Journée de rencontre le 30 juin

EDIT : cette journée est reportée fin Août – date à définir – je vous tiens au courant .

_________________

Dans le cadre de l’exposition sur l’influence du manga à Nantes, est organisée une journée de rencontre et de vente à la médiathèque de Luce Courville, où je suis exposée avec les membres de No-Xice. Elle a lieu ce samedi, le 30 juin prochain, à la médiathèque ! 

Médiathèque Luce Courville
1, rue Eugène Thomas
44000 NANTES

J’en profite pour vous partager quelques-uns de mes travaux – ici, des illustrations en noir et blanc, utilisant de la trame numérique pour certaines – qui y sont exposés :

journée de rencontre et de vente - No-Xice - le 30 juin 2018
journée de rencontre et de vente – No-Xice – le 30 juin 2018

Cet évènement prend place dans le cadre de Mangasia, dont j’avais parlé un peu plus tôt, organisé par la ville de Nantes pour l’été 2018.

Alors rendez-vous samedi prochain à Luce Courville, au nord de Nantes ! Plus d’informations sur cette journée sur No-Xice : )

 

Programmation Mangasia : exposition à Luce Courville

C’est la deuxième exposition de l’année pour les membres du collectif No-Xice !

Après la communauté de communes de Pont-Château, les œuvres no-xiciennes reviennent aux sources, à Luce Courville. En effet, depuis le 5 juin, nous sommes exposés à la médiathèque pour une thématique dédiée à l’influence asiatique dans la création dessinée – une thématique déclinée de Mangasia. Ce festival rassemble des œuvres inspirées ou issues de la bande dessinée asiatique – pas qu’au Japon donc, toute l’Asie ! Ce temps fort occupera le Lieu Unique à partir du 30 juin tandis que les bibliothèques Nantaises, dont Luce Courville y contribuent déjà avec leurs propres animations : )

 

Œuvres de Suzie Suzy | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres de Suzie Suzy | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Planches originales de San Lee | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Planches originales de San Lee | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres d’Elairin | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Oeuvres originales d'Ayleen | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
Œuvres originales d’Ayleen | No-Xice | Expo Luce Courville autour de MangAsia
SuzieSuzy, Saisei, San Lee & Komori - manquent Ayleen et Elairin
SuzieSuzy, Saisei, San Lee & Komori – manquent Ayleen et Elairin

Quelques informations supplémentaires avec :

Je ferai probablement un autre article sur l’agencement de l’exposition !

Bonne fin de semaine à vous – surtout si vous venez nous voir ; )

____

Articles connexes :

Tempus Fugit : histoire de l’environnement

Vous souvenez-vous de cette ambiance sous-marine explorée il y a quelques temps ? Une première pour moi en tout cas \^o^/

Cette thématique, « Le temps s’enfuit » ou « Tempus Fugit » était devenu un projet bac-à-sable, où j’intégrais des essais de composition, de texture… J’en ai donc profiter pour remasteriser les décors des trois volets du triptyque passé, présent, futur. Pour voir les décors un par un, j’ai mis à jour les articles concernés en avril. Pour l’évolution de la conception et l’histoire générale de l’environnement, c’est ici que ça se passe ^__^

 

Sous les eaux… (dé)Gonflement des océans

L’espèce que j’ai choisie d’illustrer débute sa vie sous l’eau, à un moment où les océans sont au maximum de leur volume carboné, ie avec un niveau des eaux au plus haut. Le premier changement de paradigme qu’il m’a paru intéressant de montrer, est la diminution de l’espace de vie – dû au dégonflement des océans. Ici, on pense d’abord se trouver en eaux profondes (vue du passé) mais la zone s’éclaircit progressivement (vue du présent) et la surface se rapproche des cimes (vue du futur) pour finalement les engloutir :

Tempus Fugit | évolution du milieu : diminution du niveau des eaux - rapprochement de la surface
Tempus Fugit | évolution du milieu : diminution du niveau des eaux – rapprochement de la surface

En effet, l’eau se dilate à l’absorption du carbone ; arrivée à un certain point, les océans dégazent le dioxyde de carbone dans l’atmosphère et petit à petit, leur volume diminue – par exemple, le niveau des eaux baisse et laisse apparaître des terres en surface. Représenter ce phénomène n’est pas gratuit : j’avais dans l’idée un second triptyque où l’espèce est obligée de migrer en surface. Les bassins amphibies illustrés à gauche de la vision du futur en sont un indice ^.~

 

Ambiance lumineuse et atouts :

Le fond des océans est-il sombre ? Ici j’imagine que des coraux luminescents offrent des zones de lumière. Ensuite, ces coraux, comme d’autres coraux actuels, se forment par empilement : chaque nouveau corail se créé sur les vestiges de la génération précédente. Petit à petit, les blocs s’étoffent. L’espèce dominante a donc progressivement utilisé ses coraux à la fois pour s’éclairer et pour modeler des habitats :

Tempus Fugit | les coraux bioluminescents, à la fois source de lumière et matériau de construction
Tempus Fugit | les coraux bioluminescents, à la fois source de lumière et matériau de construction

Le changement d’atmosphère marine permet aussi à l’espèce dominante de coloniser peu à peu d’autres zones jusqu’alors peu attractives – on aperçoit des édifices au loin, brouillés par la perspective.

 

Appropriation du milieu :

C’est la partie où je me suis vraiment fait plaisir, je l’avoue ! La transformation d’un même lieu au cours du temps : cavernes troglodytiques, villes antiques, cités modernes. J’ai aussi imaginé que certaines constructions étaient difficiles à maintenir ou se trouvaient désaffectées – d’où la dégradation de l’édifice de droite, maladroitement conservé par des piliers de soutènement :

Tempus Fugit | construction des troglodytes jusqu'au édifices modernes
Tempus Fugit | construction des troglodytes jusqu’au édifices modernes

Je me suis aussi permise de juxtaposer des constructions très diverses en âge technologique, un côté patchwork que j’apprécie dans la vie réelle ^__^ Pour l’anecdote, j’ai longtemps hésité à supprimer la tour antique ; la conserver était finalement la bonne solution, pour rehausser le côté historique de l’occupation et de la transition vers d’autres lieux. Un simple vestige du temps – toujours le thème !

 

Maîtrise du territoire :

Un grand classique des cours du secondaire ! Et même après… Ici, penser à l’aménagement du territoire m’a aidée à retracer

  • les zones d’occupations : cachettes dans l’habitat (passé) et probable itinérance ; puis l’espèce s’affirme comme prédateur majoritaire et s’affiche de manière plus ostentatoire (présent) ; enfin, suite à l’épuisement des ressources, certains quartiers sont délaissés au profit de la « plaine » jusqu’alors peu visible dans l’obscurité, au delà de la faille (futur)
  • les évolutions architecturales : faille à l’état brut, émergence de colonnes et de cavités habitées, formation de parois de plus en plus fines et remodelage par dessus les roches en balcons :
Tempus Fugit | évolution du site de vie, vers la maîtrise (et épuisement) du territoire !
Tempus Fugit | évolution du site de vie, vers la maîtrise (et épuisement) du territoire !

La vision du passé montre une faune relativement foisonnante et uniformément répartie ; celle du présent montre déjà une faune traitée davantage comme un apparat dans les zones supérieures, à l’inverse des les quartiers inférieurs (ceux qui vivent en dessous) où elle menace d’obstruer les sorties d’aération ; la vision du futur montre carrément un dépeuplement de la faune (squelettes au premier plan) et une reconquête aléatoire de la « végétation » (flore ou faune réduite à sa plus simple expression).

 

Voilà, voilà !

C’était pour Tempus Fugit, un projet d’artbook né en 2013 chez No-Xice. La version papier n’a finalement pas été tirée : nombre d’entre nous au collectif ont calé sur le thème ! Toutefois le sujet me tenait à cœur – je n’avais encore jamais rien illustré sous l’eau. Pour mémoire, il s’agit de cette aventure-ci, que j’avais commencée à détailler en mars 2014. Quand on dit quel le temps s’enfuit…^__^

Convention nantaise ce week-end !

J’en ai parlé la semaine dernière, elle se prépare depuis des mois, elle a fait l’objet d’un teasing sympathique sur les réseaux… Oui, c’est Heroes of Wazabi !

affiche-wazabi-2016-flyer-heroes-of-wazabi
Wazabi 11 | Heroes of Wazabi | 10 et 11 sept. 2016

Une affiche où Wolf, Belette et Rox ont remis le couvert, sous la coupe de la dragonnesque Merlin de Wazabi et du pôle com’ de l’asso.

Cette convention, c’est ce week-end ! 

Toutes leurs news sur les activités, les invités et les stands exposants : www.wazabi.fr
Informations pratiques sur l’organisation de l’évènement : wazabi.fr/w11-heroes-of-wazabi/

Goodies Wazabies for Heroes of Wazabi !

Vous l’aviez demandé. Vous l’avez ! L’association Wazabi publie des goodies 100% illustrées cette année. En parallèle des badges et miroirs, décapsuleurs et  t-shirts. Et cette fois-ci, il s’agit de fragments* des précédentes affiches, format carte postale A4 !

cartes illustrées | Wazabi
cartes illustrées | Wazabi | sortie pour la convention Heroes of Wazabi | Septembre 2016

* Je dis fragments, car :

• L’A4 n’est pas homothétique du B1 par exemple ; une partie du dessin a donc été rognée – forcément !
• Le format retenu est plus petit que les affiches « normales » ; quelques zooms s’imposent donc sur ce format intermédiaire entre une affiche A3 / A0 / B1 et un flyer A6.

news-2016-08-30-goodies-wazabi-cartes-center
Visuels de gauche à droite : Wazabi Golden Week, Wazabi Itadakimasu, Pique-Nique Wazabi, Wazabi Tournament, et Epic Wazabi (collaboration avec Wolf & Belette) !

Fragments aussi car certaines affiches ont été conçues pour accueillir du texte – beaucoup de texte, comme vous savez… Par conséquent, j’ai choisi de recentrer le cadrage sur un ou des morceaux choisis de l’illustration. Il a parfois été nécessaire de complètement repenser les éléments !

Toutefois, il n’est pas question de sortir un puzzle ^__^
Vous aurez donc des illustrations (décor + personnages) en version intégrale.
… Bon en fait ce serait une idée, ça : des miniatures qui, assemblées, formeraient une illustration complète ^^

news-2016-08-30-goodies-wazabi-cartes-center-rotate
cartes illustrées issues des affiches Wazabi | sortie pour la convention Heroes of Wazabi | Septembre 2016

Vous retrouverez donc quelques-unes des illustrations des précédentes affiches samedi 10 et dimanche 11 septembre à Heroes of Wazabi !

____________________________

Remarques sur…

• Ces nouveaux produits illustrés :
Le papier choisi diffère de ce que vous aviez pour l’artwork né de Wazabi Origins ; à cette occasion-là, nous avions retenu un papier granulé. La texture était sympa mais vous aviez regretté que le dessin ne se plie pas. Là ce sera possible de rouler le dessin ! ^.~

• Les produits dérivés de Wazabi :
Retrouvez l’ensemble des autres goodies habituelles lors de l’évènement – plus d’infos sur www.wazabi.fr

____________________________

1er mai, muguet et coccinelle

Trames numériques toujours et une pincée de couleur pour ce 1er mai !

news-2016-05-01-premier-mai-trame-numerique-muguet-coccinelle

Brin de muguet, clochettes et coccinelle, trames numériques

Pour les feuilles du muguet et les clochettes, j’en ai profité pour expérimenter la création de trames… Personnelles, avec une linéature précise cette fois. Bien, c’est rudement pratique ! Les trames conçues de cette façon-là se superposent sans problème. Or à force de brasser différentes sources, on finit par rencontrer quelques complications pour la pose des ombres.

news-2016-05-01-premier-mai-trame-numerique-zoom

Zoom sur ces trames à petits points (sources externes) : différence entre la trame des feuilles, des clochettes et du fond. Les ombres sur les feuilles m’ont finalement amenée à créer des trames identiques pour poser les valeurs.

Alors j’en profite pour faire un peu de pub au fanzine No-Xice ; c’est sur ce tutoriel-ci que je me suis basée : fabriquer ses trames numériques.

Amateur de trames, faites-y un petit tour, ça vaut vraiment le coup. Ne serait-ce que pour tramer vos décors en 2/2 ^o^

Plume G et encrage net – part.1

Suite à quelques expérimentations d’encrage traditionnel et numérique

… Projets de bannières pour les tutoriels !

news-2016-04-20-tuto-ban-05-pose-trames-numeriques

Bannière du tuto #05 sur la pose de trames numériques proprement dites.

news-2016-04-20-tuto-ban-06-trames-tissus

Bannière du tuto #06 sur la pose de textiles en trames numériques, avec un petit apparté sur la peau.

Trames printanières, tutoriels no-xiciens

En ce début d’avril, je renoue avec un exercice qui a pourtant bien animé ce site : les tutoriels ! C’est une idée de San Lee qui m’a incitée à m’y remettre. Le prochain cours se tient donc sur le site du fanzine No-Xice.

Il s’agit d’une première étape pour cette illustration, qui servira de bases pour plusieurs cours relatifs aux trames numériques :

news-2016-04-14-tresses-chinoises-encre-2010-trames-2016

Un dessin encré* au bic « sur un coin de table » en 2010 et qui se retrouve finalement tramé en 2016 ^^

Pourquoi parler de trames à l’ère du numérique ? Après tout, la trame n’est pas franchement vouée à être publiée en ligne, les petits points sont en effet destinés à l’impression papier :

news-2016-04-14-tresses-chinoises-zoom-fleur

Zoom sur un détail floral : vue à l’échelle, les points piquent les yeux !

Et c’est précisément ce qui donne un caractère « chaud » à la matière, moins « froid » en tout cas (moins parfait) surtout avec le granulé du papier tradi juste dessous :

news-2016-04-14-tresses-chinoises-zooms

Ici le dessin est rapetissé et la trame moire ; c’est une des choses que j’expliquerai !

Pour conclure, mon premier tutoriel no-xicien portera sur la pose de trame en mode masque ; il fait directement référence à ce tutoriel-ci, disponible dans la section tutoriel de ce site. Mais attention ! Le tuto datait de 2011 et avait été réalisé avec Photoshop CS2… A la relecture, je n’ai pas pu reproduire un comportement à l’identique (en particulier la transition – masque – sélection – couche).

Le tutoriel sur No-Xice est donc le plus à jour des deux, enfin avec mes moyens c’est-à-dire avec un photoshop CS5. Bonne lecture et bonne pratique ! A vous !

__________________________________________________________

*Le line est disponible ici.

On parle de…

… La collaboration signée No-Xice & Maxilia ! ^o^/

Ça se passe ici avec le Nouveau partenariat : Maxilia ! Cette ancienne No-Xicienne anime une émission chez E-Corp Live – où il lui arrive de délaisser les zombies pour les singes… Ce qui lui valu le doux surnom de MonkeyKiller sur Resident Evil Zero XD. Et quand elle ne streame pas en orange et noir, elle s’adonne au multicolor acidulé sur sa propre chaîne*.

Ci-après, l’avatar de la streameuse, une réalisation de San Lee, auteur à No-Xice :

Avatar de San Lee pour Maxilia, streameuse jeu vidéo sur Twitch. A la fois dark et choupie !

On sent l’influence du dessinateur tradi : encre noire et ombres tramées. Les projections d’encre liquides sont très sympas et s’accordent bien à l’effet « splash » de la charte ! Quant aux hachures texturées, il s’agit d’une de ses créations personnelles en matière de trames. Comme quoi, on peut très bien associer effet traditionnel et outil numérique dans un visuel moderne.

> Voir la présentation complète de cette collab’ !

________________________________________________________________

Rétroliens :

*Chaîne twitch : Maxilia ZombieKiller

• Précédent article sur la création d’overlay