochain à Luce Courville, au nord de Nantes ! Plus d’informations sur cette journée sur No-Xice© : )

 

Ou laissez-moi un commentaire

Programmation Mangasia : exposition à Luce Courville

C’est la deuxième exposition de l’année pour les membres du collectif No-Xice© !

Après la communauté de communes de Pont-Château, les œuvres no-xiciennes reviennent aux sources, à Luce Courville. En effet, depuis le 5 juin, nous sommes exposés à la médiathèque pour une thématique dédiée à l’influence asiatique dans la création dessinée – une thématique déclinée de Mangasia. Ce festival rassemble des œuvres inspirées ou issues de la bande dessinée asiatique – pas qu’au Japon donc, toute l’Asie ! Ce temps fort occupera le Lieu Unique à partir du 30 juin tandis que les bibliothèques Nantaises, dont Luce Courville y contribuent déjà avec leurs propres animations : )

 

Œuvres de Suzie Suzy | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres de Suzie Suzy | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Planches originales de San Lee | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Planches originales de San Lee | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres d’Elairin | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Oeuvres originales d'Ayleen | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres originales d’Ayleen | No-Xice© | Expo Luce Courville autour de MangAsia
SuzieSuzy, Saisei, San Lee & Komori - manquent Ayleen et Elairin
SuzieSuzy, Saisei, San Lee & Komori – manquent Ayleen et Elairin

Quelques informations supplémentaires avec :

Je ferai probablement un autre article sur l’agencement de l’exposition !

Bonne fin de semaine à vous – surtout si vous venez nous voir ; ) Et merci à la Médiathèque de Luce Courville et à la Ville de Nantes pour cette belle initiative.


Articles connexes :

Ou laissez-moi un commentaire

Tempus Fugit : histoire de l’environnement

Vous souvenez-vous de cette ambiance sous-marine explorée il y a quelques temps ? Une première pour moi en tout cas \^o^/

Cette thématique, « Le temps s’enfuit » ou « Tempus Fugit » était devenu un projet bac-à-sable, où j’intégrais des essais de composition, de texture… J’en ai donc profiter pour remasteriser les décors des trois volets du triptyque passé, présent, futur. Pour voir les décors un par un, j’ai mis à jour les articles concernés en avril. Pour l’évolution de la conception et l’histoire générale de l’environnement, c’est ici que ça se passe ^__^

 

Sous les eaux… (dé)Gonflement des océans

L’espèce que j’ai choisie d’illustrer débute sa vie sous l’eau, à un moment où les océans sont au maximum de leur volume carboné, ie avec un niveau des eaux au plus haut. Le premier changement de paradigme qu’il m’a paru intéressant de montrer, est la diminution de l’espace de vie – dû au dégonflement des océans. Ici, on pense d’abord se trouver en eaux profondes (vue du passé) mais la zone s’éclaircit progressivement (vue du présent) et la surface se rapproche des cimes (vue du futur) pour finalement les engloutir :

Tempus Fugit | évolution du milieu : diminution du niveau des eaux - rapprochement de la surface
Tempus Fugit | évolution du milieu : diminution du niveau des eaux – rapprochement de la surface

En effet, l’eau se dilate à l’absorption du carbone ; arrivée à un certain point, les océans dégazent le dioxyde de carbone dans l’atmosphère et petit à petit, leur volume diminue – par exemple, le niveau des eaux baisse et laisse apparaître des terres en surface. Représenter ce phénomène n’est pas gratuit : j’avais dans l’idée un second triptyque où l’espèce est obligée de migrer en surface. Les bassins amphibies illustrés à gauche de la vision du futur en sont un indice ^.~

 

Ambiance lumineuse et atouts :

Le fond des océans est-il sombre ? Ici j’imagine que des coraux luminescents offrent des zones de lumière. Ensuite, ces coraux, comme d’autres coraux actuels, se forment par empilement : chaque nouveau corail se créé sur les vestiges de la génération précédente. Petit à petit, les blocs s’étoffent. L’espèce dominante a donc progressivement utilisé ses coraux à la fois pour s’éclairer et pour modeler des habitats :

Tempus Fugit | les coraux bioluminescents, à la fois source de lumière et matériau de construction
Tempus Fugit | les coraux bioluminescents, à la fois source de lumière et matériau de construction

Le changement d’atmosphère marine permet aussi à l’espèce dominante de coloniser peu à peu d’autres zones jusqu’alors peu attractives – on aperçoit des édifices au loin, brouillés par la perspective.

 

Appropriation du milieu :

C’est la partie où je me suis vraiment fait plaisir, je l’avoue ! La transformation d’un même lieu au cours du temps : cavernes troglodytiques, villes antiques, cités modernes. J’ai aussi imaginé que certaines constructions étaient difficiles à maintenir ou se trouvaient désaffectées – d’où la dégradation de l’édifice de droite, maladroitement conservé par des piliers de soutènement :

Tempus Fugit | construction des troglodytes jusqu'au édifices modernes
Tempus Fugit | construction des troglodytes jusqu’au édifices modernes

Je me suis aussi permise de juxtaposer des constructions très diverses en âge technologique, un côté patchwork que j’apprécie dans la vie réelle ^__^ Pour l’anecdote, j’ai longtemps hésité à supprimer la tour antique ; la conserver était finalement la bonne solution, pour rehausser le côté historique de l’occupation et de la transition vers d’autres lieux. Un simple vestige du temps – toujours le thème !

 

Maîtrise du territoire :

Un grand classique des cours du secondaire ! Et même après… Ici, penser à l’aménagement du territoire m’a aidée à retracer

  • les zones d’occupations : cachettes dans l’habitat (passé) et probable itinérance ; puis l’espèce s’affirme comme prédateur majoritaire et s’affiche de manière plus ostentatoire (présent) ; enfin, suite à l’épuisement des ressources, certains quartiers sont délaissés au profit de la « plaine » jusqu’alors peu visible dans l’obscurité, au delà de la faille (futur)
  • les évolutions architecturales : faille à l’état brut, émergence de colonnes et de cavités habitées, formation de parois de plus en plus fines et remodelage par dessus les roches en balcons :
Tempus Fugit | évolution du site de vie, vers la maîtrise (et épuisement) du territoire !
Tempus Fugit | évolution du site de vie, vers la maîtrise (et épuisement) du territoire !

La vision du passé montre une faune relativement foisonnante et uniformément répartie ; celle du présent montre déjà une faune traitée davantage comme un apparat dans les zones supérieures, à l’inverse des les quartiers inférieurs (ceux qui vivent en dessous) où elle menace d’obstruer les sorties d’aération ; la vision du futur montre carrément un dépeuplement de la faune (squelettes au premier plan) et une reconquête aléatoire de la « végétation » (flore ou faune réduite à sa plus simple expression).

 

Voilà, voilà !

C’était pour Tempus Fugit, un projet d’artbook né en 2013 chez No-Xice. La version papier n’a finalement pas été tirée : nombre d’entre nous au collectif ont calé sur le thème ! Toutefois le sujet me tenait à cœur – je n’avais encore jamais rien illustré sous l’eau. Pour mémoire, il s’agit de cette aventure-ci, que j’avais commencée à détailler en mars 2014. Quand on dit quel le temps s’enfuit…^__^

Ou laissez-moi un commentaire

Convention nantaise ce week-end !

J’en ai parlé la semaine dernière, elle se prépare depuis des mois, elle a fait l’objet d’un teasing sympathique sur les réseaux… Oui, c’est Heroes of Wazabi !

affiche-wazabi-2016-flyer-heroes-of-wazabi
Wazabi 11 | Heroes of Wazabi | 10 et 11 sept. 2016

Une affiche où Wolf, Belette et Rox ont remis le couvert, sous la coupe de la dragonnesque Merlin de Wazabi et du pôle com’ de l’asso.

Cette convention, c’est ce week-end ! 

Toutes leurs news sur les activités, les invités et les stands exposants : www.wazabi.fr
Informations pratiques sur l’organisation de l’évènement : wazabi.fr/w11-heroes-of-wazabi/

Ou laissez-moi un commentaire