Wazabi Girl et Koinobori pour la Wazabi VI

Wazabi Girl et Koinobori pour la Wazabi VI

Je laisse la primeur à l’association Wazabi pour l’annonce de sa prochaine soirée, mais je me permets de vous poster le dessin du personnage, dans le thème de la Golden Week, et plus particulièrement ici, arborant des "koi" (carpes) de tissus * :

news-2011-02-11-wazabi-6-girl-koinobori

Donc, le thème de la prochaine soirée Wazabi est celui de la Golden Week : la fameuse Gōruden Wīku avec ses quatre jours fériés, et probablement une des rares – voire la seule ? – vraie semaine de vacances au Japon, du 29 avril au 5 mai. En écho à cette période, la date de la Wazabi VI a été posée le samedi 30 avril.

Bon. Vous êtes contents, un peu de culture, mais là les puristes me sautent dessus, car représenter des koinobori* fait surtout référence à la fête des enfants (et pas directement aux adolescents et jeunes adultes habituellement public des soirées Wazabi). Eh bien, je répondrai que Wazabi se veut un évènement familial ! Par ailleurs, j’avais au choix dans les jours fériés, des thèmes aussi variés que la naissance d’un empereur, la Commémoration de la Constitution, ou la Nature…Le plus "festif" restait donc bien le Jour des Enfants. ^.^p

Tout élément culturel mis à part, j’avais pour consigne sur cette illustration – et par extension, sur l’affiche et le flyer associé :
– une pose dynamique ;
– un personnage ni trop enfantin ni trop adulte ;
– toujours le kimono de la wazabi girl, mais version yukata** ;
– des teintes vives et colorées (plutôt chaudes, même si ça ne m’avait pas été demandé en ces termes).
J’avais réalisé deux croquis préparatoires – je posterai peut-être l’autre- en tâchant de penser à la mise en page du texte qui allait suivre.

J’avoue avoir fait un écart pour la longueur du yukata** – enfin c’était déjà le cas pour le pique-nique Wazabi et il avait été validé, je le trouve de toute façon plus dynamique ainsi ^o^. Et encore, vous échappez au mix bustier-dentelles-et-accessoires, mais on conserve les loose socks (les fameuses chaussettes tombantes).
En revanche, j’ai collé au plus près pour la représentation des bannières colorées : une carpe noire pour le père, une rouge pour la mère (donc ici j’ai plutôt pensé à un petit couple, tout simplement) et des rubans de couleurs symbolisant le flots des rivières (que remontent les carpes, vous me suivez…). Traditionnellement on rajoute une petite carpe noire pour les garçons, une rouge pour les filles, mais on n’en est pas encore rendu là ^.~.

———————————————————–
*Notes sur les bannières : koi = carpe ; nobori = drapeau, donc on peut interpréter koinonori comme "carpes flottantes", en gros;
**Note sur la tenue : le yukata est léger kimono, théoriquement moins complexe et donc moins long à enfiler, porté notamment pour les festivals (d’été a priori). Après quelques recherches, il m’a semblé aussi que ce type de vêtement s’orne volontiers de nombre de motifs floraux.

Partagez Email this to someonePrint this pageShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *