aquarelle, nuancier dégradé, bilan part.1

aquarelle, nuancier dégradé, bilan part.1

Petit bilan des péripéties aquarellesques !

Dans mon dernier step-by-step, je cite des noms pour les godets ; finalement je ne vous ai jamais montré quelle était la couleur de base ! Voici ma palette de référence* depuis 2010 :

news-2015-10-15-p00-nuancier-degrades-aquarelle-2010

Set Cotman Watercolor, « Sketcher’s Pocket Box » de Winsor & Newton

Cette palette est en fait l’assortiment “student grade” (je l’ai découvert très récemment), a priori moins cher et moins vif aussi. Sans doute la raison pour laquelle je n’ai quasiment jamais utilisé de blanc, trouvant les couleurs déjà assez fades sur du papier épais – enfin sauf sur les premiers tests sur du 90gr

news-2015-10-15-p01-aquarelle-2010-premiers-tests-90gr

Set Cotman Watercolor, premiers tests aquarelle de juillet 2010 sur des fanarts de Madobe Nanami.

…Mais le papier gondole tellement – hors 300gr point de salut ! Et je n’ai pas réussi à apprivoiser le vert émeraude (mais les paysagistes trouveront certainement à l’utiliser à bon escient).
Entre les pigments décolorés et les couleurs que je n’utilisais pas, l’aquarelle restera frustrante pendant des années. C’est le premier axe de ce post. Alors passons aux choses sérieuses.

1. Les demi-godets aquarelles

Bizarrement, cette palette a beau être la base, je n’étais pas super à l’aise ; pas de jaune froid ou jaune « primaire » ; pas de noir pour foncer (obligations d’utiliser la complémentaire). Je faisais tout le temps des mélanges entre les jaunes et les rouges pour avoir un orange, entre les bleus et les rouges pour des violets chauds ou froids…

news-2015-10-15-p02-aquarelle-2010-premiers-tests-300gr

Tests sur du 300gr un peu plus tard et mélanges… Pas de gondolos !

Finalement je n’utilisais que 3 « fausses » primaires soient trois à six godets maximum (les 2 jaunes, le rouge cadmium, l’alizarine et les deux bleus, enfin surtout le cobalt).

Pour la même raison, et sans doute parce que je cherchais des contrastes forts, je ne trouvais pas les gris très réussis :

news-2015-10-15-p03-aquarelle-2010-formation-gris

Exemple de gris colorés formés avec la palette de 2010 | évidemment les teintes varient suivant les proportions utilisées.

**************

Je n’étais jamais contente des gris obtenus et donc je n’en ai pas utilisés >.<… Jusqu’à l'été dernier, avec brunette bleue dont le fond est du même gris trichrome que celui de droite.

news-2015-10-15-p04-aquarelle-2015-gris-colore-trichrome

**************

Puis j’ai appris que les mélanges étaient de toute façon moins vifs que les « couleurs pures » (merci San Lee pour la décept…La révélation ! ^^). D’où l’acquisition de nouveaux godets*. Et d’encres aquarelles.

2. Les encres aquarelles

Eté 2012, ces fameuses encres de couleurs rejoignent mon attirail d’aquarelle : histoire d’avoir des couleurs vives même sur les mélanges des trois primaires, comme au collège avec la gouache. Et de vraies primaires au passage :

news-2015-10-15-p05-aquarelle-2012-encres-aquarelles

Test des encres aquarelles « Colorex » : vives, intenses même sur une migration de pigments, du pur bonheur !

Et la différence se fait sentir, même si pour cet exemple, ce ne sont pas les mêmes couleurs :

news-2015-10-15-p06-aquarelle-2012-encres-vs-godets-aquarelles

A gauche, version avec godets de juillet 2012 | à droite version avec encres d’août 2012

On pourrait croire que je ne suis jamais retournée à la palette d’origine. Eh bien si ! Pour mettre en valeur un regard ou des bijoux par exemple :

news-2015-10-15-p07-aquarelle-2012-encres-avec-godets-aquarelles

Godets aquarelles classiques sur la peau et la chevelure, encres aquarelles sur le métal et les perles | août 2012.

En conclusion, j’ai nettement préféré les encres aux godets. Seul bémol : elles ont très rapidement rendu l’âme ! Contrairement à mes godets qui vivent** encore après cinq ans – conservés dans leur boîte d’origine.

**************

*La palette s’est enrichie depuis, bien que finalement je n’ai quasiment plus eu l’occasion d’aquareller ensuite.

** Combien de temps peuvent se conserver des godets ? Je n’ai pas trouvé de réponse pour le moment et quand je vois combien il a été difficile de faire monter la couleur sur les essais de cet été…

**************

Prochain post sur le sujet : gamme analogue sur palette étendue et crayons aquarelle.

Partagez Email this to someonePrint this pageShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

4 réactions au sujet de « aquarelle, nuancier dégradé, bilan part.1 »

  1. Idem j’ai une préférence pour les couleurs éclatantes et saturées des encres. Mais je n’ai pas ta maitrise, tes dessins sont beaux quelque soit la marque utilisée !
    Est-ce que tu serais intéressée par les feutres aquarelles Winsor & Newton ? Je me tâte à en acheter.

  2. Des feutres ? Waouh la dernière fois que j’ai dû en utiliser j’étais toute petite. W&N en même temps ça doit être bien. Alors ouip, si tu en achètes, je viendrai tester avec grand plaisir ! ^__^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *