Cinema, Animation, Arrietty

Cinema, Animation, Arrietty

affiche-arrietty

Le petit dernier des studios Ghibli, réalisé par Hiromasa Yonebayashi, nous compte une belle histoire d’amitié sur toile florale. Un film d’animation presque à l’ancienne, puisque les décors semblent être réalisés en 2D, riches de détails minuscules*, tandis que les personnages sont traités en aplats avec un seul niveau d’ombre. Et c’est finalement ce que je préfère** !

Après "Ghost in the Shell", c’est le deuxième animé que je découvre en VO et c’est vrai que les voix des acteurs d’origine apportent un plus… Même si les sous-titres jaunes en corps extra fin se noient volontiers dans le décor ! -.- (Ben oui, vous en doutiez ? Je parle pas le Japonais !) Heureusement, la limpidité du scénario (peu de dialogue) nous invite à nous détacher assez vite pour nous laisser aller à comprendre la nature de l’échange entre les deux protagonistes principaux.

En conclusion, une jolie progression scénaristique, où la curiosité prend doucement le pas sur les interdits et se meut finalement en chaleur et courage. Seulement, cette même douceur frisait parfois la lenteur pour mes voisins de fauteuil… Dans cet univers – trop ? – tranquille, le changement de point de vue (adopté par les Chapardeurs), n’a peut-être pas été suffisamment intense… Que chaque recoin soit simplement source de découverte, ok; mais on en oublie par exemple trop vite que des choses anodines pour nous représentent de véritables prédateurs pour d’autres.

* La tendance est aussi visible chez certains jeux vidéos comme Braid, où les des décors ont "l’aspect fait main"…
** Bon, sauf les spectacles dynamiques 3D de la Géode ou du Futuroscope, dont je suis littéralement fan, mais c’est complétement autre chose, ça…! ^-^’

Partagez Email this to someonePrint this pageShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *