Exercices sur objets – à table !

Comme promis dans les derniers exercices sur objets – les empotés ! voici de nouvelles créations dominicales avec Bryce 5. Avec cette fois, des tables hautes, des tables basses et des fauteuils aux allures rétro. Toujours en modélisation et rendu 3D.

Je commence avec un jeu autour des formes coniques – avec un vase en cône vers le haut assorti d’une table basse en cône vers le bas :

mobilier - création d'objet 3D avec Bryce 5
un ensemble de mobilier 3D avec Bryce 5 : vase, fauteuil et table basse

Continuons sur cette effet de salle d’attente :

mobilier - création d'objet 3D avec Bryce 5
un ensemble de mobilier en 3D avec Bryce 5

Entre les érables pourpres et les coquetiers cerise, vous pensez sûrement que j’aime bien le rouge. C’est vrai – ainsi que tous les dérivés autour, du violet à l’orange. Si j’emploie ici facilement du rouge et du blanc, c’est parce que ces matières ont le mieux résisté au temps dans Bryce 5, à mon avis.

Allez, c’est parti pour quelques variantes lumineuses :

mobilier - création d'objet 3D avec Bryce 5
variation lumineuse sur l’ensemble de mobilier en 3D avec Bryce 5
mobilier - création d'objet 3D avec Bryce 5
variation lumineuse sur l’ensemble de mobilier en 3D avec Bryce 5

Pour ces deux variations où la lampe sur pied est allumée, j’ai dû utiliser des spots de lumières – un au niveau de l’ampoule dans l’abat-jour et un autre pour éclairer les objets environnants.

Place maintenant à un ensemble de salon, meublé d’un téléviseur avec effets de glitch (parasites) à la Matrix :

mobilier - création d'objet 3D avec Bryce 5
un ensemble de mobilier 3D avec Bryce 5 : pot et arbuste, fauteuils, coussin et écran de télévision

Les deux fauteuils sont déjà une variations du fauteuil blanc et du siège rouge (que je partage en fin d’article). Les fauteuils comme le coussin au sol sont créés avec des metaballs*, des sortes sphères qui fusionnent entre elles comme un coulis de fruits rouges.

A présent, changeons d’ambiance ! Baissons la luminosité, allumons la télé et jouont avec les spots de lumière :

mobilier - création d'objet 3D avec Bryce 5
variation sur le mobilier 3D avec Bryce 5 : pot et arbuste, fauteuils et écran de télévision allumé

Je n’en suis pas encore à étudier la modification de texture ; en conséquence, rien n’évoque ici le cuir ou les textiles (velours, lin, coton), matières qui recouvrent habituellement fauteuils et canapés. Le bois m’apporte également peu de satisfaction en terme de rendu pour le moment – voici toutefois une vue épurée des différentes tables hautes, en bois, ou bois et métal, à l’origine imaginées pour les scènes et qui se sont finalement muées en table basse et en lampe :

mobilier : tables et variantes de matières / textures- création d'objet 3D avec Bryce 5
mobilier 3D avec Bryce 5 : tables et variantes de matières / textures

Ces tables hautes, comme les tables basses des scènes 3D, sont construites à partir de cylindres : étirés, aplatis, bref déformés, puis imbriqués ou soustraits. Une exception toutefois, concernant le pied de la table 100% bois, qui lui, repose sur un cône doublé d’un cylindre.

A la suite, une série d’exemplaires de fauteuils, sièges et socles, qui imagent les combinaisons entre cylindres ou entre metaballs* :

mobilier : fauteuils, sièges, socles - création d'objet 3D avec Bryce 5
mobilier 3D avec Bryce 5 : fauteuils, sièges, socles

Comme précisé plus haut, le fauteuil blanc et le siège rouge sont réalisés à partir de metaballs, contrairement aux socles à l’avant-plan (qui eux résultent d’une combinaison de cylindres et de sphères aplaties). Combiner metaballs et primitives (cylindre, sphère, cône, etc.) ne m’a pas été possible dans Bryce 5. Dommage. Peut-être que d’autres y sont arrivés par le passé !


*metaball, metaballs : dans Bryce, désignent des sphères capables de créer des liens voire de fusionner ensemble en fonction de leur proximité. Plus elles sont proches, plus leurs formes se combinent, et ce, en positif comme en négatif – la coque du fauteuil comme celle du siège est ainsi née d’une metaball négative insérée partiellement dans une metaball positive. Les formes obtenues ont un côte très liquide, je trouve !


Maintenant que je bidouille régulièrement les objets, je perçois quelques limites par rapport à ce que j’aimerais faire : je regrette en effet de ne pas pouvoir sculpter les primitives – ou les metaballs ; je ne peux que les combiner entre elles et les déformer sommairement, selon les trois axes.

Cet article est le dernier du mois de juin ! Je compte profiter de la période estivale pour moins partager sur ce site durant juillet – août et ainsi me consacrer à mes autres sites web, dont surtout MDstudio mon site de photos, ainsi qu’aux réseaux sociaux que j’ai peu voire pas maintenu depuis mi-avril dernier.

Bon dimanche et bel été à tous ! Je vous dis au plus tard à la rentrée de septembre, pour la suite ^__^