Cinema, Animation, Raiponce

Cinema, Animation, Raiponce

affiche-raiponce

Disney réalise ici une très bonne adaptation moderne du conte éponyme d’origine, Raiponce. Si les frères Grimm nous en donnaient une version plus "calme" et assez triste en mi-parcours, Byron Howard et Nathan Greno optent pour une aventure délurée en extérieur, distillant péripéties sylvestres et moments de romance aquatique. Clin d’œil aux princesses de contes de Pixar, Raiponce quitte elle aussi rapidement sont statut de belle emprisonnée pour se transformer une véritable meneuse d’hommes, quitte à faire pâlir son compagnon d’aventure. Or la chevelure de 20 mètres de long (dont d’ailleurs Disney n’abuse pas et tant mieux), point d’aide magique dans cette histoire : nos héros se découvrent progressivement, sur fond de ballades musicales et de gags rebondissants. La carte des animaux personnifiés passe à merveille, entre un minuscule caméléon immensément protecteur et un cheval aux allures de détective canin !!

Je me demande juste en quoi la 3D – real ou imax – est nécessaire; j’avoue n’y avoir même pas prêté attention durant la projection…Hormis pour constater la surexposition de la bobine chargée de compenser le filtre des lunettes. Lunettes qui se voient au passage reléguées au rang de reliques, un achat de l’an dernier pourtant, avec la sortie d’Avatar… !^^’

Partagez Email this to someonePrint this pageShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *